Restez connectés avec nous
Le PSG a un handicap "particulièrement injuste et contraire à l'esprit du FPF

Club

Al-Khelaifi : « Le Parc, la maison du PSG »

A commencer par la rénovation prévue du Parc des Princes et la possibilité évoquée de voir le PSG évoluer au Stade de France à moyen terme. Pour le PDG du club, hors de question de quitter l’enceinte mythique parisienne. « Je l’ai déjà dit, je le répète aujourd’hui, le Parc des Princes est la maison du PSG. C’est très clair. Mais la rénovation du Parc doit correspondre à nos besoins et à nos ambitions. La plupart des grands stades européens font entre 40000 et 50000 places. Le Parc est une part de l’histoire du club, c’est notre identité. C’est très important de rester ici.»

Et si le patron de QSI souhaite garder l’identité du PSG, il le fait également en restant en contact avec des anciens membres du club, même si Simon Tahar, ancien président, n’a pas de rôle précis dans le nouvel organigramme. « On va travailler de façon très proche avec lui, mais dans la structure que nous avons mise en place, il était plus facile de s’organiser ainsi. Nous ne voulons pas rompre avec le passé. La nouveauté n’est pas incompatible avec le respect de l’histoire du club. J’ai besoin de l’expérience des anciens présidents, je prends des conseils auprès d’eux, auprès des anciens entraîneurs et des anciens joueurs. On ne dit pas qu’on est les meilleurs, mais on essaie de l’être pour faire du PSG le meilleur.»

Concernant le plan Leproux et la possibilité de satisfaire les anciens abonnés, Nasser Al-Khelaifi se montre plutôt catégorique et n’a pas l’intention de modifier quoique ce soit dans l’immédiat. « L’une de nos missions était de faire revenir les familles et les enfants au Parc. Tout le monde voit que c’est le cas aujourd’hui et on ne reviendra pas en arrière. Je me félicite de voir le Parc des Princes quasiment plein à chaque match. On veut le meilleur pour le PSG et, le meilleur, c’est une ambiance familiale, saine et sportive.»

Un Parc plein et une ambiance qu’il dit saine en partie présente grâce aux bons résultats de l’équipe, actuelle leader du championnat. Une situation qui force le président du PSG à avouer qu’il serait mal vu de ne pas voir le club finir champion de France. « Oui, vu notre classement actuel, ce serait un échec… Aujourd’hui, bien sûr, on veut être champions. Le chemin est encore long, nous n’en sommes qu’à la première marche. C’est trop tôt pour parler de titre et l’objectif reste une qualification en Ligue des champions.»

Pour ce faire, les nouveaux propriétaires ont significativement renforcé l’équipe l’été dernier et d’après les dires de l’homme d’affaires qatari, aucun recrutement n’est envisagé lors du prochain mercato hivernal. « Aujourd’hui, nous ne l’envisageons pas, nous sommes satisfaits des performances de l’équipe. (…) Il y a des limites. On n’est pas là pour jeter l’argent par les fenêtres, notre stratégie est juste de faire les bons investissements, on n’est vraiment pas là simplement pour dépenser de l’argent, a déclaré Al-Khelaifi, avant de confier qu’il était littéralement tombé amoureux du PSG depuis son arrivée cet été. Honnêtement, il n’y a pas un club que j’aime plus que le PSG aujourd’hui. Le PSG est dans mon cœur. Qui travaille pour le PSG tombe amoureux de ce club.»

Derniers articles

Autres articles présents dans Club