Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi Tebas Qu’il s’occupe de ses affaires... Les gens parlent de nos finances sans les connaître

Club

Al-Khelaïfi « Tebas ? Qu’il s’occupe de ses affaires… Les gens parlent de nos finances sans les connaître »

Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain, a accordé une interview à Marca. L’occasion de répondre aux attaques et accusations à répétition de Javier Tebas, président de la Liga et plus grand détracteur du PSG depuis 1 an.

« Les accusations de triche, ce sont des rumeurs qui viennent surtout d’Espagne et on sait tous de qui ça vient. Mais ce qu’ils disent nous est égal. Nous savons que nous avons bien travaillé, tout en respectant la loi. Nous avons vendu beaucoup de joueurs, nous restons concentrés sur nous-mêmes et nous voulons qu’on nous laisse travailler. (…)

La dernière fois que nous avons parlé, nous avons été très clairs avec lui’

Je n’ai jamais parlé de Tebas par-derrière, mais lui le fait. La dernière fois que nous avons parlé, nous avons été très clairs avec lui. C’est mieux de se dire les choses en face. Il attaque tout le monde, la Juventus, l’Inter, le PSG… Qu’il s’occupe de ses affaires, de la Liga, de ses clubs et qu’il laisse les autres travailler. Il n’a pas à se faire de souci parce que nous ne sommes pas contre la Liga. Qu’il nous laisse tranquilles et les autres aussi. Entre Nike et la marque Jordan, nous parlons de 100 millions d’euros. Les gens parlent de nos finances sans les connaître. Nous sommes en train d’accroître les revenus, il y a un plan.

Il est donc très clair que le PSG en a eu assez des déclarations de Tebas toutes les semaines pour accuser le club de triche et demander des sanctions. Ce qui est facilement compréhensible. Surtout quand c’est infondé. Les propos de Tebas viennent surtout de son inquiétude de voir la Liga s’affaiblir et perdre en prestige. Du moins quand il parle du PSG, qui est bien loin de dépenser d’immenses sommes aléatoirement. Le tout est fait dans une idée précise de développement. Le partenariat avec Air Jordan le prouve.

Maintenant, on peut craindre que Tebas ne s’arrête pas et continue de foncer dans son idée sans écouter. Tant pis, on ne peut pas le forcer à comprendre. Il sera bien forcé d’y arriver un jour. Mais au moins la position du PSG est clair : le club respecte les règles et il est temps pour le président de la Liga de se concentrer sur sa fonction plutôt que de lancer des accusations à chaque fois qu’il a un micro.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club