Club

Alex – Sakho, une charnière du tonnerre !

ALEX
Publie le 06/03/2012 a 21:00



  • Le PSG tient enfin sa défense centrale. Plus le temps passe, plus la complémentarité entre Mamadou Sakho et Alex se renforce.

    Le club de la capitale compte dix défenseurs au sein de son effectif, dont six peuvent évoluer en charnière centrale. Il s’agit du secteur de jeu où la concurrence est la plus rude. Lors de la première moitié de saison, Antoine Kombouaré a testé plusieurs formules (Sakho – Bisevac, Camara – Lugano, Sakho – Lugano…) sans jamais parvenir à maintenir l’une d’elles de manière régulière. Peu après son arrivée, Carlo Ancelotti décide d’associer Diego Lugano au capitaine parisien pour son premier match officiel en tant qu’entraîneur du PSG (face à Locminé, 2-1, lors des 32e de finale de la Coupe de France). Un premier signal envoyé à Zoumana Camara, qui s’est pourtant montré irréprochable lorsque Kombouaré lui a fait confiance cette saison. Fin janvier, Alex débarque à Paris en provenance de Chelsea. Cette fois, c’est l’international uruguayen qui peut commencer à s’inquiéter au sujet de son temps de jeu.

    Montée en puissance

    Il était évident qu’Alex ne serait pas recruter pour faire banquette. Ne restait alors plus qu’un poste à pourvoir en défense centrale. Dès le départ, Mamadou Sakho a assuré ne pas être effrayé par une éventuelle situation précaire. « Alex est un défenseur qui a beaucoup d’expérience. Il est là pour apporter un plus à l’effectif et tant mieux. Pourquoi j’aurais peur ? », interrogeait-il, au moment de l’arrivée de l’international auriverde. Le dimanche 12 février, ce dernier connaît sa première titularisation avec les Rouges et Bleus, face à Nice (0-0). Depuis cette date, « Carletto » n’a plus jamais modifié la charnière Sakho – Alex pour ses onze de départ. Diego Lugano, capitaine de la Céleste demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde et détenteur de la Copa America, ronge son frein sur le banc de touche. Pourtant, l’ancien joueur de Fenerbahçe ne trouve rien à redire au choix du technicien italien, comme si celui-ci coulait de source.

    Puissance + sobriété = efficacité

    Effectivement, l’association Sakho – Alex s’est imposée quasi-naturellement et plutôt rapidement. La complémentarité entre les deux hommes ne pouvait être immédiate, mais elle n’a cessé de s’améliorer au fil des rencontres. « Je commence à m’installer. Mamadou parle un peu anglais et moi je commence à comprendre un peu le français, notamment quand il me replace. Il me parle beaucoup », expliquait l’ancien joueur des Blues dans Téléfoot à la fin du mois de février. « Sur le terrain, ça marche par doublette, il faut avoir une certaine complicité avec son partenaire, et ce à n’importe quel poste. Je m’adapte à celui qui est à mes côtés pour que notre binôme soit performant », confie de son côté Sakho. Dimanche, face à Ajaccio (4-1), le Brésilien était dans un grand jour, dégageant un sentiment de puissance impressionnant. Combiné à la sobriété et à la solidité du jeu du capitaine francilien, les ingrédients semblent réunis pour une recette efficace dont « Carletto » a le secret.

    « On cherche à nouer une complicité jour après jour »

    Si l’acclimatation d’Alex à sa nouvelle équipe et son entente avec Sakho ont été relativement rapides, il reste désormais à travailler les automatismes. « Son intégration avec Sakho se passe bien », a souligné Ancelotti. Pourtant, le « tank » n’avait guère joué avec Chelsea cette saison (seulement trois matches). On pouvait légitimement penser qu’il manquerait de rythme pour ses premiers matches avec les Rouges et Bleus, une excuse qui a souvent été avancée pour justifier les performances moyennes de Diego Lugano. « Ce n’est pas parfait mais on cherche à nouer une complicité jour après jour », précise Alex au sujet de son association avec le numéro 3 parisien. En évoluant aux côtés d’un joueur aussi expérimenté, « Kirikou » (surnom donné à Sakho) possède désormais un atout considérable pour franchir un nouveau palier, celui qui pourrait lui permettre de devenir l’un des tous meilleurs défenseurs centraux au monde.

    Publie le 06/03/2012 a 21:00

    Alex – Sakho, une charnière du tonnerre !

    Le PSG tient enfin sa défense centrale. Plus le temps passe, plus la complémentarité entre Mamadou Sakho et Alex se renforce.

    Le club de la capitale compte dix défenseurs au sein de son effectif, dont six peuvent évoluer en charnière centrale. Il s’agit du secteur de jeu où la concurrence est la plus rude. Lors de la première moitié de saison, Antoine Kombouaré a testé plusieurs formules (Sakho – Bisevac, Camara – Lugano, Sakho – Lugano…) sans jamais parvenir à maintenir l’une d’elles de manière régulière. Peu après son arrivée, Carlo Ancelotti décide d’associer Diego Lugano au capitaine parisien pour son premier match officiel en tant qu’entraîneur du PSG (face à Locminé, 2-1, lors des 32e de finale de la Coupe de France). Un premier signal envoyé à Zoumana Camara, qui s’est pourtant montré irréprochable lorsque Kombouaré lui a fait confiance cette saison. Fin janvier, Alex débarque à Paris en provenance de Chelsea. Cette fois, c’est l’international uruguayen qui peut commencer à s’inquiéter au sujet de son temps de jeu.

    Montée en puissance

    Il était évident qu’Alex ne serait pas recruter pour faire banquette. Ne restait alors plus qu’un poste à pourvoir en défense centrale. Dès le départ, Mamadou Sakho a assuré ne pas être effrayé par une éventuelle situation précaire. « Alex est un défenseur qui a beaucoup d’expérience. Il est là pour apporter un plus à l’effectif et tant mieux. Pourquoi j’aurais peur ? », interrogeait-il, au moment de l’arrivée de l’international auriverde. Le dimanche 12 février, ce dernier connaît sa première titularisation avec les Rouges et Bleus, face à Nice (0-0). Depuis cette date, « Carletto » n’a plus jamais modifié la charnière Sakho – Alex pour ses onze de départ. Diego Lugano, capitaine de la Céleste demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde et détenteur de la Copa America, ronge son frein sur le banc de touche. Pourtant, l’ancien joueur de Fenerbahçe ne trouve rien à redire au choix du technicien italien, comme si celui-ci coulait de source.

    Puissance + sobriété = efficacité

    Effectivement, l’association Sakho – Alex s’est imposée quasi-naturellement et plutôt rapidement. La complémentarité entre les deux hommes ne pouvait être immédiate, mais elle n’a cessé de s’améliorer au fil des rencontres. « Je commence à m’installer. Mamadou parle un peu anglais et moi je commence à comprendre un peu le français, notamment quand il me replace. Il me parle beaucoup », expliquait l’ancien joueur des Blues dans Téléfoot à la fin du mois de février. « Sur le terrain, ça marche par doublette, il faut avoir une certaine complicité avec son partenaire, et ce à n’importe quel poste. Je m’adapte à celui qui est à mes côtés pour que notre binôme soit performant », confie de son côté Sakho. Dimanche, face à Ajaccio (4-1), le Brésilien était dans un grand jour, dégageant un sentiment de puissance impressionnant. Combiné à la sobriété et à la solidité du jeu du capitaine francilien, les ingrédients semblent réunis pour une recette efficace dont « Carletto » a le secret.

    « On cherche à nouer une complicité jour après jour »

    Si l’acclimatation d’Alex à sa nouvelle équipe et son entente avec Sakho ont été relativement rapides, il reste désormais à travailler les automatismes. « Son intégration avec Sakho se passe bien », a souligné Ancelotti. Pourtant, le « tank » n’avait guère joué avec Chelsea cette saison (seulement trois matches). On pouvait légitimement penser qu’il manquerait de rythme pour ses premiers matches avec les Rouges et Bleus, une excuse qui a souvent été avancée pour justifier les performances moyennes de Diego Lugano. « Ce n’est pas parfait mais on cherche à nouer une complicité jour après jour », précise Alex au sujet de son association avec le numéro 3 parisien. En évoluant aux côtés d’un joueur aussi expérimenté, « Kirikou » (surnom donné à Sakho) possède désormais un atout considérable pour franchir un nouveau palier, celui qui pourrait lui permettre de devenir l’un des tous meilleurs défenseurs centraux au monde.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Gomis > Pastore

      Une charnière du tonerre ? Laissez moi rire loool ! 7 buts en 3 matches rien que ça ! Alors pour rester solide contre Nice ok mais bon je pense que le PSG peut aspirer à mieux. Commençons avec Sakho. Alors lui c’est juste le jeune sur qui tout le monde s’emballe mais qui au final n’a à son actif qu’avoir été capitaibne alors que le PSG était relégable. Pour entrer dans une nouvelle dimension, c’est juste vous croyez pas ? Y a rien qu’avoir avec l’équipe de France. Quand il est passé à un niveau supérieur (c’est à dire joueur autre chose que Le Mans, Caen et Monaco), on a bien vu que ça allait pas et qu’il était trop juste. Pour moi, dans le PSG version pétrodollars il pourrait servir au mieux d’homme de vestiaire à la Traoré hier. Sur le terrain, il est certes bon dans les duels mais ça c’est efficace en ligue 1. Quand Paris jouera des équipes plus fortes en ligue des champions il sera perdu. En plus, il est mauvais dans la relance… Pour Alex, bah c’est un mec qui était en réserve contre Chelsea. En gros je résume la situation : dans les gros clubs ça suffit pas. Et dans la relance, il est aussi bon qu’Alex. Au final dès que ça joue contre des équipes ne serait-ce que bonne en ligue 1 (juste Lyon et Montpellier pas plus) bah on voit clairement que ça marche pas.

      • Alcide_D

        T’es trop fort toi :D

         » 7 buts en 3 matches rien que ça ! »
        Elle sert à rien ta phrase, compte combien de buts sont dû à la charnière Sakho-Alex ? Fais le calcul, tu verras ça c’est intéressant puisque c’est le sujet dont on parle.

        « Commençons avec Sakho. Alors lui c’est juste le jeune sur qui tout le
        monde s’emballe mais qui au final n’a à son actif qu’avoir été
        capitaibne alors que le PSG était relégable »
        Bah oui, le PSG n’a rien montré depuis des années, que veux-tu qu’il ait à son actif ? T’es une lumière toi.
        A côté de ça c’est le mec le plus régulier du club depuis 2 ans et demi, meilleur espoir de L1, sélectionné en equipe de france régulièrement.
        Il n’a que 22 ans, et les capacités pour devenir un grand def en europe.

        « Pour Alex, bah c’est un mec qui était en réserve contre Chelsea »
        Oui, poussé en réserve par AVB qui a eu de superbe résultats d’ailleurs au point de se faire virer y’a quelques jours… Auparavant il était dirigé par Ancelotti à Chelsea qui le trouvait tellement pourri dans les gros clubs qu’il a voulu le faire venir à Paris… Wahouuu :D

        « Au final dès que ça joue contre des équipes ne serait-ce que bonne en
        ligue 1 (juste Lyon et Montpellier pas plus) bah on voit clairement que
        ça marche pas »
        TU vois clairement que ça marche pas ? T’es balèze toi ;-)
        Contre Montpellier le 2ème c’est Lugano responsable, contre Lyon on prend qu’un but dans le jeu (3 sur coup de pied arrêté ou sortie de coup de pied arrêté où la charnière centrale n’a rien à se reprocher) et même ce seul but dans le jeu c’est difficile de définir un responsable puisque Jallet doit pouvoir revenir sur Lisandro. Bref, impossible de voir CLAIREMENT que ça marche pas, mais puisque toi t’y arrive…Ancelotti doit être un amateur pour persévérer avec un truc qui marche pas.

    • calderon93

      il faut que sakho retrouve absolument son niveau car c est un monstre a la base … sinon l an prochain il perdra sa place , deja il y a bisevac et lugano a l affut … mais bon ancelotti c est tres bien que la charniere centrale ne doit pas etre changer chaque week end !! il faut que sakho se reveil il panique trop !!!

      • magic nene

         tkt,ça va revenir,il est mieux je trouve depuis quelques matches.

    • Nene

      « thank » ? sa s’ecrit « tank » =)

    • psg atitude

      Salu a tousss

    • SpikePsg

      Je sens que je vais m’attirer des ennuies lol mais j’aimerai bien tester un Alex-Lugano car Sakho n’est pas au niveau en ce moment ! et on se ramasse trop de but en coup de pied arrêté , la spécialité de Lugano !

    • taillmate

      Pourtant, avec cette charnière on se prend énormément de buts…

      • Alcide_D

        Faut pas tout confondre… avec cette charnière centrale, on prend un seul but dans le jeu, contre Lyon.
        Tout le reste c’est des coups de pieds arrêtés (et surtout des sorties de coups de pieds arrêtés mal gérées) où la charnière centrale n’est pas en cause.

        • Magic-92

          Exact aucun but dans le jeu … Celui de utaka au parc c’était lugano qui venait de rentrer

    • Panameee

      Je suis très content que sa marche.. Mais moi sa me fait chié pour lugano et cie

      • Pixie21

        Si c’est Benfica sur ton avatar, tu devais être ennuyé en Europa League l’an passé.

        • Panameee

          Ouula oui tu ne pouvais pas savoir.. au coup de sifflet final j’étais partagé.. 

          • Pixie21

            D’un certain point de vue, tu doublés tes chances d’être heureux. Les « Dragoes » devancent les « Aigles » du Sport Lisboa e Benfica », mais le PSG te consolera cette année!

            • Da Silva

              Super Dragoes FORCA PORTO !!

            • Pixie21

              Ne vous battez pas surtout!

            • Ano

              ils sont en quart de ldc aussi

            • Panameee

              Oui mais il ya 3semaine les deux était leader. et benfica avait meme 5point d’avance.. Mais la il ont réussi une belle perf’ en champions league et le titre n’est pas perdu.. et pour paris Le doublé moi j’y croit et je serait dimanche a gaston gérrard pour les encourager! :)

    • Thierry17

      ils sont où ceux qui disaient que ça ne servait à rien de le rectuter?En 4 matchs, je crois qu’il a apporté une réponse limpide aux sceptiques!!!!

      • Cabalpsg

         oui tu as carrément raison et ça peut même faire pour la saison prochaine une association du tonnerre a la Ricardo – Roche de la belle époque…

      • CHAD 75

        Clair !

      • magic nene

         j ‘étais sceptique sur alex pas sur son niveau mais sur son état physique,je me suis trompé et tant mieux,maxwell j’étais pour,motta aussi.

    • Dès le début j’ai cru au Tank !!!  depuis il est impérial !!!!   j’espère que personne maintenant ne contredira les choix d’Ancelotti !!!

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    PSG/Ludogorets - Emery "Pastore n'est pas prêt, Verratti est suspendu. Motta, on va voir"

    PSG/Ludogorets – Emery « Pastore n’est pas prêt, Verratti est suspendu. Motta, on va voir »

    LDC

    A la veille de la rencontre Paris Saint-Germain/Ludogorets (6e journée de Ligue des Champions), le coach ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."PSG/Ludogorets - L'arbitre de la rencontre désigné, une première pour Paris"
    7 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Emery "n'est pas menacé", mais "sous haute surveillance", selon L'Équipe"
    7 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Alex – Sakho, une charnière du tonnerre !

    ALEX <Club , Editos , Une

    Le PSG tient enfin sa défense centrale. Plus le temps passe, plus la complémentarité entre Mamadou Sakho et Alex se renforce.

    Le club de la capitale compte dix défenseurs au sein de son effectif, dont six peuvent évoluer en charnière centrale. Il s’agit du secteur de jeu où la concurrence est la plus rude. Lors de la première moitié de saison, Antoine Kombouaré a testé plusieurs formules (Sakho – Bisevac, Camara – Lugano, Sakho – Lugano…) sans jamais parvenir à maintenir l’une d’elles de manière régulière. Peu après son arrivée, Carlo Ancelotti décide d’associer Diego Lugano au capitaine parisien pour son premier match officiel en tant qu’entraîneur du PSG (face à Locminé, 2-1, lors des 32e de finale de la Coupe de France). Un premier signal envoyé à Zoumana Camara, qui s’est pourtant montré irréprochable lorsque Kombouaré lui a fait confiance cette saison. Fin janvier, Alex débarque à Paris en provenance de Chelsea. Cette fois, c’est l’international uruguayen qui peut commencer à s’inquiéter au sujet de son temps de jeu.

    Montée en puissance

    Il était évident qu’Alex ne serait pas recruter pour faire banquette. Ne restait alors plus qu’un poste à pourvoir en défense centrale. Dès le départ, Mamadou Sakho a assuré ne pas être effrayé par une éventuelle situation précaire. « Alex est un défenseur qui a beaucoup d’expérience. Il est là pour apporter un plus à l’effectif et tant mieux. Pourquoi j’aurais peur ? », interrogeait-il, au moment de l’arrivée de l’international auriverde. Le dimanche 12 février, ce dernier connaît sa première titularisation avec les Rouges et Bleus, face à Nice (0-0). Depuis cette date, « Carletto » n’a plus jamais modifié la charnière Sakho – Alex pour ses onze de départ. Diego Lugano, capitaine de la Céleste demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde et détenteur de la Copa America, ronge son frein sur le banc de touche. Pourtant, l’ancien joueur de Fenerbahçe ne trouve rien à redire au choix du technicien italien, comme si celui-ci coulait de source.

    Puissance + sobriété = efficacité

    Effectivement, l’association Sakho – Alex s’est imposée quasi-naturellement et plutôt rapidement. La complémentarité entre les deux hommes ne pouvait être immédiate, mais elle n’a cessé de s’améliorer au fil des rencontres. « Je commence à m’installer. Mamadou parle un peu anglais et moi je commence à comprendre un peu le français, notamment quand il me replace. Il me parle beaucoup », expliquait l’ancien joueur des Blues dans Téléfoot à la fin du mois de février. « Sur le terrain, ça marche par doublette, il faut avoir une certaine complicité avec son partenaire, et ce à n’importe quel poste. Je m’adapte à celui qui est à mes côtés pour que notre binôme soit performant », confie de son côté Sakho. Dimanche, face à Ajaccio (4-1), le Brésilien était dans un grand jour, dégageant un sentiment de puissance impressionnant. Combiné à la sobriété et à la solidité du jeu du capitaine francilien, les ingrédients semblent réunis pour une recette efficace dont « Carletto » a le secret.

    « On cherche à nouer une complicité jour après jour »

    Si l’acclimatation d’Alex à sa nouvelle équipe et son entente avec Sakho ont été relativement rapides, il reste désormais à travailler les automatismes. « Son intégration avec Sakho se passe bien », a souligné Ancelotti. Pourtant, le « tank » n’avait guère joué avec Chelsea cette saison (seulement trois matches). On pouvait légitimement penser qu’il manquerait de rythme pour ses premiers matches avec les Rouges et Bleus, une excuse qui a souvent été avancée pour justifier les performances moyennes de Diego Lugano. « Ce n’est pas parfait mais on cherche à nouer une complicité jour après jour », précise Alex au sujet de son association avec le numéro 3 parisien. En évoluant aux côtés d’un joueur aussi expérimenté, « Kirikou » (surnom donné à Sakho) possède désormais un atout considérable pour franchir un nouveau palier, celui qui pourrait lui permettre de devenir l’un des tous meilleurs défenseurs centraux au monde.

    By
    @
    OTER ?>