Restez connectés avec nous

Club

Alex – Sakho, une charnière du tonnerre !

Le PSG tient enfin sa défense centrale. Plus le temps passe, plus la complémentarité entre Mamadou Sakho et Alex se renforce.

Le club de la capitale compte dix défenseurs au sein de son effectif, dont six peuvent évoluer en charnière centrale. Il s’agit du secteur de jeu où la concurrence est la plus rude. Lors de la première moitié de saison, Antoine Kombouaré a testé plusieurs formules (Sakho – Bisevac, Camara – Lugano, Sakho – Lugano…) sans jamais parvenir à maintenir l’une d’elles de manière régulière. Peu après son arrivée, Carlo Ancelotti décide d’associer Diego Lugano au capitaine parisien pour son premier match officiel en tant qu’entraîneur du PSG (face à Locminé, 2-1, lors des 32e de finale de la Coupe de France). Un premier signal envoyé à Zoumana Camara, qui s’est pourtant montré irréprochable lorsque Kombouaré lui a fait confiance cette saison. Fin janvier, Alex débarque à Paris en provenance de Chelsea. Cette fois, c’est l’international uruguayen qui peut commencer à s’inquiéter au sujet de son temps de jeu.

Montée en puissance

Il était évident qu’Alex ne serait pas recruter pour faire banquette. Ne restait alors plus qu’un poste à pourvoir en défense centrale. Dès le départ, Mamadou Sakho a assuré ne pas être effrayé par une éventuelle situation précaire. « Alex est un défenseur qui a beaucoup d’expérience. Il est là pour apporter un plus à l’effectif et tant mieux. Pourquoi j’aurais peur ? », interrogeait-il, au moment de l’arrivée de l’international auriverde. Le dimanche 12 février, ce dernier connaît sa première titularisation avec les Rouges et Bleus, face à Nice (0-0). Depuis cette date, « Carletto » n’a plus jamais modifié la charnière Sakho – Alex pour ses onze de départ. Diego Lugano, capitaine de la Céleste demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde et détenteur de la Copa America, ronge son frein sur le banc de touche. Pourtant, l’ancien joueur de Fenerbahçe ne trouve rien à redire au choix du technicien italien, comme si celui-ci coulait de source.

Puissance + sobriété = efficacité

Effectivement, l’association Sakho – Alex s’est imposée quasi-naturellement et plutôt rapidement. La complémentarité entre les deux hommes ne pouvait être immédiate, mais elle n’a cessé de s’améliorer au fil des rencontres. « Je commence à m’installer. Mamadou parle un peu anglais et moi je commence à comprendre un peu le français, notamment quand il me replace. Il me parle beaucoup », expliquait l’ancien joueur des Blues dans Téléfoot à la fin du mois de février. « Sur le terrain, ça marche par doublette, il faut avoir une certaine complicité avec son partenaire, et ce à n’importe quel poste. Je m’adapte à celui qui est à mes côtés pour que notre binôme soit performant », confie de son côté Sakho. Dimanche, face à Ajaccio (4-1), le Brésilien était dans un grand jour, dégageant un sentiment de puissance impressionnant. Combiné à la sobriété et à la solidité du jeu du capitaine francilien, les ingrédients semblent réunis pour une recette efficace dont « Carletto » a le secret.

« On cherche à nouer une complicité jour après jour »

Si l’acclimatation d’Alex à sa nouvelle équipe et son entente avec Sakho ont été relativement rapides, il reste désormais à travailler les automatismes. « Son intégration avec Sakho se passe bien », a souligné Ancelotti. Pourtant, le « tank » n’avait guère joué avec Chelsea cette saison (seulement trois matches). On pouvait légitimement penser qu’il manquerait de rythme pour ses premiers matches avec les Rouges et Bleus, une excuse qui a souvent été avancée pour justifier les performances moyennes de Diego Lugano. « Ce n’est pas parfait mais on cherche à nouer une complicité jour après jour », précise Alex au sujet de son association avec le numéro 3 parisien. En évoluant aux côtés d’un joueur aussi expérimenté, « Kirikou » (surnom donné à Sakho) possède désormais un atout considérable pour franchir un nouveau palier, celui qui pourrait lui permettre de devenir l’un des tous meilleurs défenseurs centraux au monde.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club