Restez connectés avec nous

Club

Ancelotti : « Il ne finira pas à 4-4 »

A la veille du quart de finale de Coupe de France face à Lyon, Carlo Ancelotti a bien voulu s’exprimer sur le dernier match entre les deux équipes, l’état d’esprit de ses joueurs  et les problèmes rencontrés sur coups de pied arrêtés depuis trois mois.

Le PSG affrontera donc Lyon demain soir au Parc des Princes, presque un mois après le match hallucinant en championnat (4-4). Cette fois-ci, la rencontre devrait être différente selon Ancelotti. « C’était un match incroyable, car ce n’est pas facile de revenir de 2-4 à 4-4. Je pense que le prochain sera différent et qu’il ne finira pas à 4-4. Cela devrait être plus maîtrisé. Dans ma carrière, j’ai pris seulement une fois trois buts en six minutes ! C’était en 2005, en finale de la Ligue des champions avec l’AC Milan contre Liverpool (mené 3-0 à la mi-temps, le club anglais était revenu à 3-3 avant de s’imposer aux tirs au but). Ce n’est pas vraiment un bon souvenir (sourire)…», a rigolé le technicien italien dans Le Figaro, avant de louer les qualités mentales de son équipe, qui est très souvent revenu au score en fin de match ces dernières semaines.

« C’est important pour la personnalité de cette équipe. À Dijon, par exemple (succès 2-1), on a montré beaucoup de caractère en gagnant en infériorité numérique. C’est un signe que, dans cette formation, règne une bonne ambiance. J’ai repris le système en 4-4-2 que les joueurs connaissent bien. C’était plus naturel. Mais je pense que l’on rejouera avec une disposition en «arbre de Noël». Je suis content de travailler ici. On était en tête quand je suis arrivé. On l’est encore aujourd’hui. On a essayé de changer un peu le jeu de l’équipe. J’ai une forte responsabilité pour gagner le titre. Ce ne sera pas facile, car Montpellier est une équipe bien organisée avec un jeu naturel. Ils jouent ensemble depuis longtemps. C’est pour cela qu’ils sont très compétitifs », a-t-il noté.

En tout cas, pour éviter de se mettre dans une position délicate, le PSG devra faire énormément de progrès sur les phases de coup de pied arrêté. Beaucoup de buts sont encaissés dans ce domaine et Carletto en est conscient. « C’est franchement difficile. On doit s’améliorer, c’est une évidence. C’est un aspect du jeu très important. On doit être plus constants. Nous faisons pourtant chaque semaine un travail spécifique sur les coups de pied arrêtés.»

Mais l’ancien coach de Chelsea espère compte sur le talent de Javier Pastore pour finir la saison en boulet de canon, même si l’Argentin a encore beaucoup de progrès à faire pour être au niveau d’un joueur comme Messi. « Comme Messi c’est difficile (sourire). Mais Pastore a la capacité pour devenir un joueur fantastique du PSG. Il a besoin d’espaces pour exprimer ses qualités. Il peut jouer dans toutes les positions en milieu de terrain. Ce n’est pas un problème pour lui. Il a été blessé pendant un mois, il n’est pas encore au top physiquement, mais il va retrouver son meilleur niveau très vite.»

Enfin, Ancelotti est revenu sur les relations qu’il entretient avec ses joueurs, lui qui est reconnu pour être très proche d’eux. « J’aime mes enfants avant tout (rires). Je respecte mes joueurs. J’aime entretenir de bonnes relations avec eux. J’aime leur parler et leur expliquer ma conception du football. La psychologie est capitale, plus que le travail tactique. Il faut avoir la capacité de garder ses troupes le plus motivées possible. Et ce n’est pas facile de dire à un joueur qu’il ne va pas jouer.»

Derniers articles

Autres articles présents dans Club