Restez connectés avec nous

Club

Ancelotti : « Je me suis énervé contre Zlatan »

Dans un entretien accordé au Corriere dello Sport, Carlo Ancelotti est revenu sur le mercato et la situation de Marco Verratti, avant de raconter une petite anecdote sur Zlatan Ibrahimovic.

Concernant le marché des transferts, le technicien italien a confirmé qu’aucun joueur ne sera recruté en janvier, pas même Wesley Sneijder et Daniele De Rossi. « Nous ne nous renforcerons pas. En janvier arrivera Lucas Moura, que nous avons acheté l’été dernier. Nous pourrions dégraisser l’effectif. Daniele De Rossi ? Il ne viendra pas à Paris. Si je devais faire une prédiction, plutôt facile, je dirais qu’il va rester à la Roma parce que c’est sa maison. Et puis il a fait un grand match contre le Milan…Wesley Sneijder ? Lui non plus ne viendra pas à Paris, sauf peut-être en vacances. Sneijder, quand il est en forme, est un grand joueur mais nous avons déjà de bons joueurs avec ses caractéristiques », expliqué l’entraîneur du PSG, avant donc de revenir sur la situation de Marco Verratti, laissé sur le banc ces dernières semaines.

« Pour permettre à l’équipe de rebondir, j’ai dû enlever Verratti et mettre en place un milieu avec deux récupérateurs, dont Matuidi qui a une force incroyable, s’est-il justifié. Un coup dur pour Verratti ? Non, je ne crois pas. Il a rapidement joué titulaire parce qu’il avait fait de bons matches, parce qu’il a conquis ses coéquipiers et les supporters, mais d’un autre côté, ça ne l’aidait pas à se développer comme il se doit. En janvier, entre la Coupe de France et le Championnat, il y aura beaucoup de matches et il sera de retour dans l’équipe. S’il est sur le marché ? N’y pensez même pas, il reste à Paris. »

Enfin, Carletto n’a pas perdu son humour pendant les fêtes et s’est mis a raconté une anecdote concernant Zlatan Ibrahimovic. « Vendredi, à Brest, je me suis énervé contre Zlatan. Je lui ai dit : « Ibra, tu m’avais promis que tu mettrais 20 buts à la mi-saison mais tu n’en a mis que 18. Il m’a répondu : « Merci Monsieur, je suis content quand vous me motivez comme ça ». C’est un animal. A Brest, sur un centre de Jallet, il a inventé une talonnade inversée, le ballon n’est passé loin des buts. Le stade a poussé un grand « ooh » de surprise et d’admiration et s’est levé pour applaudir. Et je peux vous assurer que les Parisiens n’étaient pas nombreux dans le stade », a conclu Ancelotti, heureux de voir Ibra impressionner tout le monde, dans tous les stades de France.

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club