Restez connectés avec nous

Club

Ancelotti : « Je n’ai pas d’équipe type »

C’est avec un peu de retard que Carlo Ancelotti s’est présenté en conférence de presse, à la veille du choc entre le PSG et l’OL (18e journée de Ligue 1). Après avoir évoqué cette rencontre, le technicien italien a abordé divers autres sujets.

Face aux Rhodaniens, l’objectif sera de remporter le match en pratiquant un jeu alléchant. « Nous ne cherchons pas à tuer le championnat, ce sera l’occasion de reprendre la tête de la Ligue 1. Je ne pense pas que le championnat sera fini après ce match. On doit confirmer demain la réaction que nous avons eu depuis la défaite à Nice. Le test contre Lyon est important. La clé sera l’intensité que l’équipe utilisera. Nous voulons jouer avec beaucoup de courage. Lyon a quelques défections mais il leur reste de bons joueurs, comme Gomis ou Lisandro. C’est le bon moment pour affronter l’OL. Psychologiquement, ce match peut être important, contre une équipe qui sera dans la bataille pour le titre jusqu’à la fin de la saison », a indiqué « Carletto », précisant que la meilleure équipe l’emporterait demain au Parc des Princes.

Interrogé au sujet de l’identité de jeu des Rouge et Bleu, le « Mister » s’est montré satisfait. « Sur les derniers matches, j’étais très content. On doit continuer à avoir la même attitude. Pastore a trouvé une bonne continuité, il aide l’équipe à défendre. Il est totalement différent par rapport au passé. Il y a une bonne combinaison avec Ménez et Lavezzi. Zlatan n’aime pas jouer seul devant. Tous les joueurs peuvent combiner avec lui. Ménez joue avec beaucoup de mouvement et attaque beaucoup la profondeur », a-t-il analysé, avant d’expliquer qu’il ne comptait pas avoir une équipe type. « Nous avons beaucoup de matches. C’est naturel de changer l’équipe. Au mois de janvier, j’utiliserais peut-être la même équipe car nous n’aurons pas beaucoup de rencontres à disputer, mais avec la Ligue des Champions, on devra faire tourner », a-t-il assuré. Le mois prochain, Paris ne disputera que quatre matches.

Au poste de latéral droit, aucun joueur ne s’est assuré une place de titulaire indiscutable. « Entre Van der Wiel et Jallet, la décision ne sera pas facile à prendre. Ils restent tous les deux sur des bonnes prestations », a fait remarquer Ancelotti. Quant à Momo Sissoko, il ne semble plus faire partie des priorités de ce dernier. L’ancien coach de Chelsea considère le Malien comme un cinquième choix dans la hiérarchie des milieux défensifs parisiens. « Carletto » a par ailleurs certifié que ses relations avec Leonardo étaient au beau fixe et répété que les dirigeants ne recruteraient pas au mois de janvier. Quant à l’ambiance dans le groupe, il a souligné ne jamais avoir eu « de problèmes à l’entraînement, seulement sur le terrain ». Demain soir, le PSG évoluera toujours en 4-4-2 pour un choc qui s’annonce passionnant. Cela tombe bien, Ancelotti a « un bon feeling » pour cette rencontre.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club