Restez connectés avec nous

Club

Ancelotti : « Le football est bizarre »

Présent en conférence de presse au Parc des Princes à la veille du match face à Saint-Etienne, Carlo Ancelotti est évidemment revenu sur la course au titre, qui devient de plus en plus compliquée, les critique sur le jeu de son équipe et les qualités de son prochain adversaire.

Comme il l’a déjà indiqué dans ses sorties médiatiques depuis la défaite à Lille, Carlo Ancelotti refuse de donner prématurément le titre de champion à Montpellier et rappelle qu’il reste encore beaucoup de points à prendre. « Montpellier a très bien joué en gagnant beaucoup de matches et en étant régulier, ce que nous n’avons pas su faire. Lors des matches face à Auxerre, Lille et Bordeaux, nous avons perdu beaucoup de points et en parallèle Montpellier en a pris 8. La semaine dernière, nous étions à deux points, en bataille avec le titre et aujourd’hui avec 5 points c’est plus difficile. Mais rien n’est encore fait, et il faudra faire notre meilleur. Evidemment si Montpellier l’emporte ce soir (ndlr : face à Evian Thonon-Gaillard), cela le sera encore plus compliqué. Il faut se concentrer sur notre match. Il nous en reste quatre, donc douze points possiblesMontpellier a la qualité, et je ne pense pas que la pression qu’ils auront va les faire craquer. Après tous les matches sont difficiles, et s’ils ne gagnent pas, cela ne voudrait pas dire qu’ils ont craqué, surtout quand tu joues contre Rennes ou Lille. Montpellier champion ? Cela peut paraître bizarre, mais le football est bizarre. Tout le monde pensait que la finale de la Ligue des Champions se jouerait entre Barcelone et le Real, et que Manchester United allait finir champion en Premier League. Mais nous devons pas dire que Montpellier est champion », a analysé le technicien italien.

Et même si les résultats ne sont pas au rendez-vous, Ancelotti a l’air plutôt satisfait du jeu déployé par son équipe malgré les critiques. « Nous avons une bonne identité de jeu et une bonne organisation sur le terrain. Nous sommes capables de jouer à domicile comme à l’extérieur. Contre Sochaux et Lille, on a montré de la qualité, de la possession et je pense que nous avons progressé, a-t-il assuré, avant d’admettre qu’il avait peut-être fait des erreurs mais qu’il était normal que tout ne soit pas parfait après tous les changements subis par le club depuis plusieurs moisUn entraîneur peut faire des erreurs, j’ai essayé de faire de mon mieux pour l’équipe et le club, et mon objectif est de changer la mentalité. Ce n’est pas facile car tu dois changer beaucoup de choses. Cette saison, il y a eu pas mal de bouleversements dans l’effectif, tout comme lors des entraînements. »

Enfin, l’entraîneur du PSG se méfie grandement de cette équipe de Saint-Etienne et surtout de son attaque, équipée d’un Pierre-Emerick Aubameyang en pleine forme. « Saint-Etienne est une équipe rapide, avec des attaquants dangereux. Je connais bien Aubameyang car il est passé par Milan et il est très dangereux. Mais je pense que pour jouer au football le plus important n’est pas d’être rapide, car sinon nous prendrions Usain Bolt. Il faut aussi être intelligent et Lugano et Alex ont l’expérience », a conclu Ancelotti, lui qui pourrait donc titulariser Lugano mercredi soir en raison de l’absence de Bisevac.

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club