Club

Ancelotti, les défauts de Ménez et le jeu du PSG

Publie le 11/02/2013 a 09:51



  • Pour L’Equipe, Carlo Ancelotti s’est exprimé sur le comportement de Jérémy Ménez, soumis à une forte concurrence en attaque au PSG. Selon le technicien italien, le N°7 parisien doit encore apprendre à faire des sacrifices pour l’équipe.

    « Il doit comprendre, et je pense qu’il a compris. Je sais qu’il a beaucoup de qualités. Mais quelquefois je suis un peu énervé parce qu’il doit et peut donner plus à l’équipe. Comme il l’a très bien fait contre Bastia (3-1, vendredi). Quand il est sur le banc, il doit peut-être avoir aussi une attitude différente. J’ai été joueur et je me souviens que je n`étais pas content lorsque, parfois, je ne jouais pas. Mais il doit travailler sur ça pour ne pas poser de problème à l’entraîneur, a expliqué Ancelotti, qui aimerait également que les statistiques de Ménez soient un peu meilleurs (2 buts et 5 passes décisives cette saison en Ligue 1). Elles ne donnent pas de lui l’image de prestations suffisantes, mais elles ne reflètent pas non plus totalement la réalité de ses performances. Il a été très bon dans l’animation offensive. Je souhaiterais simplement qu’il marque quelques buts de plus. »

    L’entraîneur du PSG est ensuite revenu en détails sur la progression de son équipe dans le jeu depuis début novembre et ce changement de système en 4-4-2. « En ce moment je suis content. On a fait de très bons résultats avec de très bonnes performances. Pas à chaque fois, c’est vrai, parce qu’il n’est pas possible de bien jouer tout le temps. Mais quand tu n’as pas la possibilité de bien jouer, tu dois gagner et on a gagné. Comme à Bordeaux (1-0, le 20 janvier), par exemple, un match très important, ou comme contre Lille (1-0, le 27 janvier). Cette équipe est devenue solide défensivement. Tous les joueurs travaillent désormais ensemble. Changer l’attitude de joueurs offensifs comme Pastore, Ménez ou Lavezzi n’est pas facile. On a besoin de temps, mais le travail défensif de toute l’équipe est très bon. L’assise défensive, c’est la clé. Quand vous avez une équipe dans laquelle il y a un joueur comme Ibrahimovic, qui peut marquer n’importe quand, n’importe comment, il s’agit surtout de trouver un équilibre défensif, ce qui n’est pas facile. On l’a trouvé aussi grâce au travail de Matuidi. La victoire contre Porto (2-1, le 4 décembre, en phase de groupes de la Ligue des champions) a été un virage. Elle arrivait juste après la défaite à Nice (1-2, le 1er décembre). L’ambiance, autour de l’équipe, n’était pas bonne. Ce match contre Porto a été la clé. Les joueurs ont compris qu’il fallait jouer avec une attitude différente. La caractéristique de l’équipe est d’être très dangereuse quand elle a de l’espace, en contre-attaque. Quand l’adversaire est bien en place, c’est plus difficile car on n’a pas encore trouvé la manière opportune d’attaquer la profondeur. On a quelques joueurs qui peuvent la prendre, comme Gameiro ou Ménez, mais d’autres préfèrent avoir le ballon dans les pieds. Lorsqu’on affronte une équipe qui évolue bas, on a donc plus de difficultés. Face à ce type d’équipe, la solution est de jouer entre et derrière les lignes. Mais on n’y parvient pas toujours », a analyse Carletto, qui estime donc que son équipe a encore beaucoup de progrès à faire pour s’adapter à tout type d’adversaire.

    Publie le 11/02/2013 a 09:51

    Ancelotti, les défauts de Ménez et le jeu du PSG

    Pour L’Equipe, Carlo Ancelotti s’est exprimé sur le comportement de Jérémy Ménez, soumis à une forte concurrence en attaque au PSG. Selon le technicien italien, le N°7 parisien doit encore apprendre à faire des sacrifices pour l’équipe.

    « Il doit comprendre, et je pense qu’il a compris. Je sais qu’il a beaucoup de qualités. Mais quelquefois je suis un peu énervé parce qu’il doit et peut donner plus à l’équipe. Comme il l’a très bien fait contre Bastia (3-1, vendredi). Quand il est sur le banc, il doit peut-être avoir aussi une attitude différente. J’ai été joueur et je me souviens que je n`étais pas content lorsque, parfois, je ne jouais pas. Mais il doit travailler sur ça pour ne pas poser de problème à l’entraîneur, a expliqué Ancelotti, qui aimerait également que les statistiques de Ménez soient un peu meilleurs (2 buts et 5 passes décisives cette saison en Ligue 1). Elles ne donnent pas de lui l’image de prestations suffisantes, mais elles ne reflètent pas non plus totalement la réalité de ses performances. Il a été très bon dans l’animation offensive. Je souhaiterais simplement qu’il marque quelques buts de plus. »

    L’entraîneur du PSG est ensuite revenu en détails sur la progression de son équipe dans le jeu depuis début novembre et ce changement de système en 4-4-2. « En ce moment je suis content. On a fait de très bons résultats avec de très bonnes performances. Pas à chaque fois, c’est vrai, parce qu’il n’est pas possible de bien jouer tout le temps. Mais quand tu n’as pas la possibilité de bien jouer, tu dois gagner et on a gagné. Comme à Bordeaux (1-0, le 20 janvier), par exemple, un match très important, ou comme contre Lille (1-0, le 27 janvier). Cette équipe est devenue solide défensivement. Tous les joueurs travaillent désormais ensemble. Changer l’attitude de joueurs offensifs comme Pastore, Ménez ou Lavezzi n’est pas facile. On a besoin de temps, mais le travail défensif de toute l’équipe est très bon. L’assise défensive, c’est la clé. Quand vous avez une équipe dans laquelle il y a un joueur comme Ibrahimovic, qui peut marquer n’importe quand, n’importe comment, il s’agit surtout de trouver un équilibre défensif, ce qui n’est pas facile. On l’a trouvé aussi grâce au travail de Matuidi. La victoire contre Porto (2-1, le 4 décembre, en phase de groupes de la Ligue des champions) a été un virage. Elle arrivait juste après la défaite à Nice (1-2, le 1er décembre). L’ambiance, autour de l’équipe, n’était pas bonne. Ce match contre Porto a été la clé. Les joueurs ont compris qu’il fallait jouer avec une attitude différente. La caractéristique de l’équipe est d’être très dangereuse quand elle a de l’espace, en contre-attaque. Quand l’adversaire est bien en place, c’est plus difficile car on n’a pas encore trouvé la manière opportune d’attaquer la profondeur. On a quelques joueurs qui peuvent la prendre, comme Gameiro ou Ménez, mais d’autres préfèrent avoir le ballon dans les pieds. Lorsqu’on affronte une équipe qui évolue bas, on a donc plus de difficultés. Face à ce type d’équipe, la solution est de jouer entre et derrière les lignes. Mais on n’y parvient pas toujours », a analyse Carletto, qui estime donc que son équipe a encore beaucoup de progrès à faire pour s’adapter à tout type d’adversaire.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • footcrix

      J’aime bien comment il se comporte avec les joueurs comme Pastore et Menez. Avec Pastore ça commence a réellement porter ses fruits. Je reste convaincu que Menez peut encore gagner auprès de lui. S’il a le caractère pour accepter cela. Et en ça j’ai trouvé Pastore exemplaire même si beaucoup dans la presse on vu un mec qui s’est dégonflé.

    • maher93

      j ai remarqué qu’à chaque fois qu’il à été piquer dans son orgueil,il nous fait des matchs de fou.mais bon le remède c lui mettre la pression car il aime çà.

    • Weird1

      J’aime bcp Carlo, il sait parler de jeu, de son équipe, de tactique etc.
      Qd on compare à ce qu’on se tape en L1, la différence est énorme !!

      • maxwell17

        la dessus on est d’accord , ce monsieur parle très bien football et a de très bonne idée .. dommage qu’il ne parvient (n’essaie ) pas de les mettre en place sur le terrain ..

    • Cyril

      Je pense qu’on est tous d’accord, Menez a un potentiel énorme, mais il n’est pas assez décisif si un jour il arrive a mettre une bonne dizaine de buts par saison il fera parti des meilleurs, c’est la le pallier qu’il doit franchi.

    • Amadeus38

      Menez se comporte sur le terrain comme un mec décisif mais ses stars montrent bien qu’il ne l’est pas.

      • Gateso6

        Les stats les stats oui mais c est pas le reflet de son apports dans le jeu je trouve jpense qu il aurait pu en mètre 2/3 en plus à ce jour et arriver à 10 buts avant la fin de lannee avec la montè en puissance de l’équipe

        • Amadeus38

          Bah justement si on oublie les stars on voit un mec qui tente mais qui est trop souvent nonchalant. Sérieux tu vois LR boulot de Lavezzi qui n’arrête pas à côté menez c’est un intermittent !

          • Gateso6

            Lavezzi cavale plus que tout les joueurs de l’équipe il s’arrête jamais mais je suis daccord qu il puisse faire mieux mais ce que je veux dire c est que certain but sont sur un départ de menez qui fait l’avant dernière passe comme celle qu il fait à chantome qui remet à lavezzi pourtant les stars n augmenteront pas mais il reste à l’origine, il faut qu il marque un peut plus c est clair mais en attendant qu il continue comme sa il a 25 ans il a une grosse parue de progression surtout dans la régularité

    • LauPSG

      y’a 2/3 jours quand je disais que menez pouvait faire plus d’efforts pour le bien de l’équipe (chose que beaucoup pensent), quelqu’un ici même m’a répondu « as tu déjà joué au foot » « t’es un footix » blablabla…) Ancelotti serait-il un footix aussi? il ne connait sans doute rien au football ce carlo….

      • Gateso6

        MDR biensur qu il peut en faire très peux sont ceux qui non plus besoin d’en faire

      • Shadcfc

        Vraiment Lau, fait comme moi, dès que quelqu’un te sort le mot « footix ».
        Zappe, ce n’est pas de notre génération ^^

        • LauPSG

          t’inquiète que ça me touche pas ;) je suis pas fan de ces expressions « footix » « surcoté »… mais je sais pas comment on peut nier que menez peut donner plus que ce qu’il ne donne, faut vraiment se voiler la face ou ne pas regarder les matchs….

          y’a une phrase que j’ai bien aimé après le match ol/lilles concernant payet: « on est souvent exigent avec lui parce qu’on sait tous de quoi il est vraiment capable » c’est menes qui a sorti quelque chose dans ce genre là sur payet, et ça m’a fait penser à menez…

          • perso je suis tout a fait d’accord, menez peut et doit mieux faire surtout dans le dernier geste, c’est vraiment ca son default et il le sait très bien, quand on voit l’enervement qu’il a envers lui quand il se loupe sur un truc, on voit bien qu’il sort de son match a ce moment la, c’est la qu’il a grandit avec carlo, il se bat de nouveau et rerentre dans son match….

      • bha je prefere footix que quelque nom d oiseaux que je me suis deja manger ici ..ceci footix je trouve ce nom assez bizarre quand meme !!

        • LauPSG

          c’est sur, maintenant si on peut éviter les 2… ;)

          on est là pour débattre, on peut ne pas être d’accord sans s’insulter ou se manquer de respect.

      • quentinpsgdu59

        menez j’arrete pas de le dire tu change sa finition c’est un monstre!!! apré c’est sur que plus d’effort sa lui ferait pas de mal des fois

        • LauPSG

          c’est justement parce qu’il pourrait devenir monstrueux que je me montre encore plus exigent avec lui! ;)

          • quentinpsgdu59

            tu as entierement raison, je pense la meme chose, il a un pouvoir d’acceleration avec le ballon que peut possede

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Aubameyang "J'aimerais jouer contre Paris"

    LDC – Aubameyang « J’aimerais jouer contre Paris »

    Adversaires

    Grâce à son match nul face au Real Madrid (2-2), le Borussia Dortmund a terminé premier ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 hour ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    2 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Ancelotti, les défauts de Ménez et le jeu du PSG

    <Club , Interviews

    Pour L’Equipe, Carlo Ancelotti s’est exprimé sur le comportement de Jérémy Ménez, soumis à une forte concurrence en attaque au PSG. Selon le technicien italien, le N°7 parisien doit encore apprendre à faire des sacrifices pour l’équipe.

    « Il doit comprendre, et je pense qu’il a compris. Je sais qu’il a beaucoup de qualités. Mais quelquefois je suis un peu énervé parce qu’il doit et peut donner plus à l’équipe. Comme il l’a très bien fait contre Bastia (3-1, vendredi). Quand il est sur le banc, il doit peut-être avoir aussi une attitude différente. J’ai été joueur et je me souviens que je n`étais pas content lorsque, parfois, je ne jouais pas. Mais il doit travailler sur ça pour ne pas poser de problème à l’entraîneur, a expliqué Ancelotti, qui aimerait également que les statistiques de Ménez soient un peu meilleurs (2 buts et 5 passes décisives cette saison en Ligue 1). Elles ne donnent pas de lui l’image de prestations suffisantes, mais elles ne reflètent pas non plus totalement la réalité de ses performances. Il a été très bon dans l’animation offensive. Je souhaiterais simplement qu’il marque quelques buts de plus. »

    L’entraîneur du PSG est ensuite revenu en détails sur la progression de son équipe dans le jeu depuis début novembre et ce changement de système en 4-4-2. « En ce moment je suis content. On a fait de très bons résultats avec de très bonnes performances. Pas à chaque fois, c’est vrai, parce qu’il n’est pas possible de bien jouer tout le temps. Mais quand tu n’as pas la possibilité de bien jouer, tu dois gagner et on a gagné. Comme à Bordeaux (1-0, le 20 janvier), par exemple, un match très important, ou comme contre Lille (1-0, le 27 janvier). Cette équipe est devenue solide défensivement. Tous les joueurs travaillent désormais ensemble. Changer l’attitude de joueurs offensifs comme Pastore, Ménez ou Lavezzi n’est pas facile. On a besoin de temps, mais le travail défensif de toute l’équipe est très bon. L’assise défensive, c’est la clé. Quand vous avez une équipe dans laquelle il y a un joueur comme Ibrahimovic, qui peut marquer n’importe quand, n’importe comment, il s’agit surtout de trouver un équilibre défensif, ce qui n’est pas facile. On l’a trouvé aussi grâce au travail de Matuidi. La victoire contre Porto (2-1, le 4 décembre, en phase de groupes de la Ligue des champions) a été un virage. Elle arrivait juste après la défaite à Nice (1-2, le 1er décembre). L’ambiance, autour de l’équipe, n’était pas bonne. Ce match contre Porto a été la clé. Les joueurs ont compris qu’il fallait jouer avec une attitude différente. La caractéristique de l’équipe est d’être très dangereuse quand elle a de l’espace, en contre-attaque. Quand l’adversaire est bien en place, c’est plus difficile car on n’a pas encore trouvé la manière opportune d’attaquer la profondeur. On a quelques joueurs qui peuvent la prendre, comme Gameiro ou Ménez, mais d’autres préfèrent avoir le ballon dans les pieds. Lorsqu’on affronte une équipe qui évolue bas, on a donc plus de difficultés. Face à ce type d’équipe, la solution est de jouer entre et derrière les lignes. Mais on n’y parvient pas toujours », a analyse Carletto, qui estime donc que son équipe a encore beaucoup de progrès à faire pour s’adapter à tout type d’adversaire.

    By
    @
    OTER ?>