Restez connectés avec nous

Club

Ancelotti : « Notre système est très clair »

Toujours en Autriche en compagnie de ses joueurs pour le premier stage de l’été, Carlo Ancelotti prépare petit à petit son équipe pour une saison qui s’annonce très longue. L’entraîneur du PSG sait que la pression sera plus forte et qu’il faudra être présent sur tous les tableaux pour augmenter les chances de gagner des titres, notamment celui de champion de France.

« La pression sera plus forte mais c’est normal car l’équipe sera renforcée. On a fini 2e l’an passé, je pense et j’espère qu’on sera 1er. C’est un objectif », a annoncé le technicien italien à l’AFP, lui qui espère également faire un beau parcours en Ligue des Champions. On va se retrouver dans le 3e ou 4e chapeau donc dans un groupe très difficile. Notre Ligue des champions, ce sera ça : se qualifier pour les 8e de finale au moins. Les clubs anglais et espagnols ont beaucoup investi. La différence, elle est là : ils ont de meilleurs joueurs. C’est la seule raison. Comparé à eux, le foot français n’est pas en retard. C’est pour ça qu’on a voulu disputer des matches relevés en préparation, pour chercher à améliorer le vécu de nos joueurs dans la compétition. Naturellement une rencontre amicale ce n’est pas pareil mais cela peut permettre de découvrir l’intensité à laquelle il faudra faire face ensuite en Ligue des champions. »

Et pour que son équipe soit la plus compétitive possible, Ancelotti devra trouver la meilleure recette en se servant des nombreux joueurs talentueux qui composent son effectif. Il sait qu’il dispose de joueurs polyvalents et pourraient commencer par faire des tests avec Javier Pastore, qu’il pourrait repositionner dans son milieu à 3.  « A la fin du mercato, le groupe sera très bon, complet et compétitif. On a des joueurs qui peuvent occuper plusieurs positions comme Bodmer, Bisevac ou même Pastore qui peut jouer milieu offensif ou plus bas. D’ailleurs je pense que je vais l’essayer à ce poste contre Moscou (samedi, ndlr). Quelquefois on pourra le faire descendre pour augmenter la qualité du milieu, où il a les caractéristiques physiques pour jouer partout. »

Avec l’arrivée très probable de Zlatan Ibrahimovic, le PSG aura dans ses rangs un avant-centre de grande qualité. Mais l’ancien manager de Chelsea n’exclut pas de jouer sans véritable avant-centre et pourrait utiliser plusieurs systèmes en attaque. « Je voudrais mettre en place le même jeu que celui des derniers mois de la dernière saison. Un jeu avec de l’intensité, une équipe compacte, de la vitesse, des permutations et le ballon au sol. Devant, entre ailiers, avant-centre, milieu offensif, toutes les combinaisons seront possibles. La position de l’avant-centre pourra même changer pour qu’il évolue comme milieu offensif. Notre système est très clair : il y a quatre défenseurs et trois milieux. C’est juste la position des attaquants qui peut changer. C’est peut-être un nouveau système pour le futur. Au Barça, Messi n’est pas positionné comme un avant-centre. Et l’Espagne a gagné l’Euro avec Fabregas devant. Mais ce n’est pas le système qui fait gagner, c’est le mouvement collectif, le changement de jeu, de postes, pour attaquer la profondeur. C’est ça la clé. Ca peut même concerner par moment des latéraux. Tout est question de travail à l’entraînement. C’est une identité, une philosophie, et bien appliquée je ne pense pas que cela puisse déstabiliser une équipe évoluant ainsi », a estimé Ancelotti, qui ne compte pas se servir de cette philosophie pour percer les solides défenses de Ligue 1. En France, les équipes utilisent beaucoup la contre-attaque et ont une bonne organisation défensive. C’est juste plus difficile de marquer. Il faut donc améliorer le mouvement sans le ballon. On a déjà bien progressé dans ce domaine.  »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club