Club

Armand : «J’aurais tout vu dans ce club»

Publie le 16/11/2011 a 09:57



  • Sylvain Armand était l’invité du C LE TALK sur CFoot mardi soir et en a profité pour évoquer tous les sujets concernant le PSG, sans concession.

    Présent au club depuis 2004, Sylvain Armand est le doyen de l’effectif du PSG et semble donc le mieux placé pour observer l’évolution du club de la capitale depuis l’arrivée des propriétaires qataris. « Ce n’est plus le PSG des dernières années. Pour ma part, ça va faire ma 8e saison dans ce club et je pense qu’il faut oublier tout ce qu’il y avait avant. C’est un club qui a évolué très vite en cinq mois. C’est brutal c’est pour cela que ça fait parler tout le monde. Pour les anciens comme moi, on a du mal à se retrouver dans ce club parce qu’il y a tellement d’évolution, d’arrivées, des changements de fonctionnement donc ce n’est pas toujours évident, c’est pour cela il faut faire la part des choses entre le PSG d’avant et celui d’aujourd’hui. »

    Un nouveau statut qui force la presse à dire beaucoup de choses sur le club, que ce soit au niveau de l’arrivée de certains joueurs ou le remplacement d’Antoine Kombouaré. Des rumeurs qui surprennent parfois les joueurs, qui n’hésitent pas à en parler entre eux tout en acceptant le fait que le club soit entré dans une nouvelle ère et qu’il faut donc s’habituer aux bruits de couloir. « Il faut reconnaitre que ça parle dans les vestiaires quand on entend et lit certaines choses. Après il y a des bruits et des discussions entre nous. J’ai été surpris que l’on revienne sur un sujet qui me paraissait clos car on était premier et que tout se passait bien. C’est Paris. Quand ça va mal dans ce club, c’est facile pour les gens mais quand tout va bien il faut toujours quelque chose. J’ai déjà vécu un cas similaire il y a de cela 4 ans avec Laurent Fournier où nous étions second ex-æquo et qu’il n’a pas repris le mois de janvier avec nous (limogé en décembre et remplacé par Guy Lacombe). Après par rapport aux ambitions de Leo, c’est clair qui veut faire du PSG un grand club et quelque chose de solide rapidement. Ca fait six mois qu’il est arrivé on arrive donc à bien comprendre les discours pour moi il faut passer par là. »

    Face à la forte concurrence imposée depuis le dernier mercato, le défenseur parisien a réussi à s’offrir du temps de jeu, surtout en raison des blessures dont a été victime l’équipe depuis le début de la saison. Mais même sans cela, l’ancien Nantais reste confiant concernant ses qualités tout en avouant avoir été un peu déstabilisé par toutes ces arrivées. « La concurrence ne me fait pas peur car pour avoir un grand club, il faut beaucoup de joueurs, de bons joueurs et de la concurrence. Aujourd’hui je l’accepte et j’ai la chance de jouer trois matchs sur quatre, ou quatre matchs sur cinq, c’est déjà pas mal. Tout ce qui est pris est bon à prendre et c’est de l’expérience. Peur pour mon avenir ? Non car je pouvais rebondir. Mais ça n’a pas été évident car je suis quelqu’un qui a besoin d’être tranquille dans sa tête pour avancer et c’est vrai que ça a été un moment très bizarre et pas spécialement agréable à vivre. Même avec l’expérience, de la façon que l’on a parlé de cette arrivée, tu sentais déjà une autre dimension, après quand tu la vis de l’intérieur c’est encore autre chose. Donc forcément tu te poses la question à savoir où tu vas finir. Une chose est sûre, j’aurais tout vu dans ce club. »

    Et enfin, remporter des trophées majeurs avec le PSG reste un doux rêve pour Sylvain Armand, qui espère que cette saisons se finira en beauté par un titre de Champion de France, lui qui a eu l’occasion de gagner seulement deux coupes de France en sept saisons au club. « Gagner un titre avec Paris, c’est un rêve. Défiler sur les champs Elysées, ça doit être quelque chose de mémorable. On est premier, le plus difficile c’est maintenant de le rester. Toute la saison, cela va pas être évident car on a été premier rapidement et c’est toujours dur de garder ce train jusqu’à la fin que d’être dans les trois premiers à cinq journées de la fin. Pour le reste, Marseille est déjà loin, Lyon et Montpellier sont de bonnes équipes mais la menace c’est Lille, une équipe qui peut vraiment nous poser des difficultés. »

    Publie le 16/11/2011 a 09:57

    Armand : «J’aurais tout vu dans ce club»

    Sylvain Armand était l’invité du C LE TALK sur CFoot mardi soir et en a profité pour évoquer tous les sujets concernant le PSG, sans concession.

    Présent au club depuis 2004, Sylvain Armand est le doyen de l’effectif du PSG et semble donc le mieux placé pour observer l’évolution du club de la capitale depuis l’arrivée des propriétaires qataris. « Ce n’est plus le PSG des dernières années. Pour ma part, ça va faire ma 8e saison dans ce club et je pense qu’il faut oublier tout ce qu’il y avait avant. C’est un club qui a évolué très vite en cinq mois. C’est brutal c’est pour cela que ça fait parler tout le monde. Pour les anciens comme moi, on a du mal à se retrouver dans ce club parce qu’il y a tellement d’évolution, d’arrivées, des changements de fonctionnement donc ce n’est pas toujours évident, c’est pour cela il faut faire la part des choses entre le PSG d’avant et celui d’aujourd’hui. »

    Un nouveau statut qui force la presse à dire beaucoup de choses sur le club, que ce soit au niveau de l’arrivée de certains joueurs ou le remplacement d’Antoine Kombouaré. Des rumeurs qui surprennent parfois les joueurs, qui n’hésitent pas à en parler entre eux tout en acceptant le fait que le club soit entré dans une nouvelle ère et qu’il faut donc s’habituer aux bruits de couloir. « Il faut reconnaitre que ça parle dans les vestiaires quand on entend et lit certaines choses. Après il y a des bruits et des discussions entre nous. J’ai été surpris que l’on revienne sur un sujet qui me paraissait clos car on était premier et que tout se passait bien. C’est Paris. Quand ça va mal dans ce club, c’est facile pour les gens mais quand tout va bien il faut toujours quelque chose. J’ai déjà vécu un cas similaire il y a de cela 4 ans avec Laurent Fournier où nous étions second ex-æquo et qu’il n’a pas repris le mois de janvier avec nous (limogé en décembre et remplacé par Guy Lacombe). Après par rapport aux ambitions de Leo, c’est clair qui veut faire du PSG un grand club et quelque chose de solide rapidement. Ca fait six mois qu’il est arrivé on arrive donc à bien comprendre les discours pour moi il faut passer par là. »

    Face à la forte concurrence imposée depuis le dernier mercato, le défenseur parisien a réussi à s’offrir du temps de jeu, surtout en raison des blessures dont a été victime l’équipe depuis le début de la saison. Mais même sans cela, l’ancien Nantais reste confiant concernant ses qualités tout en avouant avoir été un peu déstabilisé par toutes ces arrivées. « La concurrence ne me fait pas peur car pour avoir un grand club, il faut beaucoup de joueurs, de bons joueurs et de la concurrence. Aujourd’hui je l’accepte et j’ai la chance de jouer trois matchs sur quatre, ou quatre matchs sur cinq, c’est déjà pas mal. Tout ce qui est pris est bon à prendre et c’est de l’expérience. Peur pour mon avenir ? Non car je pouvais rebondir. Mais ça n’a pas été évident car je suis quelqu’un qui a besoin d’être tranquille dans sa tête pour avancer et c’est vrai que ça a été un moment très bizarre et pas spécialement agréable à vivre. Même avec l’expérience, de la façon que l’on a parlé de cette arrivée, tu sentais déjà une autre dimension, après quand tu la vis de l’intérieur c’est encore autre chose. Donc forcément tu te poses la question à savoir où tu vas finir. Une chose est sûre, j’aurais tout vu dans ce club. »

    Et enfin, remporter des trophées majeurs avec le PSG reste un doux rêve pour Sylvain Armand, qui espère que cette saisons se finira en beauté par un titre de Champion de France, lui qui a eu l’occasion de gagner seulement deux coupes de France en sept saisons au club. « Gagner un titre avec Paris, c’est un rêve. Défiler sur les champs Elysées, ça doit être quelque chose de mémorable. On est premier, le plus difficile c’est maintenant de le rester. Toute la saison, cela va pas être évident car on a été premier rapidement et c’est toujours dur de garder ce train jusqu’à la fin que d’être dans les trois premiers à cinq journées de la fin. Pour le reste, Marseille est déjà loin, Lyon et Montpellier sont de bonnes équipes mais la menace c’est Lille, une équipe qui peut vraiment nous poser des difficultés. »




  • Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Ca fait six mois qu’il est arrivé on arrive donc à bien comprendre les discours pour moi il faut passer par là. »  Tu abuse un peu Sylvain Non??

      • Inaya60

        ds le même tps, léo ça fera pas six mois qu’il est au club avant janvier!!! lool

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia mis à jour un post"Mercato - Un échange Diego Costa / Pastore cet été ?"
    5 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Un échange Diego Costa / Pastore cet été ?"
    5 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG écrase le Bayern Munich et se qualifie en demi-finale de Ligue des Champions

    Féminines – Le PSG écrase le Bayern Munich et se qualifie en demi-finale de Ligue des Champions

    Actu Féminin

    Ce mercredi soir, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain recevait le Bayern Munich en quart de finale ...

    Vidéos PSG

    Armand : «J’aurais tout vu dans ce club»

    <Club , Interviews , Une

    Sylvain Armand était l’invité du C LE TALK sur CFoot mardi soir et en a profité pour évoquer tous les sujets concernant le PSG, sans concession.

    Présent au club depuis 2004, Sylvain Armand est le doyen de l’effectif du PSG et semble donc le mieux placé pour observer l’évolution du club de la capitale depuis l’arrivée des propriétaires qataris. « Ce n’est plus le PSG des dernières années. Pour ma part, ça va faire ma 8e saison dans ce club et je pense qu’il faut oublier tout ce qu’il y avait avant. C’est un club qui a évolué très vite en cinq mois. C’est brutal c’est pour cela que ça fait parler tout le monde. Pour les anciens comme moi, on a du mal à se retrouver dans ce club parce qu’il y a tellement d’évolution, d’arrivées, des changements de fonctionnement donc ce n’est pas toujours évident, c’est pour cela il faut faire la part des choses entre le PSG d’avant et celui d’aujourd’hui. »

    Un nouveau statut qui force la presse à dire beaucoup de choses sur le club, que ce soit au niveau de l’arrivée de certains joueurs ou le remplacement d’Antoine Kombouaré. Des rumeurs qui surprennent parfois les joueurs, qui n’hésitent pas à en parler entre eux tout en acceptant le fait que le club soit entré dans une nouvelle ère et qu’il faut donc s’habituer aux bruits de couloir. « Il faut reconnaitre que ça parle dans les vestiaires quand on entend et lit certaines choses. Après il y a des bruits et des discussions entre nous. J’ai été surpris que l’on revienne sur un sujet qui me paraissait clos car on était premier et que tout se passait bien. C’est Paris. Quand ça va mal dans ce club, c’est facile pour les gens mais quand tout va bien il faut toujours quelque chose. J’ai déjà vécu un cas similaire il y a de cela 4 ans avec Laurent Fournier où nous étions second ex-æquo et qu’il n’a pas repris le mois de janvier avec nous (limogé en décembre et remplacé par Guy Lacombe). Après par rapport aux ambitions de Leo, c’est clair qui veut faire du PSG un grand club et quelque chose de solide rapidement. Ca fait six mois qu’il est arrivé on arrive donc à bien comprendre les discours pour moi il faut passer par là. »

    Face à la forte concurrence imposée depuis le dernier mercato, le défenseur parisien a réussi à s’offrir du temps de jeu, surtout en raison des blessures dont a été victime l’équipe depuis le début de la saison. Mais même sans cela, l’ancien Nantais reste confiant concernant ses qualités tout en avouant avoir été un peu déstabilisé par toutes ces arrivées. « La concurrence ne me fait pas peur car pour avoir un grand club, il faut beaucoup de joueurs, de bons joueurs et de la concurrence. Aujourd’hui je l’accepte et j’ai la chance de jouer trois matchs sur quatre, ou quatre matchs sur cinq, c’est déjà pas mal. Tout ce qui est pris est bon à prendre et c’est de l’expérience. Peur pour mon avenir ? Non car je pouvais rebondir. Mais ça n’a pas été évident car je suis quelqu’un qui a besoin d’être tranquille dans sa tête pour avancer et c’est vrai que ça a été un moment très bizarre et pas spécialement agréable à vivre. Même avec l’expérience, de la façon que l’on a parlé de cette arrivée, tu sentais déjà une autre dimension, après quand tu la vis de l’intérieur c’est encore autre chose. Donc forcément tu te poses la question à savoir où tu vas finir. Une chose est sûre, j’aurais tout vu dans ce club. »

    Et enfin, remporter des trophées majeurs avec le PSG reste un doux rêve pour Sylvain Armand, qui espère que cette saisons se finira en beauté par un titre de Champion de France, lui qui a eu l’occasion de gagner seulement deux coupes de France en sept saisons au club. « Gagner un titre avec Paris, c’est un rêve. Défiler sur les champs Elysées, ça doit être quelque chose de mémorable. On est premier, le plus difficile c’est maintenant de le rester. Toute la saison, cela va pas être évident car on a été premier rapidement et c’est toujours dur de garder ce train jusqu’à la fin que d’être dans les trois premiers à cinq journées de la fin. Pour le reste, Marseille est déjà loin, Lyon et Montpellier sont de bonnes équipes mais la menace c’est Lille, une équipe qui peut vraiment nous poser des difficultés. »

    By
    @
    OTER ?>