Restez connectés avec nous

Club

Armand : « Le PSG fait peur »

Jeudi, le défenseur parisien a prolongé d’un an son contrat et se dit donc satisfait de la confiance que lui accordent ses dirigeants, avant d’avouer être heureux de faire partie du nouveau projet du club. « C’est une belle preuve de confiance. Il y a un projet qui se met en place. Cela va être plus difficile car il y a davantage de joueurs, donc plus de concurrence. Ceci dit, ce n’est pas plus mal ! Continuer l’aventure dans un club et un groupe qui ont beaucoup d’ambition est une preuve de confiance. Cela fait longtemps que je suis ici et je me sens bien. J’ai envie de découvrir les grands joueurs qui sont parmi nous et, je l’espère, réaliser une saison à la hauteur du recrutement et des investissements réalisés. »

Opéré du ménique au mois d’août, il voit enfin le bout du tunnel et devrait reprendre très prochainement la compétition. « Ca va. J’ai repris l’entraînement depuis une semaine et demie. Je travaille le foncier et le physique, et j’espère reprendre la semaine prochaine avec le groupe, si tout va bien. »

Pour le moment seul son retour en forme compte et l’ancien Nantais ne préfère pas penser au poste qu’il occupera au sein de la défense parisienne. « Je n’y pense pas. Quand vous avez une équipe de ce niveau, avec un investissement colossal, il y a d’abord le plaisir de pouvoir jouer. Cela serait déjà une bonne chose ! Il y a beaucoup de concurrence, de très bons joueurs. Même s’il y aura du temps de jeu pour tout le monde, il va falloir s’accrocher pour disputer le plus de matches possibles. Que ce soit dans l’axe ou à gauche, je donnerai mon maximum. Même si je sors d’une belle saison dans l’axe où j’ai pris beaucoup de plaisir, l’essentiel est de pouvoir évoluer dans cette équipe. »

Et enfin, le latéral de 30 ans estime que le PSG monte en puissance au fil des matches. « Pour un groupe qui a peu vécu ensemble, il y a déjà beaucoup de bonnes choses. Ne pas gagner face à Lorient ne m’a pas trop surpris. C’était le premier match au Parc, il y avait beaucoup d’attente autour de cette rencontre. Un peu partout, et encore plus à Paris, on ne laisse pas beaucoup de temps. Certains joueurs étaient arrivés dans la semaine, d’autres n’étaient pas prêts physiquement. Il a fallu que la machine se mette en route. On l’a vu au fur et à mesure en Europa League, contre Valenciennes et surtout à Toulouse. Nous avons montré nos qualités en deuxième période ainsi qu’une capacité à faire peur et à pouvoir marquer à tout moment. »

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club