Restez connectés avec nous
Anciens - Armand "Au lieu d'aller dans un grand club, c'est le grand club qui venait à moi"

Club

Armand : « Je veux être champion de France »

Invité à s’exprimer sur les ondes de RMC, Sylvain Armand a fait le tour de l’actualité du PSG, avec notamment le début de saison difficile, son avenir au club et la concurrence qui règne dans l’effectif.

Avec trois matches nuls en trois matches de Ligue 1, le PSG ne réalise pas le début de saison souhaité. Sylvain Armand le sait et comprend les critiques qui visent le club depuis plusieurs jours. Il demande désormais à son équipe de faire le nécessaire pour lancer sa saison. « Les gens sont toujours exigeants. Après ce qui s’est passé durant les trois derniers mois, il fallait s’y attendre. On ne gagne pas et c’est logique qu’on nous tombe dessus. C’est normal, il faut l’accepter. Il y a eu un investissement de 200M€ dans le recrutement, c’est un fait. On se doit, même si on n’est pas au top physiquement, d’avoir cette capacité à produire du jeu rapidement et avoir des résultats. Tout est une question de mental. Le collectif passe avant tout, on essaie de le dire à tout lemonde. On a des qualités individuelles offensivement pour faire basculer les matches, c’est une certitude. Mais il faut aussi jouer en bloc, penser au collectif, c’est ce qu’on ne sait pas faire aujourd’hui. Tout le monde sait que sur le papier, on est au-dessus, on ne peut pas le cacher. Si tout le monde y met du sien, on peut réussir à faire basculer les matches en première mi-temps. On doit s’attendre à affronter des équipes qui défendent, qui ont une grosse envie. Il faut qu’on tire tous dans le même sens, qu’on se dise qu’on va pas gagner tous les matches 3 ou 4 à 0. La Ligue 1 est très difficile, on l’a vu lors des trois premiers matches, a expliqué le défenseur parisien, avant de louer les qualités d’entraîneur de Carlo Ancelotti et d’avouer son incompréhension par rapport au niveau de jeu affiché par l’équipe en match. Ancelotti est quelqu’un qui connait énormément le football. Il nous décrit un truc mais on ne le fait pas. On joue mieux à l’entrainement qu’en match et ça l’agace. On ne sait pas si on a peur, ou si on a trop de pression…Quand je vois les mecs jouer la semaine, je me dis que c’est pas possible qu’il y ait autant de décalage avec ce qu’on montre le week-end. En tout cas, Ancelotti est un très bon entraîneur. Quand il est fautif, il l’assume à 100%. »

Souvent annoncé sur le départ, notamment au début de l’été, l’ancien Lyonnais sera un joueur du PSG cette saison. Il souhaite vivre encore de belles choses à Paris et devenir champion de France avant de partir. « J’ai choisi de rester, je découvre beaucoup de choses, le PSG agit comme un grand club. Tout ce qu’il nous font vivre, par exemple au niveau de la préparation, c’est différent. New-York, l’Autriche, c’est à des années lumière de tout ce qu’on a pu vivre auparavant. C’est important et intéressant. La piste Saint-Etienne ? C’est fini. J’ai encore eu des appels d’autres clubs ces deux derniers jours, mais le club a refusé. Je reste dans cette situation-là, je vais m’accrocher, tenter de grappiller des matches puis on verra dans le futur. Je veux être champion de France, ça serait quelque chose d’extraordinaire, je ne peux pas le cacher. J’ai eu beaucoup de bas jusqu’à présent, je découvre quelque chose de grand, des joueurs différents, ce club a complètement changé. Après, j’ai 32 ans et j’aurai peut-être l’opportunité de rejoindre un autre club la saison prochaine. »

Car si Armand souhaite se battre pour gagner du temps de jeu, il ne restera pas indéfiniment dans un rôle de doublure. Cela ne l’empêche pas de se donner à fond et de vivre sereinement la concurrence avec Maxwell. « La concurrence, je la vis très bien. Aujourd’hui, je me suis fait une raison, c’était plus difficile à accepter la saison passée vu j’avais jamais eu l’occasion de rester sur le banc dans ma carrière. Je savais que je partais pour une saison de ce style. Je fais le maximum pour tenter de changer la donne. Après, ce sont les choix du coach, Maxwell est devant moi grâce à son expérience. Mais je répondrai présent, a assuré le latéral gauche du PSG, avant de conclure avec quelques petits mots sur Zlatan Ibrahimovic. Sur le terrain, c’est un gagnant, Il s’arrache sur tous les ballons, il veut gagner tous les petits jeux à l’entraînement. En dehors, il est très souriant, c’est n’est pas un monstre ! Mais à l’entraînement, je suis content quand je suis dans son équipe. Lors de sa première séance, il en a quand même soulevé trois ! (rires). »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club