Restez connectés avec nous
CDF- Thierry Goudet: ''Sur un match, tout est possible''

Club

Arras compte beaucoup sur Zlatan et le PSG

Le 6 janvier prochain, le petit club d’Arras (CFA2) accueillera le Paris Saint-Germain au stade de l’Epopée de Calais lors des 32e de finale de la Coupe de France.

Jacques Boulnois, le président du club arrageois, compte sur Leonardo et le PSG pour lui donner un coup de pouce financier. En tout cas, l’affiche rencontre un énorme succès et les places, mises en vente à partir d’aujourd’hui, partent comme des petits pains. « Les places sont mises en vente à partir du jeudi 27 décembre mais on a déjà eu 5.000 pré-réservations à Calais, où se jouera la rencontre, et plus de deux mille chez nous (pour une capacité de douze mille places). Vu l’engouement que ce match suscite, on pense jouer à guichets fermés. A la base, on aurait souhaité jouer ce match au stade Bollaert à Lens, quinze kilomètres d’Arras, mais ils reçoivent déjà Rennes en Coupe de France. On s’était ensuite renseignés pour Valenciennes mais on nous avait annoncé un chiffre de 40.000 euros pour les frais de sécurité. Avec la location du stade, ça faisait trop cher pour nous. On s’est donc tourné vers le stade de Calais, que l’on va louer pour 15.000 euros. J’ai eu Leonardo au téléphone. Il m’a dit qu’il ferait le maximum pour nous aider financièrement. Comme je lui ai expliqué, le but est avant tout que notre club ne perde pas d’argent et éventuel que l’on puisse en dégager un petit bénéfice. Le PSG pourrait prendre les frais de sécurité à sa charge mais pour l’instant, on est dans la déclaration d’intention. Je pense que Leonardo est un homme de parole. On verra où il fixe le «maximum». S’il nous donne leur part de la recette, ça sera royal ! », espère le président d’Arras, qui a également confié à 20 minutes.fr son souhait de voir Zlatan Ibrahimovic affronter son équipe.

« Je reste persuadé que jouer le PSG était le meilleur tirage que l’on puisse avoir. Ca fait rêver tout le monde. C’est quelque chose qu’il faut vivre une fois dans sa vie de président. Il faut être réaliste, on a 99% de chances de passer à la trappe. Mais il reste quand même 1% qu’il faut jouer à fond. Je pense que le PSG va faire tourner son effectif contre nous. Je souhaiterais quand même que Zlatan Ibrahimovic soit, si ce n’est sur le banc, dans les tribunes du stade. Mes petits-enfants n’arrêtent pas de m’en parler, ça serait bien s’il était là. J’ai d’ailleurs fait le calcul; dix jours de son salaire correspondent au budget annuel de notre club, soit 400.000 euros ! », s’est étonné Jacques Boulnois, qui croisera donc les doigts au moment de découvrir la composition d’équipe choisie par Carlo Ancelotti.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club