Restez connectés avec nous
OL/PSG - Deliglia "voici le genre de promo puéril à ne pas faire"

Adversaires

ASSE – PSG : Aulas supportera… les Verts !

Depuis quelques jours, les Lyonnais ne cessent de répéter qu’ils ne se focalisent pas sur le PSG et qu’ils regardent également et surtout derrière eux au classement de la Ligue 1. Pourtant, cela n’empêche pas Jean-Michel Aulas d’annoncer qu’il supportera Saint-Etienne, l’ennemi juré de l’OL, dimanche face au PSG.

« Il faut regarder chronologiquement les choses. Dimanche, on sera évidemment avec Saint-Etienne pour essayer de faire chuter Paris. C’est une question d’arithmétique ponctuelle », a déclaré le président lyonnais sur les ondes de RMC, lui qui doit pourtant savoir que l’ASSE est à seulement 5 points de Lyon au classement et qu’une victoire des Verts pourrait donc mettre sous pression le club rhodanien, dont l’objectif principal est le podium.

Aulas a également évoqué la possibilité de voir l’OL profiter d’investisseurs étrangers, mais d’une autre manière que ce dont est en train de profiter le PSG actuellement. « Cela donne un énorme coup de projecteur sur Paris, et c’est logique. Maintenant, il faut voir sur le moyen terme, car c’est toujours comme cela que se juge un investissement, et c’est en cela que le fair-play financier sera utile. Il faut faire en sorte que les clubs puissent lutter à armes égales malgré des apports financiers extérieurs déséquilibrés. Cela a notamment pour but d’éviter l’inflation des salaires qui heurte parfois le public. On verra ce que cela peut donner, mais ce règlement du fair-play financier a été approuvé par Bruxelles, et les sanctions pour ceux qui essayent de le détourner sont bien réelles. Une arrivée des Qataris à Lyon ? Pas dans le contexte de celui de Paris, où les Qataris ont une puissance financière leur permettant de tout diriger, de l’investissement à la gestion, ce n’est pas la bonne solution. Si en revanche, un investisseur veut participer au financement d’un stade privé, comme ce sera le cas à Lyon, on peut pourquoi pas donner cette possibilité à des fonds venant de l’étranger », a expliqué le patron de l’OL sur BFM Business.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires