Restez connectés avec nous

Club

Là où le PSG passe, Arras trépasse !

Même si Arras (CFA 2) n’est pas le Petit Poucet de la Coupe de France, la réception du PSG au Stade de l’Epopée (dimanche à 20h45) a des allures de choc des extrêmes.

Le club de la capitale va chercher à poursuivre sur la dynamique entamée le 4 décembre dernier, face à Porto en Ligue des Champions. Les Rouge et Bleu restent sur cinq victoires consécutives, toutes compétitions confondues, en match officiel. Évidemment, une élimination face à une formation évoluant quatre étages plus bas serait synonyme de « faute professionnelle ». Surtout que la Coupe de France fait partie des objectifs du club de la capitale (éliminé en quart de finale de la Coupe de la Ligue contre Saint-Étienne, 0-0 a.p., 5 t.a.b à 3). « C’est une très belle compétition, comme la FA Cup en Angleterre. Ce n’est pas facile de préparer ce match, car tout le monde pense que Paris va gagner facilement. Nous devrons le gérer avec beaucoup d’intensité. Nous voulons gagner la Coupe donc et nous n’envisageons donc pas une élimination », a expliqué Carlo Ancelotti, samedi en conférence de presse. Pour ce déplacement dans le Nord-Pas-de-Calais, le technicien italien va faire tourner son effectif.

Stars ménagées

Dans les buts, le leader de vestiaire Douchez prendra la place de Sirigu. Sachant que Van der Wiel « a un petit problème », Jallet occupera certainement le poste de latéral droit. La convalescence d’Alex pourrait permettre à Zoumana Camara de gagner un peu de temps de jeu en défense centrale (« Papus » n’a joué que 63 minutes en championnat cette saison). Verratti, qui a perdu sa place de titulaire à la fin de l’année 2012, aura « peut-être » l’opportunité de réintégrer le onze. En revanche, il ne faut pas s’attendre à voir jouer la dernière recrue francilienne. Lucas Moura n’a que « trois jours de préparation, il n’est pas prêt pour jouer contre Arras ». Comme l’international auriverde, Ibrahimovic, ne fait pas partie du groupe. Le géant suédois est ménagé, étant donné qu’il « a pris un léger coup sur le genou ». Une aubaine pour Gameiro, joueur que « Carletto » envisage d’utiliser « plus souvent » pour la deuxième moitié de saison.

Dabrowski : « Mon vécu va peut-être nous servir »

Reynald Dabrowski, l’entraîneur d’Arras, a déjà affronté le PSG en Coupe de France. Le 12 février 1994, lors des 16e de finale, il portait les couleurs du club d’Avion (DH). « Mon vécu va peut-être nous servir dans l’approche du match » espère le coach de la formation artébate, qui n’avait pas trop fait trembler les hommes d’Artur Jorge à l’époque (1-4). « Quelle que soit la compo d’équipe qu’ils vont mettre en place, c’est du haut de gamme. On ne fait pas mieux en France », estime Jean Deneuville, président délégué et ancien joueur d’Arras. Actuellement dixième de CFA 2, l’équipe d’amateurs avait réalisé un « mini-exploit » lors du tour précédent, en sortant Angers, club de Ligue 2 (1-0). En cas de succès face aux Parisiens, les Arrageois pourraient percevoir une prime de 1 000 euros. Youcef Benmoussa manquera la rencontre : il est incarcéré depuis le 28 décembre dernier pour des faits de violence présumés.

Cotes et pronostics

Le PSG est tellement favori pour cette rencontre qu’il n’existe aucun intérêt de miser sur sa victoire (cotes : 1,04, 9 pour le nul et 16 pour une défaite). En revanche, miser sur la marge du vainqueur s’avère plus attrayant. Même si Ancelotti s’apprête à aligner une équipe remaniée, les Rouge et Bleu devraient s’imposer sur un score assez large (cotes : 3,75 par une marge de trois buts, 2,20 par une marge de quatre buts ou plus). Concernant les buteurs, nous vous conseillons de parier sur un doublé de Gameiro, qui sera probablement titularisé (cote : 2,70). Si l’ancien Merlu marque plus de deux buts au cours de la rencontre, le pari sera également gagné.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club