Restez connectés avec nous

Club

Belhanda coûterait une pluie de pétrodollars

L’été dernier, le recrutement d’un joueur d’origine magrébine avait rythmé l’actualité du mercato parisien.

Cette année, cette hypothèse revient moins fréquemment, ce qui ne signifie pas pour autant que les dirigeants aient renoncé à cette idée. Au mois de mai dernier, L’Equipe indiquait que les recruteurs parisiens avaient décidé de se plier aux exigences héraultaises pour le transfert de Younès Belhanda. Aujourd’hui, il semble que cette piste ne soit plus d’actualité.

« A moins qu’un avion passe au-dessus de Montpellier et lâche des pétrodollars », a ironisé René Girard, l’entraîneur de Montpellier, sur RMC. Des propos similaires à ceux tenus par son président il y a quelques semaines. « Belhanda, il a encore deux ans de contrat. Maintenant si mon copain du PSG qui m’envoie des textos ( Nasser Al-Khelaïfi) me donne 50 millions d’euros, on réfléchira », avait déclaré Louis Nicollin dans L’Equipe. Il faudrait donc un petit miracle, et surtout un gros chèque, pour que le joueur marocain porte les couleurs du PSG lors de la saison à venir.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club