Club

Ben Arfa « milite pour le chambrage, c’est le foot tel qu’on le vit dans une cour d’école »

Ben Arfa milite pour le chambrage, c'est le foot tel qu'on le vit dans une cour d'école
Publie le 21/11/2017 a 11:45



  • Cette semaine, France Football s’est notamment intéressé au chambrage dans le football. Hatem Ben Arfa, milieu offensif de 30 ans du Paris Saint-Germain, a été invité à s’exprimer à ce sujet. L’ancien niçois explique pourquoi il est clairement pour. Il glisse aussi quelques noms de joueurs parisiens qui en sont des adeptes.

    « Moi, je milite pour car le chambrage c’est le foot tel qu’on le vit dans une cour d’école. C’est l’essence même du jeu et du foot que j’aime, avec des petites provocations, des rires, du plaisir et du spectacle. Chambrer, c’est seulement mettre un peu de piment.

    est le mal ? Après, on ne peut pas tout se permettre. Le bon chambrage est celui qui exclut toute forme de méchanceté et de provocation gratuite. Le chambrage, c’est comme l’humour, il ne faut jamais aller trop loin, sinon ça devient un peu lourd.

    Ils adorent jouer avec les nerfs de leurs vis-à-vis’

    J’ai déjà vu des défenseurs rire discrètement après avoir pris un petit pont. Je me suis déjà marré quelques secondes sur le corner d’après avec une « victime ». Cest dommage que le foot soit devenu trop sérieux et que le chambrage soit de plus en plus mal vu.

    Est-ce que ça chambre au PSG ? Pas mal, oui, notamment Pastore, qui est un énorme chambreur, comme Neymar et Dani Alves. Ils adorent jouer avec les nerfs de leurs vis-à-vis. En fait, tous ceux qui sont très à l’aise avec un ballon sont attirés par ça, de manière spontanée. On chambre comme on joue, en fait. »

    Le chambrage fait partie de l’amusement dans le football, mais il faut respecter une certaine limite.

    Pour cette fois, Ben Arfa résume sans doute assez bien le dossier. Bien sûr qu’il ne faut pas partir dans la méchanceté gratuite ou commencer à ne faire que ça sur le terrain. Mais le chambrage est une partie du football. Comme le dit l’ancien niçois, elle est déjà présente quand on est petits, dans les cours d’école ou dans la rue. Cela permet en effet de s’amuser un peu plus. Tant que c’est fait dans un bon esprit, tout le monde en profite pour rire ensemble. Difficile d’y voir quelque chose de terriblement négatif.

    On sait aussi que les supporters apprécient, puisque les petits ponts et autre provoquent toujours des acclamations dans les tribunes, certains gestes amènent aussi applaudissements et parfois rires. Il serait dommage d’enlever cela au football. Et même avec des règles strictes, ce serait très difficile. On le redit, il faut tout de même que cela ne vire pas vers l’humiliation gratuite et méchante.

    On voit souvent des joueurs parisiens tenter des gestes, c’est une forme de spectacle et d’amusement. Si on enlève cela à Neymar, il perd une partie de son football. S’il est devenu une star mondiale, c’est sans doute que ce qu’il fait est apprécié. On préfère tout de même que ses gestes restent dans l’idée d’aider l’équipe à gagner, car il passe parfois dans le dribble pour le dribble, qui est moins efficace. Il reste que le football est ainsi dès l’enfance : les joueurs techniques aiment tenter des gestes, les autres apprennent à les contrer et chacun a ses victoires. Ensuite, si tout se passe bien que l’on reste dans le bon état d’esprit, ils peuvent en plaisanter ensemble.

    Publie le 21/11/2017 a 11:45

    Ben Arfa « milite pour le chambrage, c’est le foot tel qu’on le vit dans une cour d’école »

    Cette semaine, France Football s’est notamment intéressé au chambrage dans le football. Hatem Ben Arfa, milieu offensif de 30 ans du Paris Saint-Germain, a été invité à s’exprimer à ce sujet. L’ancien niçois explique pourquoi il est clairement pour. Il glisse aussi quelques noms de joueurs parisiens qui en sont des adeptes.

    « Moi, je milite pour car le chambrage c’est le foot tel qu’on le vit dans une cour d’école. C’est l’essence même du jeu et du foot que j’aime, avec des petites provocations, des rires, du plaisir et du spectacle. Chambrer, c’est seulement mettre un peu de piment.

    est le mal ? Après, on ne peut pas tout se permettre. Le bon chambrage est celui qui exclut toute forme de méchanceté et de provocation gratuite. Le chambrage, c’est comme l’humour, il ne faut jamais aller trop loin, sinon ça devient un peu lourd.

    Ils adorent jouer avec les nerfs de leurs vis-à-vis’

    J’ai déjà vu des défenseurs rire discrètement après avoir pris un petit pont. Je me suis déjà marré quelques secondes sur le corner d’après avec une « victime ». Cest dommage que le foot soit devenu trop sérieux et que le chambrage soit de plus en plus mal vu.

    Est-ce que ça chambre au PSG ? Pas mal, oui, notamment Pastore, qui est un énorme chambreur, comme Neymar et Dani Alves. Ils adorent jouer avec les nerfs de leurs vis-à-vis. En fait, tous ceux qui sont très à l’aise avec un ballon sont attirés par ça, de manière spontanée. On chambre comme on joue, en fait. »

    Le chambrage fait partie de l’amusement dans le football, mais il faut respecter une certaine limite.

    Pour cette fois, Ben Arfa résume sans doute assez bien le dossier. Bien sûr qu’il ne faut pas partir dans la méchanceté gratuite ou commencer à ne faire que ça sur le terrain. Mais le chambrage est une partie du football. Comme le dit l’ancien niçois, elle est déjà présente quand on est petits, dans les cours d’école ou dans la rue. Cela permet en effet de s’amuser un peu plus. Tant que c’est fait dans un bon esprit, tout le monde en profite pour rire ensemble. Difficile d’y voir quelque chose de terriblement négatif.

    On sait aussi que les supporters apprécient, puisque les petits ponts et autre provoquent toujours des acclamations dans les tribunes, certains gestes amènent aussi applaudissements et parfois rires. Il serait dommage d’enlever cela au football. Et même avec des règles strictes, ce serait très difficile. On le redit, il faut tout de même que cela ne vire pas vers l’humiliation gratuite et méchante.

    On voit souvent des joueurs parisiens tenter des gestes, c’est une forme de spectacle et d’amusement. Si on enlève cela à Neymar, il perd une partie de son football. S’il est devenu une star mondiale, c’est sans doute que ce qu’il fait est apprécié. On préfère tout de même que ses gestes restent dans l’idée d’aider l’équipe à gagner, car il passe parfois dans le dribble pour le dribble, qui est moins efficace. Il reste que le football est ainsi dès l’enfance : les joueurs techniques aiment tenter des gestes, les autres apprennent à les contrer et chacun a ses victoires. Ensuite, si tout se passe bien que l’on reste dans le bon état d’esprit, ils peuvent en plaisanter ensemble.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. Davy Dav on 21 novembre 2017 at 12:41 said:

      Sauf que lui chambre son président, je crois même qu’il ne s’en rend pas compte de l’idiotie quand il publie le dessin qui se moque de Nasser, qui dit JR veut jouer avec HBA ahahah…

    2. Chti 1er on 21 novembre 2017 at 12:08 said:

      Ben comedy club….

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Didier Deschamps interview

    Deschamps « C’est très important qu’il y ait vraiment une unité dans tout le club pour réussir cet exploit »

    LDC

    Le sélectionneur de l’Équipe de France, Didier Deschamps, s’est exprimé sur SFR Sport, à propos du ...

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG conforte sa 2e place avec son succès à Albi

    Féminines – Le PSG conforte sa 2e place avec son succès à Albi

    Actu Féminin

    Ce dimanche, l’équipe féminines du Paris Saint-Germain était en déplacement à Albi. Un voyage très bien ...

    Vidéos PSG

    Ben Arfa « milite pour le chambrage, c’est le foot tel qu’on le vit dans une cour d’école »

    Ben Arfa milite pour le chambrage, c'est le foot tel qu'on le vit dans une cour d'école <Club

    Cette semaine, France Football s’est notamment intéressé au chambrage dans le football. Hatem Ben Arfa, milieu offensif de 30 ans du Paris Saint-Germain, a été invité à s’exprimer à ce sujet. L’ancien niçois explique pourquoi il est clairement pour. Il glisse aussi quelques noms de joueurs parisiens qui en sont des adeptes.

    « Moi, je milite pour car le chambrage c’est le foot tel qu’on le vit dans une cour d’école. C’est l’essence même du jeu et du foot que j’aime, avec des petites provocations, des rires, du plaisir et du spectacle. Chambrer, c’est seulement mettre un peu de piment.

    est le mal ? Après, on ne peut pas tout se permettre. Le bon chambrage est celui qui exclut toute forme de méchanceté et de provocation gratuite. Le chambrage, c’est comme l’humour, il ne faut jamais aller trop loin, sinon ça devient un peu lourd.

    Ils adorent jouer avec les nerfs de leurs vis-à-vis’

    J’ai déjà vu des défenseurs rire discrètement après avoir pris un petit pont. Je me suis déjà marré quelques secondes sur le corner d’après avec une « victime ». Cest dommage que le foot soit devenu trop sérieux et que le chambrage soit de plus en plus mal vu.

    Est-ce que ça chambre au PSG ? Pas mal, oui, notamment Pastore, qui est un énorme chambreur, comme Neymar et Dani Alves. Ils adorent jouer avec les nerfs de leurs vis-à-vis. En fait, tous ceux qui sont très à l’aise avec un ballon sont attirés par ça, de manière spontanée. On chambre comme on joue, en fait. »

    Le chambrage fait partie de l’amusement dans le football, mais il faut respecter une certaine limite.

    Pour cette fois, Ben Arfa résume sans doute assez bien le dossier. Bien sûr qu’il ne faut pas partir dans la méchanceté gratuite ou commencer à ne faire que ça sur le terrain. Mais le chambrage est une partie du football. Comme le dit l’ancien niçois, elle est déjà présente quand on est petits, dans les cours d’école ou dans la rue. Cela permet en effet de s’amuser un peu plus. Tant que c’est fait dans un bon esprit, tout le monde en profite pour rire ensemble. Difficile d’y voir quelque chose de terriblement négatif.

    On sait aussi que les supporters apprécient, puisque les petits ponts et autre provoquent toujours des acclamations dans les tribunes, certains gestes amènent aussi applaudissements et parfois rires. Il serait dommage d’enlever cela au football. Et même avec des règles strictes, ce serait très difficile. On le redit, il faut tout de même que cela ne vire pas vers l’humiliation gratuite et méchante.

    On voit souvent des joueurs parisiens tenter des gestes, c’est une forme de spectacle et d’amusement. Si on enlève cela à Neymar, il perd une partie de son football. S’il est devenu une star mondiale, c’est sans doute que ce qu’il fait est apprécié. On préfère tout de même que ses gestes restent dans l’idée d’aider l’équipe à gagner, car il passe parfois dans le dribble pour le dribble, qui est moins efficace. Il reste que le football est ainsi dès l’enfance : les joueurs techniques aiment tenter des gestes, les autres apprennent à les contrer et chacun a ses victoires. Ensuite, si tout se passe bien que l’on reste dans le bon état d’esprit, ils peuvent en plaisanter ensemble.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>