Restez connectés avec nous

Club

Bilbao-PSG : Les notes des Parisiens

Homme du match – Douchez (5) : Bon, vous ne nous en voudrez pas, mais on a simplement choisi d’élire le joueur le moins mauvais comme homme du match. Impuissant sur les deux buts, le gardien parisien n’a pu s’employer que sur des petites sorties et des interventions pas franchement compliquées. Donc l’ancien Rennais obtient la moyenne, et c’est mieux que tout le reste de l’équipe.

Douchez (5) : Voir plus haut.

Jallet (4,5) : Match moyen de l’ancien Lorientais qui comme toute sa défense, a dû subir les assauts des joueurs de Bilbao. Il a tenté d’apporter offensivement mais le manque de mouvement de l’équipe parisienne ne l’a pas aidé.

Lugano (4) : Encore une fois, le défenseur urugayen n’a pas vraiment rassuré et a souffert physiquement face à Llorente, en plus d’être très souvent à la limite de la faute. Dès qu’il y a des espaces dans la défense parisienne, on sent le sent en difficulté.

Armand (4) : Un peu le même constat que pour Lugano. Fébrile et hésitant dans ses placements, l’ancien Nantais a tout de même été satisfaisant dans la relance. Mais pas suffisamment pour rattraper son manque de peps et ses errements défensifs.

Tiéné (3) : Si le latéral ivoirien a tenté, parfois de bonne manière, d’apporter offensivement sur son flanc gauche, il s’est cependant montré très fragile défensivement, notamment en lâchant le marquage de manière incompréhensible sur le second but espagnol. Il n’a pas confirmé son bon match face à Montpellier, loin de là.

Sissoko (2) : Pour sa première titularisation de la saison, l’international malien a tout simplement été catastrophique. S’il a tenté d’imposer rapidement son physique, il a été dépassé par la technique des joueurs basques et a rapidement multiplié les fautes, au point de se faire logiquement expulsé après un tacle qu’on peut qualifier de très moche. En plus de cela, il a perdu un nombre impressionnant de ballons. Très décevant donc, même s’il manque cruellement de compétition après six mois d’arrêt.

Bodmer (4) : Quand Mathieu a un Blaise Matuidi de feu à côté de lui, ça passe, mais quand c’est un Sissoko à la rue, plus rien ne va et aucun lien n’est effectué entre la défense et l’attaque. Les milieux de terrains espagnols se sont baladés et seules quelques fautes lui ont permis de stopper la progression adverse. Décevant. Remplacé par Matuidi (66e), dont il est difficile de juger la prestation.

Chantôme (4,5) : Un peu le contraire de Sissoko. Le milieu de terrain parisien a parfois été précieux dans la relance mais a clairement montré ses limites physiques, en se faisant bousculer pendant 90 minutes. Il va falloir encore quelques rencontres pour qu’il retrouve son meilleur niveau.

Nenê (3,5) : Encore un match décevant du Brésilien. Les grigris c’est bien joli mais au bout d’un moment, il faut tenter d’être au service du collectif et de lancer les attaquants, ce qu’il n’a pas su faire. En espérant qu’il ne retombe pas dans ses travers trop longtemps. Remplacé par Ceara (76e), qu’on a seulement vu faire une faute grossière te prendre un carton jaune.

Pastore (3,5) : Sans avoir vu la composition d’avant-match, on aurait pu se demander si le milieu de terrain argentin était sur le terrain en première période. Pas impliqué, peu actif, décidé à marcher sur la pelouse de San Mamés, El Flaco nous a évidemment habitué à mieux, même si l’on sent qu’il peut toujours faire la différence à tout moment. Remplacé par Bahebeck (67e), qui n’a guère était plus pesant dans le jeu.

Erding (3) : L’attaquant turc n’a pas eu énormément de ballons à négocier au vu de la médiocrité de ses partenaires mais à chaque fois qu’il a eu le cuir dans les pieds, il s’en est mal servi. On sent qu’il est en manque de confiance et ce n’est pas ce genre de match qui va l’aider.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club