Club

Bisevac : « Je veux des titres ! »

Publie le 21/08/2011 a 10:05



  • « Valenciennes, c’est pour la vie. Ça restera toujours, après la carrière, au chaud dans les souvenirs. C’est là-bas que j’ai progressé. J’y étais bien, les supporteurs, mes équipiers, c’était comme ma famille. Je suis content, je vais revoir mes amis. Mais il n’y aura pas de cadeaux, désolé. C’est un match très important pour nous. Le PSG est un grand club. Tu gagnes, tu es champion du monde tu perds, ça chauffe. J’ai connu ça à l’Étoile Rouge de Belgrade. Je gère bien cette pression. Tu dois être fort dans ta tête. Se remettre sans cesse en question. Il y a de la concurrence. À Valenciennes, si je ne m’entraînais pas pendant deux ou trois jours, je savais que j’allais jouer. Là, ça n’est plus le cas », a admis l’international serbe, avant de clamer haut et fort qu’il est arrivé à Paris pour gagner et que le club avait absolument tout pour rafler des trophées.

    « Je veux gagner, je veux des titres! À Lens et Valenciennes, c’était compliqué, il faut être réaliste. Là, il y a tout pour réussir. Si on travaille bien, on y arrivera, j’en suis sûr », a assuré le défenseur parisien, plus déterminé que jamais.

    Publie le 21/08/2011 a 10:05

    Bisevac : « Je veux des titres ! »

    « Valenciennes, c’est pour la vie. Ça restera toujours, après la carrière, au chaud dans les souvenirs. C’est là-bas que j’ai progressé. J’y étais bien, les supporteurs, mes équipiers, c’était comme ma famille. Je suis content, je vais revoir mes amis. Mais il n’y aura pas de cadeaux, désolé. C’est un match très important pour nous. Le PSG est un grand club. Tu gagnes, tu es champion du monde tu perds, ça chauffe. J’ai connu ça à l’Étoile Rouge de Belgrade. Je gère bien cette pression. Tu dois être fort dans ta tête. Se remettre sans cesse en question. Il y a de la concurrence. À Valenciennes, si je ne m’entraînais pas pendant deux ou trois jours, je savais que j’allais jouer. Là, ça n’est plus le cas », a admis l’international serbe, avant de clamer haut et fort qu’il est arrivé à Paris pour gagner et que le club avait absolument tout pour rafler des trophées.

    « Je veux gagner, je veux des titres! À Lens et Valenciennes, c’était compliqué, il faut être réaliste. Là, il y a tout pour réussir. Si on travaille bien, on y arrivera, j’en suis sûr », a assuré le défenseur parisien, plus déterminé que jamais.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Nous aussi !

    • Visiteur

      ouais enfin bon vu que c’est camara et n’goyi derriere, meme si il ne s’entraine pas de la semaine, il est sur de joueur quand meme. Hate qu’on recrute un grand defenseur quand meme

      • anto95

        et toublie aramd et landre
         

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Pierre-Antoine Gauberta publié un new post."PSG-Toulouse : Neymar "Je suis content que l'équipe a fait un bon match...""
    3 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    6 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Bisevac : « Je veux des titres ! »

    <Club , Interviews

    « Valenciennes, c’est pour la vie. Ça restera toujours, après la carrière, au chaud dans les souvenirs. C’est là-bas que j’ai progressé. J’y étais bien, les supporteurs, mes équipiers, c’était comme ma famille. Je suis content, je vais revoir mes amis. Mais il n’y aura pas de cadeaux, désolé. C’est un match très important pour nous. Le PSG est un grand club. Tu gagnes, tu es champion du monde tu perds, ça chauffe. J’ai connu ça à l’Étoile Rouge de Belgrade. Je gère bien cette pression. Tu dois être fort dans ta tête. Se remettre sans cesse en question. Il y a de la concurrence. À Valenciennes, si je ne m’entraînais pas pendant deux ou trois jours, je savais que j’allais jouer. Là, ça n’est plus le cas », a admis l’international serbe, avant de clamer haut et fort qu’il est arrivé à Paris pour gagner et que le club avait absolument tout pour rafler des trophées.

    « Je veux gagner, je veux des titres! À Lens et Valenciennes, c’était compliqué, il faut être réaliste. Là, il y a tout pour réussir. Si on travaille bien, on y arrivera, j’en suis sûr », a assuré le défenseur parisien, plus déterminé que jamais.

    By
    @
    OTER ?>