Anciens

Bisevac : « Je ferai tout pour battre Paris »

Publie le 06/12/2012 a 13:29



  • Avant la trêve hivernale, le match le plus important sera certainement la réception de Lyon, le 16 décembre prochain. A dix jours de cette rencontre, Paris accuse cinq longueurs de retard sur le leader rhodanien.

    Pour Milan Bisevac, le « matelas » du septuple champion de France ne serait pas si confortable. « Je le dis et je le répète, Paris c’est le favori. Non ce n’est pas le favori, c’est le grand favori ! Et tant mieux pour nous, c’est mieux que tout le monde parle de Paris, ça nous permet d’être tranquille, dans notre coin, de prendre match après match. On vit un rêve et on n’a pas envie de se réveiller (…)  Mais cinq points sur Paris ce n’est rien. En deux matches, ça peut être fini. D’autant que l’on doit jouer le PSG et St Étienne. On est satisfait, on est là mais le championnat est long. Il ne faut pas s’enflammer et prendre la grosse tête. Il faut continuer à faire les efforts car le plus dur dans le football, c’est de confirmer », explique l’international serbe dans les colonnes du 10 Sport. Depuis son transfert à l’OL, Bisevac est un titulaire indiscutable de Rémi Garde.

    S’il était resté à Paris, il n’aurait certainement pas bénéficier d’un tel statut. « Je ne regrette pas du tout mon choix. Je ne connais pas un joueur qui est heureux d’être sur le banc. Je suis très content d’être ici et je donne tout pour Lyon. J’ai toujours été comme çà. A Paris, en un an, j’ai pris beaucoup d’expérience et je suis fier de moi parce que j’ai montré que j’avais les qualités pour jouer dans un grand club. Quand je suis là-bas, je peux regarder tout le monde dans les yeux. Quand je vois Léo, je ne baisse pas la tête. C’est ma victoire. Je vais tout faire pour battre Paris mais ce n’est pas une revanche. Ça va me faire plaisir de jouer contre eux parce que j’aime jouer et gagner contre des grandes équipes », prévient-il.

    Quant aux résultats médiocres du PSG en championnat, Bisevac assure ne pas être inquiet. « Ça arrive à tout le monde de ne pas être très bien. C’est un peu la crise en ce moment, mais ils vont s’en sortir très vite parce qu’ils ont des joueurs qui savent gérer ça et un grand coach qui sait ce qu’il faut faire », analyse le natif de Kosovska Mitrovica. Malgré la première place de Lyon en Ligue 1, celui-ci refuse de s’enflammer. « Quand j’ai signé ici, j’ai dit que l’objectif était de finir sur le podium et jouer la Ligue des Champions l’année prochaine. Je ne veux surtout pas changer de discours, même si on est premiers », conclut l’international serbe, qui a disputé 25 rencontres avec les Rouge et Bleu la saison passée, toutes compétitions confondues.

    Publie le 06/12/2012 a 13:29

    Bisevac : « Je ferai tout pour battre Paris »

    Avant la trêve hivernale, le match le plus important sera certainement la réception de Lyon, le 16 décembre prochain. A dix jours de cette rencontre, Paris accuse cinq longueurs de retard sur le leader rhodanien.

    Pour Milan Bisevac, le « matelas » du septuple champion de France ne serait pas si confortable. « Je le dis et je le répète, Paris c’est le favori. Non ce n’est pas le favori, c’est le grand favori ! Et tant mieux pour nous, c’est mieux que tout le monde parle de Paris, ça nous permet d’être tranquille, dans notre coin, de prendre match après match. On vit un rêve et on n’a pas envie de se réveiller (…)  Mais cinq points sur Paris ce n’est rien. En deux matches, ça peut être fini. D’autant que l’on doit jouer le PSG et St Étienne. On est satisfait, on est là mais le championnat est long. Il ne faut pas s’enflammer et prendre la grosse tête. Il faut continuer à faire les efforts car le plus dur dans le football, c’est de confirmer », explique l’international serbe dans les colonnes du 10 Sport. Depuis son transfert à l’OL, Bisevac est un titulaire indiscutable de Rémi Garde.

    S’il était resté à Paris, il n’aurait certainement pas bénéficier d’un tel statut. « Je ne regrette pas du tout mon choix. Je ne connais pas un joueur qui est heureux d’être sur le banc. Je suis très content d’être ici et je donne tout pour Lyon. J’ai toujours été comme çà. A Paris, en un an, j’ai pris beaucoup d’expérience et je suis fier de moi parce que j’ai montré que j’avais les qualités pour jouer dans un grand club. Quand je suis là-bas, je peux regarder tout le monde dans les yeux. Quand je vois Léo, je ne baisse pas la tête. C’est ma victoire. Je vais tout faire pour battre Paris mais ce n’est pas une revanche. Ça va me faire plaisir de jouer contre eux parce que j’aime jouer et gagner contre des grandes équipes », prévient-il.

    Quant aux résultats médiocres du PSG en championnat, Bisevac assure ne pas être inquiet. « Ça arrive à tout le monde de ne pas être très bien. C’est un peu la crise en ce moment, mais ils vont s’en sortir très vite parce qu’ils ont des joueurs qui savent gérer ça et un grand coach qui sait ce qu’il faut faire », analyse le natif de Kosovska Mitrovica. Malgré la première place de Lyon en Ligue 1, celui-ci refuse de s’enflammer. « Quand j’ai signé ici, j’ai dit que l’objectif était de finir sur le podium et jouer la Ligue des Champions l’année prochaine. Je ne veux surtout pas changer de discours, même si on est premiers », conclut l’international serbe, qui a disputé 25 rencontres avec les Rouge et Bleu la saison passée, toutes compétitions confondues.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Alass

      Moi je ne suis pas sur qu’il serait resté sur le banc très longtemps cette année , vu l’inconstance de Mamad et d’Alex . Milan est  plus solide défensivement que les deux . Il fait très rarement des erreurs le mec …A terme Sakho deviendra surement un meilleur défenseur , mais je ne suis pas forcément convaincu qu’Alex lui est supérieur… défensivement j’entends…

    • magicnene

      bisevac professionnel exemplaire,vraiment un bon mec,une super mentalité,titulaire ou remplaçant on l’entendait jamais je regrette son départ et qu’on ait renforcé en plus un concurrent direct pour le titre,à savoir lyon.

      • parisien91120

         surtout d’avoir renforce lyon aussi facilement…c’est sur il aurait pu etre utile, mais faut etre franc il aurait peu joué, il etait N°4 dans l’axe…

        • magicnene

           l’an dernier c’était notre meilleur défenseur,il était bon dans l’axe ou à droite,il aurait pu jouer cette année,je ne le trouve pas inférieur à alex et sakho.bref il est parti et pour rien en plus et à lyon.

      • cedric7593

        ça prouve juste que Leonardo et Ancelotti on vraiment sous-estimé le niveau des adversaires du psg et ça on le paye aujourd’hui en championnat.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Habib Beye ce que fait le PSG c'est fabuleux...C'est un très grand d'Europe sur la phase de poules

    Habib Beye « ce que fait le PSG c’est fabuleux…C’est un très grand d’Europe sur la phase de poules »

    Anciens

    Le Paris Saint-Germain surclasse-t-il tous ses adversaires ou sont-ils d’un niveau bien moindre ? Le débat est ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    1 day ago
    NicolasBa mis à jour un post"PSG/Celtic - Cavani "Quand toute l'équipe joue comme ça, c'est dur pour les autres""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Benstiti Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait

    Benstiti « Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait »

    Actu Féminin

    Après son expérience en Chine et un triomphe avec le club de Dalian Quanjian, Farid Benstiti s’est ...

    Vidéos PSG

    Bisevac : « Je ferai tout pour battre Paris »

    <Anciens , Club , Ligue 1

    Avant la trêve hivernale, le match le plus important sera certainement la réception de Lyon, le 16 décembre prochain. A dix jours de cette rencontre, Paris accuse cinq longueurs de retard sur le leader rhodanien.

    Pour Milan Bisevac, le « matelas » du septuple champion de France ne serait pas si confortable. « Je le dis et je le répète, Paris c’est le favori. Non ce n’est pas le favori, c’est le grand favori ! Et tant mieux pour nous, c’est mieux que tout le monde parle de Paris, ça nous permet d’être tranquille, dans notre coin, de prendre match après match. On vit un rêve et on n’a pas envie de se réveiller (…)  Mais cinq points sur Paris ce n’est rien. En deux matches, ça peut être fini. D’autant que l’on doit jouer le PSG et St Étienne. On est satisfait, on est là mais le championnat est long. Il ne faut pas s’enflammer et prendre la grosse tête. Il faut continuer à faire les efforts car le plus dur dans le football, c’est de confirmer », explique l’international serbe dans les colonnes du 10 Sport. Depuis son transfert à l’OL, Bisevac est un titulaire indiscutable de Rémi Garde.

    S’il était resté à Paris, il n’aurait certainement pas bénéficier d’un tel statut. « Je ne regrette pas du tout mon choix. Je ne connais pas un joueur qui est heureux d’être sur le banc. Je suis très content d’être ici et je donne tout pour Lyon. J’ai toujours été comme çà. A Paris, en un an, j’ai pris beaucoup d’expérience et je suis fier de moi parce que j’ai montré que j’avais les qualités pour jouer dans un grand club. Quand je suis là-bas, je peux regarder tout le monde dans les yeux. Quand je vois Léo, je ne baisse pas la tête. C’est ma victoire. Je vais tout faire pour battre Paris mais ce n’est pas une revanche. Ça va me faire plaisir de jouer contre eux parce que j’aime jouer et gagner contre des grandes équipes », prévient-il.

    Quant aux résultats médiocres du PSG en championnat, Bisevac assure ne pas être inquiet. « Ça arrive à tout le monde de ne pas être très bien. C’est un peu la crise en ce moment, mais ils vont s’en sortir très vite parce qu’ils ont des joueurs qui savent gérer ça et un grand coach qui sait ce qu’il faut faire », analyse le natif de Kosovska Mitrovica. Malgré la première place de Lyon en Ligue 1, celui-ci refuse de s’enflammer. « Quand j’ai signé ici, j’ai dit que l’objectif était de finir sur le podium et jouer la Ligue des Champions l’année prochaine. Je ne veux surtout pas changer de discours, même si on est premiers », conclut l’international serbe, qui a disputé 25 rencontres avec les Rouge et Bleu la saison passée, toutes compétitions confondues.

    By
    @
    OTER ?>