Restez connectés avec nous

Anciens

Bisevac : « Sakho, c’est mon frère »

Publicités

C’est dans un quasi-anonymat que Milan Bisevac a quitté le PSG pour l’OL, à la fin du dernier mercato. Auteur de 25 matches avec le club de la capitale (un but), l’international serbe ne regrette pas son transfert.

« Je suis vraiment très content. Je me sens déjà chez moi. Je ne suis pas déçu d’avoir quitté le Paris Saint-Germain. Lyon, c’est mon choix », a-t-il assuré en conférence de presse, à quelques heures de la rencontre d’Europa Ligue entre Lyon et l’Athletic Bilbao (3e journée du groupe I, 19h).

Les supporters parisiens garderont une image intacte de Bisevac, celle d’un joueur vaillant, doté d’une grande sobriété. « Au PSG, j’ai beaucoup donné. J’ai toujours mouillé le maillot. Je suis content si les supporters ont pu voir que je n’ai jamais triché. Je garde de très bons souvenirs mais la page est tournée. Je me sentais bien au Parc des Princes. Mais c’est la vie. J’ai pris un autre chemin. C’était mon choix. Je n’ai pas été poussé vers la sortie », assure-t-il. A l’époque de son départ, il se murmurait que sa place de joueur extra-communautaire posait problème aux dirigeants.

Aujourd’hui, Bisevac est toujours en contact avec certains Parisiens. « J’étais bien avec tout le monde. Il y a Bodmer, Armand, Douchez… Ce sont des amis, notamment Mamadou Sakho. Il est très fort. C’est mon frère, on était bien ensemble. Il peut devenir l’un des meilleurs du monde au poste de défenseur central. Je le vois dans le top 3 », prévient-il. Que ce soit sous Kombouaré ou Ancelotti, les deux joueurs ont été associés à plusieurs reprises en charnière centrale.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens