Club

Bisevac, une valeur sûre qui rassure !

Milan BISEVAC / Benjamin MOUKANDJO
Publie le 26/04/2012 a 21:00



  • Depuis quatre rencontres, Milan Bisevac est associé au Brésilien Alex en défense centrale. Le Serbe est parvenu à faire son trou dans le secteur de jeu le plus concurrentiel au PSG.

    Six joueurs sont susceptibles d’évoluer au poste de défenseur central à Paris, soit un poste pour trois à pourvoir. Après avoir testé de multiples formules, Carlo Ancelotti a tranché : sa charnière sera composée par le duo Alex-Bisevac. Arrivé en provenance de Chelsea au mois de janvier dernier, il n’est pas vraiment étonnant que l’international auriverde jouisse d’un statut de titulaire, au regard de son palmarès et de son passé de joueur sous les ordres de « Carletto » (ce dernier a entraîné Alex pendant deux saisons chez les Blues, Ndlr). En revanche, le fait que Bisevac fasse partie de l’équipe-type du « Mister » ne semblait pas couru d’avance, surtout en défense centrale. L’ancien joueur de Valenciennes est parvenu à reléguer sur le banc de touche des éléments comme Mamadou Sakho, capitaine du club jusqu’à la 29e journée, et Diego Lugano, capitaine de la sélection uruguayenne.

    « Tant qu’il joue, Milan est content »

    Avant que Carlo Ancelotti ne débarque au PSG, Milan Bisevac était déjà titulaire dans ce secteur de jeu, sous Antoine Kombouaré. Pendant plusieurs rencontres, le technicien italien décide de le replacer latéral droit. Rapidement, le Serbe se montre efficace à ce poste, qu’il avait déjà occupé lors de son passage au RC Lens, entre 2006 et 2008. « Tant qu’il joue, Milan est content. En le titularisant comme latéral, le club lui témoigne une véritable confiance. Il est au service de l’équipe et évolue là où c’est utile. Après, si on le remet en défense centrale, il sera ravi », expliquait alors l’un de ses amis dans les colonnes du Parisien, à la fin du mois de janvier dernier. Pourtant, Bisevac aurait pu avoir du souci à se faire en voyant arriver Ancelotti. Surtout lorsque les dirigeants franciliens se sont attachés les services d’Alex. Le banc de touche paraissait lui tendre les bras.

    Retour dans l’axe

    C’était sans compter sur la ténacité et le mental d’acier du natif de Kosovska Mitrovica (Kosovo). Blessé aux ischio-jambiers contre Montpellier (2-2) au mois de février, Marcos Ceara et Christophe Jallet faisaient alors figure d’alternatives dans le couloir droit. Aujourd’hui, l’ancien Lorientais a d’ailleurs récupéré cette place. Mais pas au détriment de Bisevac, étant donné que ce dernier a retrouvé l’axe, comme dans un jeu de chaise musicale. Outre sa puissance et son physique, Carlo Ancelotti apprécie particulièrement les qualités de combattant du Serbe. Après la contre-performance à L’Abbé-Deschamps face à Auxerre (1-1), il n’avait pas hésité à s’indigner : « On avait le match en main. On n’avait pas à attendre, comme ça, peste-t-il. On avait l’occasion de mettre d’autres buts. On pouvait tuer ce match plus tôt. C’est une faute professionnelle. »

    Qualités en pagaille

    Depuis, le PSG a atomisé Sochaux (6-1), lors de la 33e journée. Une rencontre au cours de laquelle Bisevac a fait preuve d’une grande sérénité, se montrant particulièrement précis dans ses relances. Certes, sur le but des Lionceaux, son marquage sur Modibo Maïga n’était pas irréprochable. Sobriété, calme, classe, sérieux… Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire un joueur au portrait atypique dans le vestiaire francilien. L’air de rien, Milan Bisevac a été l’un des joueurs les plus fréquemment utilisés cette saison chez les Rouges et Bleus, malgré divers pépins physiques (outre les ischio-jambiers, il avait souffert des adducteurs au mois de septembre 2011, Ndlr). A l’heure actuelle, « le soldat Bisevac » est obnubilé par une idée : « Entrer dans l’histoire du club en gagnant le titre ».

    Publie le 26/04/2012 a 21:00

    Bisevac, une valeur sûre qui rassure !

    Depuis quatre rencontres, Milan Bisevac est associé au Brésilien Alex en défense centrale. Le Serbe est parvenu à faire son trou dans le secteur de jeu le plus concurrentiel au PSG.

    Six joueurs sont susceptibles d’évoluer au poste de défenseur central à Paris, soit un poste pour trois à pourvoir. Après avoir testé de multiples formules, Carlo Ancelotti a tranché : sa charnière sera composée par le duo Alex-Bisevac. Arrivé en provenance de Chelsea au mois de janvier dernier, il n’est pas vraiment étonnant que l’international auriverde jouisse d’un statut de titulaire, au regard de son palmarès et de son passé de joueur sous les ordres de « Carletto » (ce dernier a entraîné Alex pendant deux saisons chez les Blues, Ndlr). En revanche, le fait que Bisevac fasse partie de l’équipe-type du « Mister » ne semblait pas couru d’avance, surtout en défense centrale. L’ancien joueur de Valenciennes est parvenu à reléguer sur le banc de touche des éléments comme Mamadou Sakho, capitaine du club jusqu’à la 29e journée, et Diego Lugano, capitaine de la sélection uruguayenne.

    « Tant qu’il joue, Milan est content »

    Avant que Carlo Ancelotti ne débarque au PSG, Milan Bisevac était déjà titulaire dans ce secteur de jeu, sous Antoine Kombouaré. Pendant plusieurs rencontres, le technicien italien décide de le replacer latéral droit. Rapidement, le Serbe se montre efficace à ce poste, qu’il avait déjà occupé lors de son passage au RC Lens, entre 2006 et 2008. « Tant qu’il joue, Milan est content. En le titularisant comme latéral, le club lui témoigne une véritable confiance. Il est au service de l’équipe et évolue là où c’est utile. Après, si on le remet en défense centrale, il sera ravi », expliquait alors l’un de ses amis dans les colonnes du Parisien, à la fin du mois de janvier dernier. Pourtant, Bisevac aurait pu avoir du souci à se faire en voyant arriver Ancelotti. Surtout lorsque les dirigeants franciliens se sont attachés les services d’Alex. Le banc de touche paraissait lui tendre les bras.

    Retour dans l’axe

    C’était sans compter sur la ténacité et le mental d’acier du natif de Kosovska Mitrovica (Kosovo). Blessé aux ischio-jambiers contre Montpellier (2-2) au mois de février, Marcos Ceara et Christophe Jallet faisaient alors figure d’alternatives dans le couloir droit. Aujourd’hui, l’ancien Lorientais a d’ailleurs récupéré cette place. Mais pas au détriment de Bisevac, étant donné que ce dernier a retrouvé l’axe, comme dans un jeu de chaise musicale. Outre sa puissance et son physique, Carlo Ancelotti apprécie particulièrement les qualités de combattant du Serbe. Après la contre-performance à L’Abbé-Deschamps face à Auxerre (1-1), il n’avait pas hésité à s’indigner : « On avait le match en main. On n’avait pas à attendre, comme ça, peste-t-il. On avait l’occasion de mettre d’autres buts. On pouvait tuer ce match plus tôt. C’est une faute professionnelle. »

    Qualités en pagaille

    Depuis, le PSG a atomisé Sochaux (6-1), lors de la 33e journée. Une rencontre au cours de laquelle Bisevac a fait preuve d’une grande sérénité, se montrant particulièrement précis dans ses relances. Certes, sur le but des Lionceaux, son marquage sur Modibo Maïga n’était pas irréprochable. Sobriété, calme, classe, sérieux… Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire un joueur au portrait atypique dans le vestiaire francilien. L’air de rien, Milan Bisevac a été l’un des joueurs les plus fréquemment utilisés cette saison chez les Rouges et Bleus, malgré divers pépins physiques (outre les ischio-jambiers, il avait souffert des adducteurs au mois de septembre 2011, Ndlr). A l’heure actuelle, « le soldat Bisevac » est obnubilé par une idée : « Entrer dans l’histoire du club en gagnant le titre ».




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Bisevac s’est la classe. Rien à rajouter…

    • Be

      Bisevac Président ^^

      Sinon, Llorente (Athletic Bilbao) est un super joueur et je le verrais bien à Paris

      • jesus

        avec le systeme que veux mettre en place ancelotti c’est lui et uniquement lui qu’il faut pour paris. énorme joueur selon moi !!!

        • Be

           J’espère que Carlo et le staff ont regardés le match

      • psg

        super match et franchement on aurait mieux gerer cette europa league 

        • Be

           Mouais… C’est vraiment bizarre cette technique made in France de lâché l’EL comme ça et après ça pleure parce que le football français n’est pas reconnu et patati et patata, pfff

          • magic nene

            c’est honteux, un club écrit son histoire et construit sa légende en coupe d’europe.

            • Be

              Totalement d’accord.
              Le championnat portugais n’a que faire d’être moins bon que celui de l’Angleterre ou de l’Espagne. En EL, ils se défoncent et en CL, ils font de beau parcours aussi. Bien meilleur que les français et on voit ce que ça donne sur l’indice UEFA

            • magic nene

               j’ai rien à ajouter,en plus notre championnat est bidon,je préfère un beau parcours en coupe d’europe à une qualif en ldc,les émotions,vibrer,c’est ça la coupe d’europe.

            • Be

               Et l’année prochaine, avec Carlo et le PSG nous auront nos soirées européennes, yipi :D

        • magic nene

           m’en parle pas,la coupe d’europe c’est magique,honte à paris et aux clubs français de la snober.

      • N_ico

        Moi aussi mais c’est impossible.. Il ne quittera vraisemblablement jamais Bilbao.. C’est le club de son coeur.

        • Be

          Peut-être, mais on ne sais jamais. Ils font un super parcours en EL, en championnat, ils sont pas trop mal placés, mais j’y crois. Si Léo ou Carlo lui parlent il dira: « je viens »

          • N_ico

            D’après ce que j’ai compris sur les medias espagnols ( je vis en Espagne ) il ne bougera jamais.. C’est un peu le Steven Gerrard de Bilbao, c’est un basque amoureux de sa ville, de son club et même pour de l’argent je pense qu’il ne viendrait pas.

            Mais j’espère me tromper car c’est un super joueur oui.. un joueur combatif, un joueur collectif, un joueur décisif, un joueur physique… bref… 

            • Be

               Ho je vois, il n’y a plus qu’a espérer, dans ce cas :)

              J’aimerais bien vivre en Espagne, moi ^^

            • je suis basque vivant en france a paris, Llorente a deja refusé, le real, man c et man u, je ne pense pas qu’il ira au psg, pourtant j’aimerais mais c’est un vrai basque comme a dit nico un peu a la gerrard

      • tomichek

         bilbao forme des joueurs qui sont que de la region basque du coin quoi et peu quitte pour un autre club

    • psg

      tiens il était du grand forum avec la charmante Isabelle ithuirubu quand il parle du club tu sens qui l aime et des joueurs comme ça c est tres inportant d en avoir dans un club 

    • Maze

      la vista qu’il a c’est juste hallucinant…

      vous imaginez une seule seconde si on aurait eu la chance d’avoir bisevac yepes et sorin dans la même équipe?

    • Thierry17

      lui c’est comme Jallet, arrivée pour 3.5M il va devenir un des tauliers du psg, un vrai footballeur qui ne paie pas de mine mais sur un terrain de football, impossible de lui marcher sur les pieds.On a besoin de stars mais c’est ce genre de joueurs besogneux qui font les grosses équipes!!!!!!

      • Dusyl001

        Slt thierry17 je lis souvent tes commentaires sur le forum. J’aimerai avoir ton opinion sur le possible depart de Leo. Car pour moi il va s’en aller. Quelque chose me dis qu’il restera pas a Paris. J’espere me tromper mais bon. Sur tout les forum personne en parle. Aucun topic ne reprend les articles des journaux. Aucun site n’essai de prendre contact avec Leo meme si je sais que ces pas n’importe qui. Mais quitte a camper devant le camps des loges on doit savoir si il restera ou pas. Une partie du projet se realisera grace a lui…

        • Thierry17

           salut, je te remet la réponse que j’ai déjà donné, L’entraineur du psg s’appelle ANCELOTTI, est-ce que tu crois qu’il a besoin de Léonardo pour trouver des bons joueurs?
          La réponse est non parce que quand tu a été au Milan AC 9 ans et 2 comme manager à Chelsea, tu as le n° de tel des agents de joueurs les plus puissants au monde.
          J’adore Léo mais s’il devait partir, le projet du club ne s’arrêterait pas et le recrutement des grands joueurs non plus.
          Tu sais dans l’histoire du football européen, il n’y a pas tant d’entraineurs que ça qui ont soulevé 2 fois la LDC et qui ont été désigné meilleur coach du monde……

    • Faust

      celui la, on peut remercier antoine de l’avoir fait venir, comme quoi y a pas que des joueurs à 20M qui assurent
      un mental en acier et un pur guerrier 

    • Gino

      Un seul message à poster : merci Kombouaré de l’avoir recruté!

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Thiago Maia pourrait finalement signer à Saint-Pétersbourg pour remplacer Alex Witsel"
    2 hours ago
    Emjeïsa publié un new post."Lizarazu "Monaco est un prétendant au titre...Le PSG n'a pas beaucoup de marge""
    8 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Bisevac, une valeur sûre qui rassure !

    Milan BISEVAC / Benjamin MOUKANDJO <Club , Editos , Une

    Depuis quatre rencontres, Milan Bisevac est associé au Brésilien Alex en défense centrale. Le Serbe est parvenu à faire son trou dans le secteur de jeu le plus concurrentiel au PSG.

    Six joueurs sont susceptibles d’évoluer au poste de défenseur central à Paris, soit un poste pour trois à pourvoir. Après avoir testé de multiples formules, Carlo Ancelotti a tranché : sa charnière sera composée par le duo Alex-Bisevac. Arrivé en provenance de Chelsea au mois de janvier dernier, il n’est pas vraiment étonnant que l’international auriverde jouisse d’un statut de titulaire, au regard de son palmarès et de son passé de joueur sous les ordres de « Carletto » (ce dernier a entraîné Alex pendant deux saisons chez les Blues, Ndlr). En revanche, le fait que Bisevac fasse partie de l’équipe-type du « Mister » ne semblait pas couru d’avance, surtout en défense centrale. L’ancien joueur de Valenciennes est parvenu à reléguer sur le banc de touche des éléments comme Mamadou Sakho, capitaine du club jusqu’à la 29e journée, et Diego Lugano, capitaine de la sélection uruguayenne.

    « Tant qu’il joue, Milan est content »

    Avant que Carlo Ancelotti ne débarque au PSG, Milan Bisevac était déjà titulaire dans ce secteur de jeu, sous Antoine Kombouaré. Pendant plusieurs rencontres, le technicien italien décide de le replacer latéral droit. Rapidement, le Serbe se montre efficace à ce poste, qu’il avait déjà occupé lors de son passage au RC Lens, entre 2006 et 2008. « Tant qu’il joue, Milan est content. En le titularisant comme latéral, le club lui témoigne une véritable confiance. Il est au service de l’équipe et évolue là où c’est utile. Après, si on le remet en défense centrale, il sera ravi », expliquait alors l’un de ses amis dans les colonnes du Parisien, à la fin du mois de janvier dernier. Pourtant, Bisevac aurait pu avoir du souci à se faire en voyant arriver Ancelotti. Surtout lorsque les dirigeants franciliens se sont attachés les services d’Alex. Le banc de touche paraissait lui tendre les bras.

    Retour dans l’axe

    C’était sans compter sur la ténacité et le mental d’acier du natif de Kosovska Mitrovica (Kosovo). Blessé aux ischio-jambiers contre Montpellier (2-2) au mois de février, Marcos Ceara et Christophe Jallet faisaient alors figure d’alternatives dans le couloir droit. Aujourd’hui, l’ancien Lorientais a d’ailleurs récupéré cette place. Mais pas au détriment de Bisevac, étant donné que ce dernier a retrouvé l’axe, comme dans un jeu de chaise musicale. Outre sa puissance et son physique, Carlo Ancelotti apprécie particulièrement les qualités de combattant du Serbe. Après la contre-performance à L’Abbé-Deschamps face à Auxerre (1-1), il n’avait pas hésité à s’indigner : « On avait le match en main. On n’avait pas à attendre, comme ça, peste-t-il. On avait l’occasion de mettre d’autres buts. On pouvait tuer ce match plus tôt. C’est une faute professionnelle. »

    Qualités en pagaille

    Depuis, le PSG a atomisé Sochaux (6-1), lors de la 33e journée. Une rencontre au cours de laquelle Bisevac a fait preuve d’une grande sérénité, se montrant particulièrement précis dans ses relances. Certes, sur le but des Lionceaux, son marquage sur Modibo Maïga n’était pas irréprochable. Sobriété, calme, classe, sérieux… Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire un joueur au portrait atypique dans le vestiaire francilien. L’air de rien, Milan Bisevac a été l’un des joueurs les plus fréquemment utilisés cette saison chez les Rouges et Bleus, malgré divers pépins physiques (outre les ischio-jambiers, il avait souffert des adducteurs au mois de septembre 2011, Ndlr). A l’heure actuelle, « le soldat Bisevac » est obnubilé par une idée : « Entrer dans l’histoire du club en gagnant le titre ».

    By
    @
    OTER ?>