Club

Blanc explique la gestion de son effectif dans ce calendrier chargé en évitant d’évoquer Chelsea

Mercato – L'Inter de Milan s'intéresse à Laurent Blanc selon Tuttosport
Publie le 04/03/2016 a 17:49



  • A la veille de Paris Saint-Germain / Montpellier HSC (29e journée de Ligue 1), le coach parisien Laurent Blanc s’est présenté en conférence de presse. Il y a beaucoup évoqué la gestion de l’effectif et la façon de préparer les grands matchs.

    Et s’il avait commencé la conférence en annonçant « Je préviens, s’il y a des questions sur Chelsea, je ne répondrais pas. J’ai entendu dire que j’étais agacé et en effet je le suis un peu », on se rend vite compte que la préparation de ce match a été un thème principal et que ne pas dire le nom de club était presque un jeu entre les journaliste et Blanc, bien qu’il ait refusé de répondre à l’une des questions.

     

    L’équilibre entre préserver et concerner les joueurs, votre mode de fonctionement?

    « Je ne rentrerai pas dans les détails, c’est une réflexion personnelle. Il faut aussi prendre en compte les matchs, leur déroulement. Des fois cela se passe comme prévu, parfois non. Il faut s’adapter.

    Je pars du match important, que je considère le plus important et après je décline. Je prends en compte le temps de jeu, mais aussi la performance. On a une idée directrice et si l’équipe joue bien et gagne, tant mieux. Mais il ne faut pas être rigide, et savoir s’adapter aux performances et blessures.

    L’objectif c’est d’avoir une équipe très proche de celle voulue au début. Beaucoup de choses sur peuvent se passer en 3-4 semaines.

    Montpellier, répétition avant match suivant ou voir d’autres joueurs? 

    Je pense qu’en France on a l’impression qu’il n’y a que la Champion  League qui existe. C’est une très belle compétition, c’est normal. Tout le monde l’apprécie. Mais on dirait que les matchs à côté n’ont plus de valeur. C’est un peu négatif.

    Dans les autres pays, ils sont à fond dans leur championnat. Ils ne le mésestiment pas. Je ne sais pas si c’est parce que Paris a une grande avance en championnat. Peut-être.

    Pour Montpellier, il ne faut pas oublier qu’on a eu une semaine de repos pour bien récupérer, puis 2 matchs très compliqués avec des déplacements pénibles, des retours à 2-3 heures du matin. Je pense qu’il y aura un panaché demain. Il y aura des joueurs qui joueront demain contre Montpellier et contre Chelsea.

    Les blessures récentes changent votre façon d’aborder le match?

    Non, c’est des coups malchanceux. Matuidi, on le préserve contre Lyon et il joue en pleine forme contre Saint-Etienne mais il a un accident musculaire. Cela peut arriver n’importe quand.

    Je pense qu’il ne faut pas se focaliser là-dessus. La blessure arrive aussi à l’entraînement. Il faut parler avec le joueur, son ressenti est important. Il faut prendre en considération les capacité de récupération, l’âge. En fonction de ça, on va faire la meilleure équipe pour gagner demain.

    L’an dernier face à Caen, avoir 3 ou 4 joueurs qui se blessent dans un match, c’est de la malchance. Je me souviens, j’entendais ‘oh mais qu’est-ce qu’il a fait’…après on a mangé Chelsea.

    Inquiet ? Quand vous avez des matchs, vous êtes forcément exposés. Mais il ne m’inquiète pas plus que cela. Toutes les équipes qui joueront en Champions League jouent le samedi. On est à égalité. Toutes les équipes européens jouent aussi les autres compétitions, le championnat, les coupes. On fera notre match pour le gagner. Il y aura des joueurs choisis, d’autres peut-être préservés.

    Thiago Motta au repos ? Thiago fait partie de ces joueurs qui ont besoin de jouer, de se mettre dans le rythme. Ce n’est pas surprenant que ce soit au milieu que l’on voit le plus de blessures, c’est là que tout se passe: les chocs, les courses, alors il y a de la fatigue et ce n’est pas facile d’enchaîner tout en évitant les problèmes physiques.

     

    Publie le 04/03/2016 a 17:49

    Blanc explique la gestion de son effectif dans ce calendrier chargé en évitant d’évoquer Chelsea

    A la veille de Paris Saint-Germain / Montpellier HSC (29e journée de Ligue 1), le coach parisien Laurent Blanc s’est présenté en conférence de presse. Il y a beaucoup évoqué la gestion de l’effectif et la façon de préparer les grands matchs.

    Et s’il avait commencé la conférence en annonçant « Je préviens, s’il y a des questions sur Chelsea, je ne répondrais pas. J’ai entendu dire que j’étais agacé et en effet je le suis un peu », on se rend vite compte que la préparation de ce match a été un thème principal et que ne pas dire le nom de club était presque un jeu entre les journaliste et Blanc, bien qu’il ait refusé de répondre à l’une des questions.

     

    L’équilibre entre préserver et concerner les joueurs, votre mode de fonctionement?

    « Je ne rentrerai pas dans les détails, c’est une réflexion personnelle. Il faut aussi prendre en compte les matchs, leur déroulement. Des fois cela se passe comme prévu, parfois non. Il faut s’adapter.

    Je pars du match important, que je considère le plus important et après je décline. Je prends en compte le temps de jeu, mais aussi la performance. On a une idée directrice et si l’équipe joue bien et gagne, tant mieux. Mais il ne faut pas être rigide, et savoir s’adapter aux performances et blessures.

    L’objectif c’est d’avoir une équipe très proche de celle voulue au début. Beaucoup de choses sur peuvent se passer en 3-4 semaines.

    Montpellier, répétition avant match suivant ou voir d’autres joueurs? 

    Je pense qu’en France on a l’impression qu’il n’y a que la Champion  League qui existe. C’est une très belle compétition, c’est normal. Tout le monde l’apprécie. Mais on dirait que les matchs à côté n’ont plus de valeur. C’est un peu négatif.

    Dans les autres pays, ils sont à fond dans leur championnat. Ils ne le mésestiment pas. Je ne sais pas si c’est parce que Paris a une grande avance en championnat. Peut-être.

    Pour Montpellier, il ne faut pas oublier qu’on a eu une semaine de repos pour bien récupérer, puis 2 matchs très compliqués avec des déplacements pénibles, des retours à 2-3 heures du matin. Je pense qu’il y aura un panaché demain. Il y aura des joueurs qui joueront demain contre Montpellier et contre Chelsea.

    Les blessures récentes changent votre façon d’aborder le match?

    Non, c’est des coups malchanceux. Matuidi, on le préserve contre Lyon et il joue en pleine forme contre Saint-Etienne mais il a un accident musculaire. Cela peut arriver n’importe quand.

    Je pense qu’il ne faut pas se focaliser là-dessus. La blessure arrive aussi à l’entraînement. Il faut parler avec le joueur, son ressenti est important. Il faut prendre en considération les capacité de récupération, l’âge. En fonction de ça, on va faire la meilleure équipe pour gagner demain.

    L’an dernier face à Caen, avoir 3 ou 4 joueurs qui se blessent dans un match, c’est de la malchance. Je me souviens, j’entendais ‘oh mais qu’est-ce qu’il a fait’…après on a mangé Chelsea.

    Inquiet ? Quand vous avez des matchs, vous êtes forcément exposés. Mais il ne m’inquiète pas plus que cela. Toutes les équipes qui joueront en Champions League jouent le samedi. On est à égalité. Toutes les équipes européens jouent aussi les autres compétitions, le championnat, les coupes. On fera notre match pour le gagner. Il y aura des joueurs choisis, d’autres peut-être préservés.

    Thiago Motta au repos ? Thiago fait partie de ces joueurs qui ont besoin de jouer, de se mettre dans le rythme. Ce n’est pas surprenant que ce soit au milieu que l’on voit le plus de blessures, c’est là que tout se passe: les chocs, les courses, alors il y a de la fatigue et ce n’est pas facile d’enchaîner tout en évitant les problèmes physiques.

     




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Fly_Pirates

      Mauvaise gestion oui

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Blanc explique la gestion de son effectif dans ce calendrier chargé en évitant d’évoquer Chelsea

    Mercato – L'Inter de Milan s'intéresse à Laurent Blanc selon Tuttosport <Club

    A la veille de Paris Saint-Germain / Montpellier HSC (29e journée de Ligue 1), le coach parisien Laurent Blanc s’est présenté en conférence de presse. Il y a beaucoup évoqué la gestion de l’effectif et la façon de préparer les grands matchs.

    Et s’il avait commencé la conférence en annonçant « Je préviens, s’il y a des questions sur Chelsea, je ne répondrais pas. J’ai entendu dire que j’étais agacé et en effet je le suis un peu », on se rend vite compte que la préparation de ce match a été un thème principal et que ne pas dire le nom de club était presque un jeu entre les journaliste et Blanc, bien qu’il ait refusé de répondre à l’une des questions.

     

    L’équilibre entre préserver et concerner les joueurs, votre mode de fonctionement?

    « Je ne rentrerai pas dans les détails, c’est une réflexion personnelle. Il faut aussi prendre en compte les matchs, leur déroulement. Des fois cela se passe comme prévu, parfois non. Il faut s’adapter.

    Je pars du match important, que je considère le plus important et après je décline. Je prends en compte le temps de jeu, mais aussi la performance. On a une idée directrice et si l’équipe joue bien et gagne, tant mieux. Mais il ne faut pas être rigide, et savoir s’adapter aux performances et blessures.

    L’objectif c’est d’avoir une équipe très proche de celle voulue au début. Beaucoup de choses sur peuvent se passer en 3-4 semaines.

    Montpellier, répétition avant match suivant ou voir d’autres joueurs? 

    Je pense qu’en France on a l’impression qu’il n’y a que la Champion  League qui existe. C’est une très belle compétition, c’est normal. Tout le monde l’apprécie. Mais on dirait que les matchs à côté n’ont plus de valeur. C’est un peu négatif.

    Dans les autres pays, ils sont à fond dans leur championnat. Ils ne le mésestiment pas. Je ne sais pas si c’est parce que Paris a une grande avance en championnat. Peut-être.

    Pour Montpellier, il ne faut pas oublier qu’on a eu une semaine de repos pour bien récupérer, puis 2 matchs très compliqués avec des déplacements pénibles, des retours à 2-3 heures du matin. Je pense qu’il y aura un panaché demain. Il y aura des joueurs qui joueront demain contre Montpellier et contre Chelsea.

    Les blessures récentes changent votre façon d’aborder le match?

    Non, c’est des coups malchanceux. Matuidi, on le préserve contre Lyon et il joue en pleine forme contre Saint-Etienne mais il a un accident musculaire. Cela peut arriver n’importe quand.

    Je pense qu’il ne faut pas se focaliser là-dessus. La blessure arrive aussi à l’entraînement. Il faut parler avec le joueur, son ressenti est important. Il faut prendre en considération les capacité de récupération, l’âge. En fonction de ça, on va faire la meilleure équipe pour gagner demain.

    L’an dernier face à Caen, avoir 3 ou 4 joueurs qui se blessent dans un match, c’est de la malchance. Je me souviens, j’entendais ‘oh mais qu’est-ce qu’il a fait’…après on a mangé Chelsea.

    Inquiet ? Quand vous avez des matchs, vous êtes forcément exposés. Mais il ne m’inquiète pas plus que cela. Toutes les équipes qui joueront en Champions League jouent le samedi. On est à égalité. Toutes les équipes européens jouent aussi les autres compétitions, le championnat, les coupes. On fera notre match pour le gagner. Il y aura des joueurs choisis, d’autres peut-être préservés.

    Thiago Motta au repos ? Thiago fait partie de ces joueurs qui ont besoin de jouer, de se mettre dans le rythme. Ce n’est pas surprenant que ce soit au milieu que l’on voit le plus de blessures, c’est là que tout se passe: les chocs, les courses, alors il y a de la fatigue et ce n’est pas facile d’enchaîner tout en évitant les problèmes physiques.

     

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>