Restez connectés avec nous

Club

BOR-PSG : Les notes des Parisiens

Homme du match – Sissoko (6,5) : Encore une fois, l’international malien a fait la loi au milieu de terrain ,en imposant sa force physique et sa superbe vision du jeu. Egalement très au point physiquement, il a surnagé dans une équipe parisienne pourtant amorphe, et s’est même payé le luxe d’inscrire le seul but parisien de la rencontre d’un bon coup de tête. Malheureusement, il a encore une fois écopé d’un carton jaune, synonyme de suspension pour le prochain match de championnat.

Sirigu (6) : Impuissant sur le but de Gouffran, le portier italien a une nouvelle fois fait preuve de solidité sur sa ligne, nottament en sortant une parade exceptionnelle sur une frappe de Plasil qui se dirigeait dans la lucarne. Les Parisiens peuvent continuer à faire pleinement confiance à leur gardien.

Ceara (5) : Très embêté par les montées de Trémoulinas et la vivacité de Maurice-Belay, le latéral brésilien a eu du mal à rentrer dans la rencontre, surtout qu’il n’a pas été beaucoup aidé par Ménez. De plus en plus serein au fil de la rencontre, il aura finalement livré un match moyen.

Camara (5,5) : La défense centrale parisienne n’a pas été énormément sollicitée, mis à part quelques ballons aériens dangereux, et l’ancien Marseillais a paru plutôt solide à ce niveau. Une prestation solide de la part de Papus, à l’image de son début de saison.

Sakho (5,5) : A l’instar de Camara, le capitaine du PSG n’a pas forcément eu à s’employer pour contrer les offensives timides des Bordelais. Solide dans les airs, il a fait preuve de sérénité dans ses relances, même si certaines n’ont pas trouvé preneur.

Tiéné (5) : En retard sur le but de Gouffran, l’international ivoirien a été bousculé en première période, malgré l’aide de Nenê. Mais il s’est plutôt bien repris défensivement par la suite, en coupant plusieurs fois les courses de Gouffran et Ben Khalfallah partis dans la profondeur.

Sissoko (6,5) : Voir plus haut.

Bodmer (5) : S’il avait paru un peu plus efficace offensivement contre Bratislava, l’ancien Lyonnais n’a pas brillé dans ce domaine ce dimanche soir. Parfois transparent, il a juste fait son travail, ni plus ni moins. On lui demande un peu plus.

Nenê (5,5) : Toujours aussi actif sur la pelouse, le N°10 parisien s’est bien battu et n’a pas rechigné aux tâches défensives. Malheureusement, même s’il a délivré plusieurs très bons centres ou corners, peu de solutions ont été proposées par ses coéquipiers, ce qui ne lui a pas permis d’être décisif. Remplacé par Bahebeck (79e).

Ménez (4) : Prestation plus que moyennede la part de l’ancien Romain. Aux abonnés absents défensivement en première mi-temps, en laissant notamment Trémoulinas se balader sur son côté gauche, l’ailier parisien n’a pas fait une seule fois la différence offensivement. Cela fait maintenant plusieurs rencontres qu’ils est en dessous, et il va falloir qu’il s’active sérieusement. Remplacé par Jallet (78e).

Pastore (4) : Malheureusement pour le PSG, son manque de jus commence à devenir une habitude. Très peu actif, trop nonlanchant, parfois énervant, les prestations très moyennes du prodige argentin inquiètent, même si la fatigue doit y être pour beaucoup. On attend peut-être trop de lui mais il est vraiment très en dessous depuis quelques matchs. Décevant.

Gameiro (5) : Difficile de juger la prestation de l’international français tant il a paru seul à la pointe de l’attaque parisienne. Pas aidé par ses coéquipiers, l’ancien Lorientais n’a pas pu se montrer à son avantage malgré quelques appels judicieux, et son agacement témoigne du malaise offensif qui règne actuellement au PSG. Très frustrant pour lui.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club