Restez connectés avec nous
Féminines - Patrice Lair affirme que Laure Boulleau ne devrait pas rejouer cette saison

Actu Féminin

Boulleau : « On espère se qualifier pour la finale »

Samedi, les féminines du Paris Saint-Germain affronteront Saint-Etienne en demi-finale de la Coupe de France. Les Parisiennes ont déjà battu les Stéphanoises à deux reprises cette saison et sont donc confiantes avant d’aborder ce rendez-vous, comme l’a expliqué Laure Boulleau.

« On a eu le droit à un petit week-end pour couper. Cela a fait du bien à tout le monde de pouvoir profiter de sa famille et de ses amis, de faire autre chose que du foot. Maintenant on s’entraîne dur afin de préparer au mieux ce rendez-vous face à Saint-Etienne. On a hâte d’être à samedi et on espère se qualifier pour la finale. On a les qualités pour gagner ce match. A mon avis, nous sommes au-dessus de cette équipe. Mais un match de Coupe reste un match de Coupe… L’ambiance est toujours particulière. Ce sera donc à nous de faire notre travail. On a un ascendant psychologique du fait de nos deux victoires et je pense que si on se met à l’abri rapidement, alors on passera une bonne soirée. Une motivation de pouvoir jouer Lyon en finale ? Oui, surtout que le 3-0 qu’elles nous avaient infligé à Gerland n’a pas été très bien digéré.Ce serait l’occasion de prendre une belle revanche. Mais chaque chose en son temps, on veut d’abord se qualifier pour la finale. Et l’autre demie n’a pas encore été jouée, Montpellier peut créer la surprise, a confié la défenseuse parisienne sur le site officiel du PSG, elle qui pourrait avoir l’opportunité de jouer la finale de la Coupe de France dans sa ville d’origine, à Clermont. Le jour où j’ai vu que la finale se jouerait au Stade Gabriel Montpied à Clermont, ça m’a fait sourire et j’ai dit aux filles dans le vestiaire : « Cette année on assure, on va au moins en finale, parce que c’est chez moi ! » (Rires.) Une partie de ma famille vit là-bas, mais ça reste anecdotique. La finale aurait pu se jouer n’importe où en France, la motivation aurait-été la même. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Actu Féminin