Restez connectés avec nous

Club

C1 : Paris entre ombre et lumière

Le PSG a mis un pied en 8e de finale de la Ligue des Champions, ce mardi soir, lors de la quatrième journée des phases de poule. Malgré une première mi-temps laborieuse, le club de la capitale a largement dominé le Dinamo Zagreb au Parc des Princes (4-0).

Confronté à une avalanche d’indisponibilités dans l’entrejeu, Carlo Ancelotti décidait de se passer des services de Verratti et Pastore pour entamer la rencontre. Le technicien italien faisait confiance à Rabiot pour épauler Sissoko et Matuidi. Lavezzi, remis de sa blessure aux adducteurs, retrouvait la compétition pour former le trident offensif en compagnie de Ménez et Ibrahimovic. En défense, Jallet récupérait sa place dans le couloir droit, au détriment de Van der Wiel et Alex remplaçait Sakho en charnière centrale. Ménez se chargeait d’un coup franc au bord de la ligne de touche. A la réception, Alex plaçait une tête largement à côté du but croate (03e). Le Dinamo évoluait à neuf derrière. Malgré le dispositif ultra-défensif de Cacic, Zagbreb n’était pas loin d’ouvrir le score. Pivaric s’échappait dans le couloir gauche et décochait une frappe à l’entrée de la surface. Son tir à ras-de-terre flirtait avec le montant gauche de Sirigu (11e). Lavezzi tentait de transmettre en profondeur à Ménez mais l’ancien Romain ratait son contrôle (15e).

Après une entame de match poussive, les Parisiens parvenaient à trouver le chemin des filets, suite à un corner joué en deux temps entre Ibra et Lavezzi. Le géant scandinave centrait pour Alex, qui reprenait victorieusement de volée, sans contrôle (1-0, 17e). Sur un centre venu de la droite de Sissoko, Rabiot tentait sa chance du point de penalty, après avoir effectué un rateau, mais manquait le cadre (23e). La défense parisienne se montrait trop nonchalante. Excentré côté gauche dans la surface, Lavezzi frappait en pivot dans un angle très fermé. Le cuir finissait dans le petit filet droit de Kelava (30e). Suite à un corner frappé par Ménez, Sissoko reprenait le ballon de la tête. Thiago Silva suivait au deuxième poteau pour placer sa tête mais Kelava s’interposait en venant au-devant du défenseur auriverde (38e). Au terme d’une première période insipide, le club de la capitale rejoignait le vestiaire avec un but d’avance au tableau d’affichage.

Verratti, l’entrée qui change tout !

Pour la seconde période, Verratti remplaçait Sissoko, afin que le jeu francilien soit davantage projeté vers l’avant. Servi aux vingt mètres, Matuidi tirait du gauche mais sa tentative échouait à côté du cadre (49e). Verratti alertait Ménez en profondeur. Le numéro 7 marquait mais avait auparavant été signalé hors-jeu (53e). Sur un centre de ce dernier venu de la droite, la défense du Dinamo peinait à se dégager. Le cuir revanit sur Ibrahimovic, qui tentait une reprise de volée acrobatique aux vingt mètres. Celle-ci passait juste à gauche du but de Kelava (54e). A l’heure de jeu, Matuidi marquait le but du break. Côté gauche, Lavezzi transmettait à Ibra, qui contrôlait et servait l’ancien Stéphanois du plat du pied. L’international français ajustait Kelava à l’entrée de la surface (2-0, 60e).

Les Rouge et Bleu se mettaient définitivement à l’abri grâce à Ménez. Après avoir reçu un bon ballon d’Ibra, le natif de Longjumeau crochetait son vis à vis et battait le gardien croate d’un  subtil contre-pied (3-0, 65e). Lavezzi cédait sa place à Pastore, avant que Hoarau ne remplace Ménez. La fête se poursuivait pour les Parisiens, puisque l’attaquant réunionnais corsait l’addition. Après un une-deux avec Matuidi, Ibrahimovic se présentait devant Kelava. Malgré une glissade, le Scandinave parvenait à transmettre en retrait à l’ancien Havrais au point de penalty, lequel concluait victorieusement du droit (4-0, 81e). Dans les dernières minutes de la rencontre, les Parisiens déroulaient, face à des Croates qui avaient déjà baissé pavillon depuis longtemps.

Au terme de la quatrième journée des phases de poule de la Ligue des Champions, le PSG revient à un seul point de Porto dans le groupe A. Les Portugais n’ont pu faire mieux qu’un match nul sur la pelouse du Dynamo Kiev (0-0). Si les Rouge et Bleu n’ont pas encore assuré mathématiquement leur place en 8e de finale, ils se sont d’ores et déjà garantis une place en Europa League, au minimum. Après avoir affronté Montpellier et Rennes en championnat, les hommes d’Ancelotti se déplaceront à Kiev le 21 novembre, pour y affronter le Dynamo (5e journée des phases de poule). 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club