Restez connectés avec nous

Club

Caen – PSG : Les notes des Parisiens

Homme du match – Sirigu (6,5) : Malchanceux sur le premier but puisque le ballon retourne dans les pieds de Frau, impuissant sur le second, le gardien italien a réalisé un bon match en repoussant plusieurs tentatives caennaises bien senties. Sans lui, le PSG se serait sûrement incliné ce soir.

Ceara (3) : Déjà en difficulté face à Dijon, le latéral parisien a une nouvelle fois manqué son match. Inexistant offensivement, complètement dépassé défensivement en étant constamment mis en difficulté par Hamouma, il n’est pas passé loin de l’expulsion. Match très compliqué pour le Brésilien. Remplacé par Bisevac, plus solide (54e).

Alex (4,5) : Plutôt efficace en première période, avec notamment une bonne couverture sur une occasion de Nabab, le tank s’est transformé en jeep en seconde période. En retard sur Frau sur le premier but, il s’est fait battre dans les airs par Heurtaux sur le second. Premier match difficile pour le défenseur brésilien, qui avait été plutôt bon depuis son arrivée à Paris.

Sakho (5) : S’il a été souvent maladroit et hésitant dans la relance, le capitaine parisien a été plutôt solide dans les duels et a limité les dégâts plus d’une fois. On demande toutefois un peu plus de sérénité balle au pied.

Tiéné (4) : Comme son coéquipier Ceara, le latéral ivoirien a été rapidement mis en difficulté sur son côté. Dépassé par la vitesse des contres normands, il a aussi été maladroit dans l’apport offensif, même s’il a su prendre quelques bonnes initiatives. Remplacé par Armand (74e).

Matuidi (5) : Pourtant très bon lors de ses dernières sorties, le milieu défensif parisien est passé à côté de son match en Normandie en commettant pas mal d’erreurs techniques. Heureusement, il a compensé par une grosse activité à la récupération.

Motta (5,5) : Au sein d’une équipe en difficulté, l’international italien a tiré son épingle du jeu en distillant de bons ballons vers l’avant, permettant au PSG de se sortir de situations embarassantes. Il a encore été le joueur parisien ayant touché le plus de ballons.

Ménez (4,5) : Si on peut difficilement lui attribuer une énième passe décisive, son centre pour Jallet étant dévié, on peut toutefois le féliciter d’être à la origine de l’action. Mais pour le reste, le N°7 parisien a manqué de précision et d’efficacité, même s’il a été forcé de perdre beaucoup de forces dans le travail défensif. Un match très irrégulier, comme c’est souvent le cas.

Pastore (5,5) : Parmi les quatre joueurs à vocation offensive, le prodige argentin a été celui qui a tenté le plus de choses surtout en seconde période. Il a également donné quelques bons ballons à Hoarau et Gameiro, en plus d’inscrire son 9e but de la saison en Ligue 1 avec un peu de chance. Mais il a su la provoquer.

Gameiro (4,5) : Assez actif, l’ancien Lorientais aurait pu ouvrir le score sur un ballon piqué qui a terminé sa course sur la barre transversale. Mais à part ça, il ne s’est pas montré très incisif et n’a pas apporté grand chose en attaque.

Hoarau (4,5) : Tout comme son compère en attaque, Guillaume n’a pas touché énormément de ballon. Il aurait pu tenter sa chance en première période alors qu’il était en bonne position dans la surface mais il a trop tergiversé. Match compliqué pour l’attaquant parisien, remplacé par Jallet (54e), auteur d’une excellente rentrée avec un but très important à la clé.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club