Restez connectés avec nous
Cavani l'important est de savoir que le travail paye toujours...il y a beaucoup de gens qui aiment cette équipe

Club

Cavani « l’important est de savoir que le travail paye toujours…il y a beaucoup de gens qui aiment cette équipe »

Edinson Cavani a reçu le trophée UNFP de meilleur joueur de Ligue 1 du mois d’octobre. A l’occasion, il a livré une longue interview auprès de beIN SPORTS. Et l’attaquant du Paris Saint-Germain y évoque notamment sa façon de penser, de gérer les actions et les critiques. Il commence par confié ce qu’il à quoi il pense quand il a le ballon dans la surface adversaire.

« Marquer. Marquer le plus vite possible parce que c’est notre rôle, c’est ce que nous apportons à l’équipe pour gagner. Bien souvent, il n’y a rien qui me passe par la tête. Quand j’arrive dans la surface, tout n’est qu’instinct, l’instinct de l’attaquant. Cela vient tout seul. D’autres fois, en revanche, je réfléchis, je pense à plein d’autres choses : comment marquer ce but ? Mais d’autres fois, c’est vraiment une question d’instinct, je suis devant le but et je conclus sans avoir vraiment réfléchi.

La première chose qui me passe par la tête lorsque je rate un but, c’est l’équipe. Je me dis que ce but aurait pu donner la victoire à l’équipe. Surtout dans un classique, une rencontre si importante. Il y a d’autres situations, lorsque ton équipe mène 3 à 0 et que tu rates une occasion, c’est plus tranquille, c’est différent en tout cas. Il n’y a pas autant de sensations.

Bien sûr, on a de la déception vis-à-vis de soi-même mais rater une occasion comme celle du classique, tu penses à tout, que c’était un but important pour gagner, pour donner de la joie à toute l’équipe, aux supporters. C’était un classique à la maison. C’est donc un mélange de sentiments assez vilains. Si on dort après un match pareil ? Oui, au final, on arrive à s’endormir, mais on revoit l’action mille fois dans sa tête. C’est difficile…

Les critiques à son sujet? Je pense que les critiques font partie du football. Les seuls à qui je dois rendre des comptes sont mes coéqupiers qui sont sur le terrain avec moi, avec qui je m’entraîne tous les jours, ainsi qu’à mon entraîneur qui me donne sa confiance à chaque match. C’est grâce à ça que je rentre tranquille chez moi, que je dors sur mes deux oreilles parce que je sais que j’ai tout donné, que j’ai donné 100%. Les critiques font partie du football, elles font partie du spectacle, du cinéma, etc.

Elles font partie du quotidien. Mais l’important est de savoir que le travail paye toujours. Autre chose, je sais qu’il y a beaucoup de critiques mais je sais aussi qu’il y a beaucoup de gens qui aiment cette équipe, qui aiment Cavani et qui lui souhaitent le meilleur. Cela aussi, ça me donne de le force, de la force pour continuer mon chemin. », propos relayés par CulturePSG.

Cavani est un « pur » buteur. Il joue, fait ses déplacement et gestes pour marquer des buts. Ce n’est pas qu’il ne pense pas à l’équipe et jouerait pour sa gloire. C’est simplement, comme il l’explique, que c’est son rôle. L’équipe attend de lui qu’il marque des buts et il veut donc aider ses coéquipiers.

L’Uruguayen fonctionne surtout à l’instinct. Du moins, c’est ce qu’il fait de mieux. On a pu voir depuis son arrivée à Paris qu’il est généralement bien meilleur dans les frappes instantanées ou alors avec une seule touche de balle. Quand il a le temps de réfléchir, d’hésiter, le numéro 9 parisien a tendance à louper son action, que ce soit à cause d’un mauvais choix ou d’un geste loupé.

Une chose qui semble particulièrement le toucher. Notamment parce qu’il a bien en tête que son rôle et de marquer des buts et que l’équipe travaille pour cela. Et quand Cavani manque ses occasions, c’est toute l’équipe qui peut être en difficulté. Et on voit toujours sur les images que l’Uruguayen s’en veut beaucoup (il n’est d’ailleurs pas nécessaire de le siffler pour lui faire comprendre qu’il n’aurait pas dû louper). Et parfois, la maladresse ne le lâche pas du match.

De quoi amener beaucoup de frustration, de la déception, mais il est toujours difficile d’en vouloir longtemps à Cavani. On voit sur le terrain qu’il donne tout pour l’équipe et veut marquer pour ses coéquipiers, pour le club. Et il finit toujours par avoir une nouvelle période où il marque des buts. On aimerait simplement qu’il soit un peu plus régulier.

Alors parfois il se montre plutôt maladroit, que ce soit dans des tirs ou des contrôles, mais il reste que Cavani est un genre de joueur que l’on aime voir dans le sport. Son altruisme, qui passe par le fait de se battre sur tous les ballons, que ce soit au pressing ou pour marquer, est admirable. Bien sûr, on apprécie aussi particulièrement quand il termine les occasions parisiennes. Et peut-être d’autant plus parce qu’on connaît sa façonde penser.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club