Restez connectés avec nous

Anciens

Cayzac : « Ce PSG me laisse rêveur »

« Beckham, j’aurai aimé le faire venir quand j’étais président. C’est une marque mondiale et l’associer au PSG, qui est une marque en quête de notoriété mondiale, c’est la garantie de gagner du temps dans ce processus. En tant qu’homme de communication, je trouve que c’est une idée formidable. Beckham n’a évolué que dans de très grands clubs : Manchester United, Real Madrid, Milan AC… Si ça se fait, le PSG appartiendra à ce cercle et ce sera le signe plus concret de sa nouvelle ambition. Prendre Beckham, ce n’est pas un caprice, mais un symbole », a déclaré l’ancien dirigeant parisien, avant donc d’assurer que l’arrivée du Spice Boy ne serait pas un problème pour Paris et qu’il aurait adoré prendre les rênes d’un club disposant de tels moyens.

« Sur le plan technique, je sais juste que tous les postes notamment ceux de Ménez et Nenê, ne sont pas doublés. L’effectif n’est pas si pléthorique. Au niveau du vestiaire, je crois qu’il n’y aura pas de problème. A mon époque, l’arrivée de Beckham aurait mis la pagaille, mais là, les petites jalousies vont être gommées par l’ambition collective. Ces grands joueurs viennent désormais à Paris pour gagner des titres. Le club est entrain de renforcer ses structures à tous les niveaux pour faire face à ce nouveau statut, avec, par exemple, l’arrivée de Jean-Claude Blanc. Ca me laisse un peu rêveur. J’aurais aimé bénéficier de tels moyens à l’époque, mais je reste supporter du PSG et je suis très heureux de ce qui s’y passe », a-t-il conclu, lui qui a présidé lors d’une période où financièrement, le PSG avait du mal à sortir la tête de l’eau. Ce qui est très loin d’être le cas aujourd’hui.

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens