Anciens

Cayzac : « Un chèque ne suffit pas »

Cayzac fait l'éloge de Verratti, Pastore et Nasser Al-Khelaïfi
Publie le 18/07/2012 a 17:47



  • Président du Paris Saint-Germain de juin 2006 à avril 2008, Alain Cayzac n’a pas connu la période la plus avantageuse du club de la capitale pour occuper cette fonction.

    Il en aurait certainement été autrement aujourd’hui avec les moyens colossaux dont disposent désormais les Rouge et Bleu. Le publicitaire n’en demeure pas moins un supporter inconditionnel et s’extasie devant le recrutement effectué. « Zlatan, c’est une autre dimension et surtout une formidable nouvelle pour le PSG. C’est vrai qu’il y a des moyens financiers, mais cela ne suffit pas. Il a fallu que Leonardo soit brillant et s’aide de son réseau pour convaincre un joueur comme Ibrahimovic », assure Alain Cayzac sur les ondes de RTL, tout en précisant que Paris n’a pas perdu son identité en s’attachant les services de joueurs exclusivement étrangers. « Le PSG aurait perdu son identité s’il avait quitté le Parc des Princes. Il reste aussi des Français dans cette équipe, comme Sakho, Camara, Bodmer, Chantôme, Armand, Jallet… », rappelle-t-il, même si la plupart d’entre-eux ne partiront pas avec un statut de titulaire cette saison.

    Avec un effectif pléthorique comme celui que possède dorénavant le PSG, la personnalité du coach prend tout son sens. « Le fait qu’Ancelotti soit là, sans faire injure à Kombouaré, c’est rassurant. Dans cette équipe, on retrouve des joueurs de caractère et des grandes stars. Tout le monde ne va pas jouer les matchs et il faut vraiment une personnalité comme Ancelotti pour faire fonctionner la machine », analyse Cayzac. Selon lui, le projet des nouveaux propriétaires et de Leonardo est un modèle de cohérence. « Ce que je trouve bien, au-delà des moyens, c’est que le recrutement est très intelligent, avec une arrivée dans chaque ligne, comme cela a été annoncé. Il ne faut pas sous-estimer les recruteurs comme Leonardo. Il ne suffit pas seulement de faire un chèque pour réaliser un transfert. Il faut convaincre, il faut donner des garanties sur le projet futur du club. Je suis tout à fait admiratif du boulot fait aujourd’hui par le PSG », conclut celui qui avait songé  à plusieurs techniciens d’envergure internationale pour la survie du club francilien à l’époque, tels que José Mourinho ou Gérard Houllier.

    Publie le 18/07/2012 a 17:47

    Cayzac : « Un chèque ne suffit pas »

    Président du Paris Saint-Germain de juin 2006 à avril 2008, Alain Cayzac n’a pas connu la période la plus avantageuse du club de la capitale pour occuper cette fonction.

    Il en aurait certainement été autrement aujourd’hui avec les moyens colossaux dont disposent désormais les Rouge et Bleu. Le publicitaire n’en demeure pas moins un supporter inconditionnel et s’extasie devant le recrutement effectué. « Zlatan, c’est une autre dimension et surtout une formidable nouvelle pour le PSG. C’est vrai qu’il y a des moyens financiers, mais cela ne suffit pas. Il a fallu que Leonardo soit brillant et s’aide de son réseau pour convaincre un joueur comme Ibrahimovic », assure Alain Cayzac sur les ondes de RTL, tout en précisant que Paris n’a pas perdu son identité en s’attachant les services de joueurs exclusivement étrangers. « Le PSG aurait perdu son identité s’il avait quitté le Parc des Princes. Il reste aussi des Français dans cette équipe, comme Sakho, Camara, Bodmer, Chantôme, Armand, Jallet… », rappelle-t-il, même si la plupart d’entre-eux ne partiront pas avec un statut de titulaire cette saison.

    Avec un effectif pléthorique comme celui que possède dorénavant le PSG, la personnalité du coach prend tout son sens. « Le fait qu’Ancelotti soit là, sans faire injure à Kombouaré, c’est rassurant. Dans cette équipe, on retrouve des joueurs de caractère et des grandes stars. Tout le monde ne va pas jouer les matchs et il faut vraiment une personnalité comme Ancelotti pour faire fonctionner la machine », analyse Cayzac. Selon lui, le projet des nouveaux propriétaires et de Leonardo est un modèle de cohérence. « Ce que je trouve bien, au-delà des moyens, c’est que le recrutement est très intelligent, avec une arrivée dans chaque ligne, comme cela a été annoncé. Il ne faut pas sous-estimer les recruteurs comme Leonardo. Il ne suffit pas seulement de faire un chèque pour réaliser un transfert. Il faut convaincre, il faut donner des garanties sur le projet futur du club. Je suis tout à fait admiratif du boulot fait aujourd’hui par le PSG », conclut celui qui avait songé  à plusieurs techniciens d’envergure internationale pour la survie du club francilien à l’époque, tels que José Mourinho ou Gérard Houllier.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • paulepoulpe

      Commentaire de la photo : Cayzac a élu domicile dans les chiottes d’un camping

    • tribune paris

      mais un Cheik si. Ok je sors…

    • Faust

      là sur bfm Cayzac il est en train de tuer les politiques bien pensants et le baltringue de journaleux anti PSG ^^

      • Be

        Les journalistes posent des questions supers débiles. Entre ceux là et ceux des conf’ de présentation de nos joueurs, ça devient lourd; heureusement que Léo et lui, les remettent en place

        • Faust

           et oui c’est ça la france bien pensante :(

          • Be

            C’est affligeant…
            Dis donc Faust, t’est pas au Trocadéro?

            • Faust

              je suis à 800 bornes du trocadéro
              ça faisait un peu loin :)

            • Be

              Lol, oui en effet ^^

      • BOURN

        salut faust ta oublié la majuscule au L au debut de ta phrase !!lol

        • Faust

           Désolé, je le ferai plus :)

      • BOURN

        encore une fauste !!lol

    • Creative

      leonardo ? t’es ma tortue ninja à moi ??

    • ALX932

      mdr le journaliste de BFM a fait une 2eme tentative de direct mais la c’était carrément mort tro l’bordel mdr

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Le PSG condamné par l'UEFA à payer 5 000 euros pour les sièges arrachés au Celtic Park

    LDC – Le PSG condamné par l’UEFA à payer 5 000 euros pour les sièges arrachés au Celtic Park

    LDC

    Lors du déplacement du Paris Saint-Germain au Celtic Park lors de la 1ere journée de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Draxler "Ce n’est pas simple de gagner la Ligue des Champions""
    4 hours ago
    NicolasBa mis à jour un post"Anderlecht/PSG - Mbappé "c'est vrai que des fois on gère un peu trop""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Robert Malm Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais

    Robert Malm « Si le PSG me fait une proposition, je réfléchirais »

    Actu Féminin

    Hier, RMC Sport a indiqué que le Paris Saint-Germain pense à proposer le poste de directeur sportif ...

    Vidéos PSG

    Cayzac : « Un chèque ne suffit pas »

    Cayzac fait l'éloge de Verratti, Pastore et Nasser Al-Khelaïfi <Anciens , Club , Mercato

    Président du Paris Saint-Germain de juin 2006 à avril 2008, Alain Cayzac n’a pas connu la période la plus avantageuse du club de la capitale pour occuper cette fonction.

    Il en aurait certainement été autrement aujourd’hui avec les moyens colossaux dont disposent désormais les Rouge et Bleu. Le publicitaire n’en demeure pas moins un supporter inconditionnel et s’extasie devant le recrutement effectué. « Zlatan, c’est une autre dimension et surtout une formidable nouvelle pour le PSG. C’est vrai qu’il y a des moyens financiers, mais cela ne suffit pas. Il a fallu que Leonardo soit brillant et s’aide de son réseau pour convaincre un joueur comme Ibrahimovic », assure Alain Cayzac sur les ondes de RTL, tout en précisant que Paris n’a pas perdu son identité en s’attachant les services de joueurs exclusivement étrangers. « Le PSG aurait perdu son identité s’il avait quitté le Parc des Princes. Il reste aussi des Français dans cette équipe, comme Sakho, Camara, Bodmer, Chantôme, Armand, Jallet… », rappelle-t-il, même si la plupart d’entre-eux ne partiront pas avec un statut de titulaire cette saison.

    Avec un effectif pléthorique comme celui que possède dorénavant le PSG, la personnalité du coach prend tout son sens. « Le fait qu’Ancelotti soit là, sans faire injure à Kombouaré, c’est rassurant. Dans cette équipe, on retrouve des joueurs de caractère et des grandes stars. Tout le monde ne va pas jouer les matchs et il faut vraiment une personnalité comme Ancelotti pour faire fonctionner la machine », analyse Cayzac. Selon lui, le projet des nouveaux propriétaires et de Leonardo est un modèle de cohérence. « Ce que je trouve bien, au-delà des moyens, c’est que le recrutement est très intelligent, avec une arrivée dans chaque ligne, comme cela a été annoncé. Il ne faut pas sous-estimer les recruteurs comme Leonardo. Il ne suffit pas seulement de faire un chèque pour réaliser un transfert. Il faut convaincre, il faut donner des garanties sur le projet futur du club. Je suis tout à fait admiratif du boulot fait aujourd’hui par le PSG », conclut celui qui avait songé  à plusieurs techniciens d’envergure internationale pour la survie du club francilien à l’époque, tels que José Mourinho ou Gérard Houllier.

    By
    @
    OTER ?>