Club

CdF : Paris se qualifie dans la douleur pour les 16e

Publie le 06/01/2013 a 22:37



  • En remportant son premier match officiel de l’année à Arras (4-3), le PSG s’est qualifié pour les 16e de finale de la Coupe de France. Malgré une entame de match manquée, les amateurs ne se sont jamais résignés.

    Comme on pouvait s’y attendre, Carlo Ancelotti faisait tourner son effectif. En attaque, Gameiro était aligné seul en pointe, avec Lavezzi en soutien. Douchez, Camara, Chantôme et Verratti bénéficiaient du turnover opéré par le technicien italien. Camara perçait plein axe et décalait Lavezzi sur la droite. « Papus » poursuivait son effort et reprenait le centre du « Pocho » dans la surface. Sa reprise était finalement captée par Crombez (5e). Suite à une passe en profondeur de Pastore, Lavezzi, sur la gauche de la surface, enchaînait d’un petit piqué du gauche, qui terminait dans le petit filet opposé (1-0, 7e). Côté gauche, Maxwell adressait un centre en retrait pour Matuidi. L’ancien Stéphanois doublait la mise grâce à une reprise du plat du pied gauche, qui terminait au ras du premier poteau du gardien arrageois (2-0, 11e). Sur un corner joué en deux temps, Bernard centrait au deuxième poteau. La tête de Forestier filait au-dessus de la transversale de Douchez (14e).

    Matuidi restait au sol après une semelle de Desprès. « Carletto » décidait alors de ne pas prendre de risque et de le remplacer par Bodmer. Aït-Bouhou réduisait le score pour les locaux suite à un cafouillage dans la surface parisienne. Le milieu récupérateur récupérait le ballon et fusillait Douchez (2-1, 26e). Après une erreur de relance de Bodmer, Bernard distillait un tir rasant, qui s’échouait à quelques centimètres du cadre (29e). Gameiro feintait une frappe, puis centrait en retrait pour Pastore, qui déviait sur Lavezzi. Crombez repoussait le tir de l’international albiceleste (32e). Zoumana Camara profitait d’une mauvaise prise de balle du gardien arrageois, suite à une frappe de Bodmer, pour placer une volée au fond des filets et faire le break (3-1, 41e). A droite, Lavezzi glissait le cuir à Jallet, qui centrait en cloche au second poteau. Le tir du bout de pied de Pastore était dévié in extremis par Kadour en corner (42e). Sakho reprenait un coup-franc de Maxwell de volée, mais le ballon passait au-dessus du but adverse (43e). Après s’être fait des frayeurs à la demi-heure de jeu, les joueurs du club de la capitale pouvaient rejoindre sereinement les vestiaires.

    Mano a mano

    Pour la seconde période, Ancelotti n’effectuait pas de changement. D’un double contact dans la surface, Gameiro effaçait son vis-à-vis et frappait juste à côté du poteau droit (49e). Desprès réveillait un peu le Stade de L’Epopée, en reprenant un centre venu de la gauche du plat du pied droit. Douchez touchait le ballon, mais celui-ci terminait sa course au fond des filets (3-2, 52e). Dans l’axe, Pastore piquait la sphère sur la poitrine de Lavezzi, qui glissait en profondeur pour Gameiro. La tentative de l’ancien Merlu était déviée en corner (56e). Bodmer héritait du ballon à l’entrée de la surface et adressait un missile. Crombez écartait le danger en le boxant (61e). Suite à une ouverture de Bodmer, Gameiro lobait le portier de 35 ans d’un extérieur du droit. Lavezzi poussait le ballon dans le but vide et inscrivait un doublé par la même occasion (4-2, 68e).

    Maxwell cédait alors sa place au jeune Rabiot. Celui-ci Rabiot trouvait Lavezzi, qui transmettait de l’extérieur du pied à Pastore. « El Flaco » manquait étrangement le cadre (77e). Ongenda revêtait les couleurs parisiennes pour la première fois de sa carrière avec l’équipe première, en remplaçant Lavezzi. Dans la foulée, Bernard réduisait le score. Trouvé à l’entrée de la surface, le milieu de terrain adressait une frappe puissante qui venait se loger dans la lucarne de Douchez (4-3, 83e). En fin de rencontre, les amateurs jetaient toutes leurs forces dans la bataille pour tenter d’arracher la prolongation. En vain.

    Malgré le score plus serré que prévu, Carlo Ancelotti peut être satisfait. Il a qualifié son équipe pour le tour suivant, tout en procédant à une revue d’effectif. Si les Rouge et Bleu n’ont jamais réellement tremblé lors de cette rencontre, hormis dans les dernières minutes, ils auraient néanmoins pu éviter certaines maladresses. Dès vendredi, le club de la capitale retrouvera la Ligue 1, avec la réception d’Ajaccio au Parc des Princes. Une victoire face aux Corses permettrait de consolider la place de leader du championnat. A l’occasion des 16e de finale de la Coupe de France, Paris accueillera Toulouse le mardi 22 ou le mercredi 23 janvier prochain.

    ——————————————————–

    Arras FA – Paris Saint-Germain : 3-4
    Buts : Aït-Bouhou (23e), Desprès (52e) et Bernard (83e) pour Arras – Lavezzi (6e et 68e), Matuidi (10e) et Camara (40e) pour le PSG

    L’équipe d’Arras : Crombez – Kadour, Kocieszewski, Delépine (c), De Barros – Forestier, Saint-Pol (Briand, 75e), Lamiaux (Willot, 72e), Bernard, Despres, Aït-Bouhou

    L’équipe du PSG : Douchez – Jallet (c), Camara, Sakho, Maxwell (Rabiot, 71e) – Chantôme, Verratti, Matuidi (Bodmer, 24e), Pastore – Lavezzi (Ongenda, 81e), Gameiro

    Avertissements : Lamiaux (66e, tacle illicite sur Bodmer) pour Arras

    Publie le 06/01/2013 a 22:37

    CdF : Paris se qualifie dans la douleur pour les 16e

    En remportant son premier match officiel de l’année à Arras (4-3), le PSG s’est qualifié pour les 16e de finale de la Coupe de France. Malgré une entame de match manquée, les amateurs ne se sont jamais résignés.

    Comme on pouvait s’y attendre, Carlo Ancelotti faisait tourner son effectif. En attaque, Gameiro était aligné seul en pointe, avec Lavezzi en soutien. Douchez, Camara, Chantôme et Verratti bénéficiaient du turnover opéré par le technicien italien. Camara perçait plein axe et décalait Lavezzi sur la droite. « Papus » poursuivait son effort et reprenait le centre du « Pocho » dans la surface. Sa reprise était finalement captée par Crombez (5e). Suite à une passe en profondeur de Pastore, Lavezzi, sur la gauche de la surface, enchaînait d’un petit piqué du gauche, qui terminait dans le petit filet opposé (1-0, 7e). Côté gauche, Maxwell adressait un centre en retrait pour Matuidi. L’ancien Stéphanois doublait la mise grâce à une reprise du plat du pied gauche, qui terminait au ras du premier poteau du gardien arrageois (2-0, 11e). Sur un corner joué en deux temps, Bernard centrait au deuxième poteau. La tête de Forestier filait au-dessus de la transversale de Douchez (14e).

    Matuidi restait au sol après une semelle de Desprès. « Carletto » décidait alors de ne pas prendre de risque et de le remplacer par Bodmer. Aït-Bouhou réduisait le score pour les locaux suite à un cafouillage dans la surface parisienne. Le milieu récupérateur récupérait le ballon et fusillait Douchez (2-1, 26e). Après une erreur de relance de Bodmer, Bernard distillait un tir rasant, qui s’échouait à quelques centimètres du cadre (29e). Gameiro feintait une frappe, puis centrait en retrait pour Pastore, qui déviait sur Lavezzi. Crombez repoussait le tir de l’international albiceleste (32e). Zoumana Camara profitait d’une mauvaise prise de balle du gardien arrageois, suite à une frappe de Bodmer, pour placer une volée au fond des filets et faire le break (3-1, 41e). A droite, Lavezzi glissait le cuir à Jallet, qui centrait en cloche au second poteau. Le tir du bout de pied de Pastore était dévié in extremis par Kadour en corner (42e). Sakho reprenait un coup-franc de Maxwell de volée, mais le ballon passait au-dessus du but adverse (43e). Après s’être fait des frayeurs à la demi-heure de jeu, les joueurs du club de la capitale pouvaient rejoindre sereinement les vestiaires.

    Mano a mano

    Pour la seconde période, Ancelotti n’effectuait pas de changement. D’un double contact dans la surface, Gameiro effaçait son vis-à-vis et frappait juste à côté du poteau droit (49e). Desprès réveillait un peu le Stade de L’Epopée, en reprenant un centre venu de la gauche du plat du pied droit. Douchez touchait le ballon, mais celui-ci terminait sa course au fond des filets (3-2, 52e). Dans l’axe, Pastore piquait la sphère sur la poitrine de Lavezzi, qui glissait en profondeur pour Gameiro. La tentative de l’ancien Merlu était déviée en corner (56e). Bodmer héritait du ballon à l’entrée de la surface et adressait un missile. Crombez écartait le danger en le boxant (61e). Suite à une ouverture de Bodmer, Gameiro lobait le portier de 35 ans d’un extérieur du droit. Lavezzi poussait le ballon dans le but vide et inscrivait un doublé par la même occasion (4-2, 68e).

    Maxwell cédait alors sa place au jeune Rabiot. Celui-ci Rabiot trouvait Lavezzi, qui transmettait de l’extérieur du pied à Pastore. « El Flaco » manquait étrangement le cadre (77e). Ongenda revêtait les couleurs parisiennes pour la première fois de sa carrière avec l’équipe première, en remplaçant Lavezzi. Dans la foulée, Bernard réduisait le score. Trouvé à l’entrée de la surface, le milieu de terrain adressait une frappe puissante qui venait se loger dans la lucarne de Douchez (4-3, 83e). En fin de rencontre, les amateurs jetaient toutes leurs forces dans la bataille pour tenter d’arracher la prolongation. En vain.

    Malgré le score plus serré que prévu, Carlo Ancelotti peut être satisfait. Il a qualifié son équipe pour le tour suivant, tout en procédant à une revue d’effectif. Si les Rouge et Bleu n’ont jamais réellement tremblé lors de cette rencontre, hormis dans les dernières minutes, ils auraient néanmoins pu éviter certaines maladresses. Dès vendredi, le club de la capitale retrouvera la Ligue 1, avec la réception d’Ajaccio au Parc des Princes. Une victoire face aux Corses permettrait de consolider la place de leader du championnat. A l’occasion des 16e de finale de la Coupe de France, Paris accueillera Toulouse le mardi 22 ou le mercredi 23 janvier prochain.

    ——————————————————–

    Arras FA – Paris Saint-Germain : 3-4
    Buts : Aït-Bouhou (23e), Desprès (52e) et Bernard (83e) pour Arras – Lavezzi (6e et 68e), Matuidi (10e) et Camara (40e) pour le PSG

    L’équipe d’Arras : Crombez – Kadour, Kocieszewski, Delépine (c), De Barros – Forestier, Saint-Pol (Briand, 75e), Lamiaux (Willot, 72e), Bernard, Despres, Aït-Bouhou

    L’équipe du PSG : Douchez – Jallet (c), Camara, Sakho, Maxwell (Rabiot, 71e) – Chantôme, Verratti, Matuidi (Bodmer, 24e), Pastore – Lavezzi (Ongenda, 81e), Gameiro

    Avertissements : Lamiaux (66e, tacle illicite sur Bodmer) pour Arras




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. Je suis entiérement d’accord avec Phill,tous a été dit.

    2. Hello,

      Paris est venu à Arras pour faire le minimum syndical, je ne crois pas qu’il y ait de vrai conclusion à faire sur ce match, ou j’ai ressenti un vrai manque de motivation. A la décharge de Paris, ils ont toujours été là pour garder l’avance au score, le principal du boulot ayant été fait dans les 10 premières minutes.
      Sans démériter, Arras n’avait pas les moyens de passer de toute façon. Près, critiquer les joueurs, oui pourquoi pas, mais je ne crois pas que ce soit sur un match comme ça que l’on puisse juger qui que ce soit.

      En coupe, les choses sérieuses vont commencer maintenant avec la venue de Toulouse au Parc, mais le contexte sera différents, et les joueurs auront repris du rythme. Si l’annonce du club qui dit que la coupe est un Objectif important, je crois que pour les joueurs, ce qui les interesse c’est le championnat et la ligue des champions, le reste c’est du bonus, mais je ne crois pas qu’ils courent après.

      J’ai regardé ce match en toute quiétude, sans attendre quoi que ce soit de Paris, si ce n’est la qualification.

      Objectif réussi !

    3. nana_80 on 6 janvier 2013 at 23:27 said:

      j’espère qu’on reverra le jeune Ongenda!

    4. jerm1 on 6 janvier 2013 at 23:14 said:

      matuidi est quand mm en train de prendre une autre dimension il est bon a n’importe quels poste ou on le met il est indispensable c’est monsieur irréprochable  

      • ici_c_paris on 6 janvier 2013 at 23:20 said:

        entierement d’accord avec toi ! matuidi devient indispensable a notre equipe  ! une piece maitresse et un titulaire qui devient indiscutable  peut etre le meilleur de notre equipe 

    5. dams87 on 6 janvier 2013 at 23:13 said:

      5 clubs de L1 qui ont sauté ce soir. Au moins 3 lors du prochain tour, le tableau se vide un peu pour aller jusqu’au bout. 
      Toulouse au Parc, on doit passer meme avec une équipe bis

    6. xxFaustxx on 6 janvier 2013 at 23:12 said:

      excellent le mec d’arras sur le plateau d’eurosport
      fan du PSG, il vient avec le maillot du PSG sur le dos, il a fait une passe décisive et mis une lucarne

      il a des étoiles dans les yeux

    7. 1.christiannie on 6 janvier 2013 at 23:07 said:

      Sur le premier but d’ARRAS, MAXWELL et le pauvre se prend une passe aux allures de fusillade de la part de PASTORE

    8. Boolzor man on 6 janvier 2013 at 23:07 said:

      Match pas terrible pour notre équipe bis mais ça aurait été plus simple
      si nos joueurs n’étaient pas terrorisés par les bouchers en face… (Si
      on gardait Matuidi à 2-0 par exemple..)

      • dams87 on 6 janvier 2013 at 23:15 said:

        moi ce qui m’a amusé c’est entendre Wiltord parlé du gardien qui était bucheron, au moment ou un joueur d’arras vient découper je ne sais plus qui. La synchro était parfaite ^^

    9. majestik49 on 6 janvier 2013 at 23:07 said:

      et sinon qd vs auriez compris que carlo gere ses joueurs , pr etre compétitif qd il le faut… ca sera pas mal. 
      la il donne sa chance a pas mal de joueur certains ont fait leur taf, d autres non. on voit que certains n ont effectivement pas encore la maturité ou le rythme nécessaire ce qui est normal. on va retrouver l equipe type , avec silva motta ibra et sirigu .. nos indispensables!!!

      • Tout simplement la colonne vertébrale de l’équipe, à qui j’ajouterais Lavezzi qui fait maintenant partie des indispensables.

    10. Pixie21 on 6 janvier 2013 at 23:06 said:

      Bodmer impliqué sur deux des trois buts. Mauvaise lecture des trajectoires par Sakho, sur le deuxième but en particulier. J’ai trouvé Gameiro très bon et qu’il jouait avec intelligence tactique. Avec des joueurs de CFA2, moins fort physiquement que contre les équipe professionnelles, il a réussi à s’imposer dans les duels. Quant à Javier, du très bon, dans les passes, aveugles ou non comme sur le premier but de Lavezzi, un poil dilettante par moment mais pas vraiment responsable du premier but arrageois. Douchez : pas de chance effectivement. Avec une défense remaniée devant lui à chaque fois.

    11. 1.christiannie on 6 janvier 2013 at 23:06 said:

      C’est MAXWELL et le pauvre se prend une passe aux allure de fusillade à la  « balle au prisonnier »

    12. iguita93 on 6 janvier 2013 at 23:05 said:

      les  gars joues trop facile ca peut  couter  cher 

    13. zapata on 6 janvier 2013 at 23:05 said:

      Camara a été nul en dehors de son but, il a passé son temps à se faire bouffer par des amateurs.
      Bodmer il a du ballon mais zéro timing, tout le temps en retard, en plus il est lent, mais lent. Quand il joue faudrait pouvoir mettre avance rapide parece qu’il ralentit le jeu….
      Lavezzi super. Super adroit, super combattif super technique, super joueur. ça va nous faire du bien.
      Pastore très au-dessus du lot techniquement, mais il le sait un peu trop. On a du lui dire qu’il jouait un amical. C’était pas le début de saison quand même.
      Chantôme et Jallet bons, bien dans leur match, de bonnes combinaisons.
      Max bon mais cramé.
      Douchez n’a pas effectué beaucoup d’arrêts. Pas coupable sur les buts mais sale soirée quand même.
      Sakho: RAS.
      Matuidi: put*** j’espère que c’est rien, il est vraiment indispensable.
      Verratti m’a un peu déçu, moyen.
      Gameiro a voulu montrer qu’il n’était pas qu’un finisseur? Ben c’est bien mais faut planter aussi et pas se mettre HJ tout le temps.

      •  Sakho RAS: c’est une critique j’espère? Parce qu’on aurait dû le voir un peu plus sur les contres ou les tirs arrageois justement.
        Chantôme bon, non, à moins qu’il ait cru jouer en 4-3-3 en tant que relayeur. Parce qu’offensivement, là c’était RAS.
        Enfin pour le reste on est d’accord, même si Gameiro a fait un match honorable (rapide, percutant) et ne peut pas planter à chaque fois qu’il joue.

    14. dams87 on 6 janvier 2013 at 23:02 said:

      plus de peur que de mal pour Blaise. Ce sont ses propres paroles sur Eurosport

    15. des nouvelles de matuidi..?

    16. SpikePsg on 6 janvier 2013 at 22:56 said:

      Je suis furieux ! ok c’est la coupe de France et tout es possible ! je suis d’accord on a joué avec l’equipe bis !
      Mais j’ai vu un match contre une CFA2 où j’ai eu peur de l’égalisation ! quel honte.

      Je suis quand même inquiet de cette défense composé de 3 mecs sur 4 qui sont des titulaires (jallet-sakho-maxwell)
      Pour ceux qui réclament plus de français dans l’équipe, je pense que ce match est la meilleure des réponses.
      Nos français ont été catastrophique ! mention spécial pour Bodmer le boulet et Jallet le boulevard !
      Camara fidele a lui même (je laisse 3 mètres a l’attaquant pour le laisser frapper) et Chantome « je contrôle vers l’arrière, je joue vers l’arrière , je ne veux pas regarder devant j’ai peur ».

      Sérieusement , pas mal de joueurs n’ont tout simplement pas le niveau c’est édifiant !

      J’adore Pastore mais il a été très suffisant ! un vrai connard sur le terrain , je ne l’aurai jamais fais jouer ce match et Verratti se donne mais il a toujours ce problème de positionnement (cela va venir avec le temps)

      Niveau satisfaction, notre Pocho Lavezzi qui a tout donné comme toujours et Gameiro maladroit mais remuant.

      Désolé de me lacher mais j’ai vraiment besoin d’évacuer cette frustration ! peut être que plus tard je regretterai ce commentaire.

    17. ici_c_paris on 6 janvier 2013 at 22:56 said:

      quelqu’un a des news de blaise matuidi !!  j’espere que c pas grave ! je le disais que carlo va leur passer une soufflante ! 

      • pauleta58 on 6 janvier 2013 at 23:09 said:

        j’espere parce que j’ai eu des sueurs froides a la fin du match pff,bodmer c’est fini pour lui il est depassé et perso je le trouve trop gros,il est lent

    18. dieu sait a quelle point je respect et j’aime notre bon vieu PAPUS , mais quesqu’il m’enerve a ne jamais attaquer le joueur et le laisser avancer en restant a 2mètres de lui comme sur le 3eme but !!!!! =O

      •  Sakho a fait la même chose, ils ont simplement sousestimé la qualité de frappe adverse. Papus a quand même fait un meilleur match que Sakho même s’il a fait pas mal d’erreurs: il marque un but et intercepte un ballon chaud à la dernière minute.

        • 97224 on 6 janvier 2013 at 23:06 said:

          Je vais encore me faire pourrir si je dis que dans la hiérarchie des défenseurs sakho est 4ieme (de mon point de vue)? Ce mec pour moi est loin d’etre au niveau c’est un pur produit de la maison mais je ne vois aucune progression chez lui…

          •  Tu as le droit de le penser, c’est au moins vrai techniquement. Il y a un an, il avait déjà perdu  beaucoup de crédit auprès de Carlo en commettant cette bourde face à Locminé, et là encore il était fébrile. Il faut peut-être arrêter de le voir comme un crack , mais plutôt comme un joueur en devenir. Quand il est associé à T.Silva ou à Alex il peut faire de très bons matchs.

        • oui mais PAPUS c’est systematique

    19. LauPSG on 6 janvier 2013 at 22:56 said:

      comment se séparer de bodmer après un tel match? qui en voudrait? avec son salaire astronomique….

    20. Shadcfc on 6 janvier 2013 at 22:54 said:

      Un mot.. Bodmer…
      Pourquoi ?

    21. dams87 on 6 janvier 2013 at 22:54 said:

      perso je reste satisfait dans la mesure ou le boulot est fait avec une équipe « bis ». on n’a jamais été vraiment inquiété. 3 tirs cadrés 3 buts. 
      L’important est de bien lancer le mois de janvier qui sera compliqué.

    22. DiscretionOblige on 6 janvier 2013 at 22:52 said:

      « Meilleur joueur d’Arras? Mathieu assurément, il a été au dessus ce soir. il a permis a notre équipe d’Arras d’en mettre au minimum 2 au PSG »

      • Jusdete91 on 6 janvier 2013 at 22:57 said:

        Bodmer, je sais pas pourquoi Don Carlo le garde, il a quand prendre un jeune du centre de formation. Pcque j’ en peut plis de le voir

    23. 97224 on 6 janvier 2013 at 22:52 said:

      Dans la douleur c’est un peu fort…ils n’ont pas existé dans le match. Le premier but  c’est cadeau de pastore le deuxième un vrai but et le troisième une frappe désespéré dans un trou de souris. Au dela de ca rien d’autre dans le match. On a eu un maillot faible au coeur du jeu, une équipe bis, raté 10 occaz et en plus on a levé le pied a chaque fois qu’on a eu deux but d’avance. Pas de quoi s’alarmer à mon sens. On fera de toute façon des matchs bien plus sérieux en championnat et pas avec les mêmes joueurs

      • Pouah on 6 janvier 2013 at 22:57 said:

         Le maillon faible c’était bodmer.

      • Airforcemad on 6 janvier 2013 at 22:59 said:

        Dans la douleur parce que finalement on ne gagne que d’un but alors qu’effectivement le score aurait pu être beaucoup plus confortable si on n’avait été plus sérieux mais le principal reste la qualification

      • majestik49 on 6 janvier 2013 at 22:59 said:

        cadeau de pastore???? vraiment pas d accord , c est plutot le mec qui regarde pas que pastore lui fait la passe… mais sinon oui il ny a eu aucune douleur.. simplement on a une equipe type , et qd on change tout,  les erreurs individuelles sont nombreuses.. 

        • 97224 on 6 janvier 2013 at 23:02 said:

          Ouai enfin je veux bien que l’on relance proprement et la c’est ce qu’a essayé de faire pastore mais une passe aussi appuyé dans les 6 mètres avec 4joueurs au metre carré c’est quand même ultra risqué. Je peux comprendre que maxwell n’ai pas réagit

      • psgsanglimite on 6 janvier 2013 at 22:59 said:

         je suis d’accord avec toi  dans la douleur je trouve sa un peu lourd mais bon, le psg doit toujours exploser ses adversaires juste parske on a mis 300 millions lool, desoler on joue pas contre des plots non plus.

    24. Les Parisiens bloqués dans leur vestiaire et contraints de devoir donner leur maillot à ceux qui les ont découpés tout le match. Ah là là c’est parfois dur la vie de pro :)…

    25. maxwell17 on 6 janvier 2013 at 22:48 said:

      match moyen .. 
      les enseignements que je tire de ce match :

      – Lavezzi en seconde pointe s’impose comme une évidence , il se met a planté a chaque match .. ^^
      – mercato : Arg IMPERATIF , rabiot  a fait ce qu’il a pu mais ce n’est pas son poste ..
      – Pastore qui a repris confiance , peut être un peu trop , il serait temps qu’il trouve le juste milieu maintenant ..
      – Ogenda a de bonne base technique , ça se sent a chaque première touche :)
      – Douchez , c’est un chat noir ce mec , c’est pas possible a chaque fois qu’il joue il se prend des buts , sans avoir d’arret a faire ou presque ..
      Camara- Gameiro : j’aime définitivement pas .
      jallet , de la bonne volonté , une merveille d’interception en première mais que d’imperfection ..
      max n’a pas fait un grand match non plus .
      sakho je l’ai pas trop vu , en général c’est signe de performance correct de sa part ..
      chantome : match correct , 20 bonne première minute moins bien ensuite ..^^

      • En même temps quand Douchez est titulaire, devant lui il a une défense toujours moyenne. Il peut pas grand chose sur les 3 buts…

      • jerm1 on 6 janvier 2013 at 22:52 said:

        je comprends pas trop se que tu reproche a gaméro dans se match pour moi il a fait son match mais c’est pas un avant centre qui peut jouer seul devant je pensais que carlo l’avait compris mais pour moi il a fait un match correcte percutant vif il lui manque un but 

        • Sopontus on 6 janvier 2013 at 22:56 said:

          On a joué a deux attaquants ce soir, donc Gameiro n’était pas seul ;)

        • maxwell17 on 6 janvier 2013 at 23:06 said:

          ce que je lui reproche ? de pas savoir faire des controle comme d’hab ^^ 

          • jerm1 on 6 janvier 2013 at 23:09 said:

            tu parle de la passe de pastoré en talonnade la qui lui arrive dans le dos que si il joue simple c’est but 

      •  D’accord dans l’ensemble mais je serais plus dur avec Pastore, Chantôme et Sakho. Javier a d’abord bien commencé avec sa qualité de passe habituelle qui aurait dû nous permettre de vite plier le match, mais il a ensuite pêché par excès de facilité d’abord en dribblant dans sa surface devant plusieurs joueurs adverses, limite faute professionnelle même s’il n’est pas défenseur puis en commençant à rater des trucs faciles comme dans sa période sombre. Chantôme, même s’il ne jouait pas à son poste, n’a jamais pu faire quoi que ce soit d’intéressant offensivement, on peut quand même penser qu’il y avait moyen. Quant à Sakho, il aurait dû s’imposer comme le patron et justement on aurait dû le voir beaucoup plus, couper des trajectoires sur les contres, contrer les frappes. Il a comme Camara laissé les Arrageois tirer de loin en pensant que ça partirait 10m au-dessus. C’est pourtant l’un de ses points forts.
        Pour la 1ère fois de la saison me semble-t-il, on a pris 3 buts, on ne peut donc pas être satisfait de la défense, loin de là.

      • adrizz on 6 janvier 2013 at 22:59 said:

        Jallet que d’imperfections ??? C’est une blague ??? Tu sais Bodmer c’est pas celui qui a la calvitie hein… Celui-là c’est le mec qui a cavalé, centré s’est replacé etc… Ca va les binocles ??

        • maxwell17 on 6 janvier 2013 at 23:05 said:

          tu as vu beaucoup de ses centres trouvé un parisien ? t’appel ça comment si ce n’est des imperfections ???  =) 

        • DonBronx on 7 janvier 2013 at 00:28 said:

          Faut l’avouer, aucun de ses centres n’a trouvé quelqu’un. Meme un peu a la fin, jai vu un ballon qui l’a voulu centrer au milieu sans etre devier. Defensivement aussi je trouve quil a ete a la ramasse, le numero 10 d’Arras s’est bcp amuser sur son coté, sans jms pouvoir l’arreter, ensuite, on s’est tous ce qui s’est passé.

      • Sopontus on 6 janvier 2013 at 23:01 said:

        Après Lorient comme bete noire, on en a une dans le sein de notre équipe lol
        Sinon, match moyen dans l’ensemble, je retiendrais que la qualif’, a part peut-être Pastore qui a pris trop de confiance lol, mais bon ses pertes de balles étaient beaucoup moins dangereuses que celles de Bodmer par exemple, et il délivre encore de bonnes passes, dont une décisive, et une autre qui aurait pu l’être si Gameiro avait réussi son contrôle..

    26. Kévin Ducros on 6 janvier 2013 at 22:47 said:

      Tout s’est compliqué après la sortie de Matuidi en fait.. C’est dans ces moments là qu’on voit qu’il est indispensable !

      • dams87 on 6 janvier 2013 at 22:51 said:

        je te rejoins !! Blaise a montré par son absence qu’il est indispensable !!

        • 1.christiannie on 6 janvier 2013 at 23:02 said:

          …Et en plus, son pied gauche cloque encore en position d’avant-ventre…Un vrai renard des surfaces, là où des attaquants de métier affichent des pourcentages de réussite bien faces.

    27. Olmecinho on 6 janvier 2013 at 22:43 said:

      L’axe central à la ramasse ce soir, mais beau match, belle victoire

    28. en vrai ct chaud mais sur tout le match on a bcp dominé, ils ont eue juste bcp de chance devant le but. Tant mieux ca a rajouté un peu de piment au match, et ca nous empeche de nous gargariser a propos d’une victoire large

    29. dams87 on 6 janvier 2013 at 22:41 said:

      Bodmer que c’est désolant …

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    L'UEFA a rejeté l'appel du PSG et le carton de Rabiot n'est pas annulé !

    L’UEFA a rejeté l’appel du PSG et le carton de Rabiot n’est pas annulé !

    Autour du PSG

    Le Paris Saint-Germain avait fait appel à la commission d’éthique de discipline de l’UEFA après sa ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    CdF : Paris se qualifie dans la douleur pour les 16e

    <Club , Coupe de France , Une

    En remportant son premier match officiel de l’année à Arras (4-3), le PSG s’est qualifié pour les 16e de finale de la Coupe de France. Malgré une entame de match manquée, les amateurs ne se sont jamais résignés.

    Comme on pouvait s’y attendre, Carlo Ancelotti faisait tourner son effectif. En attaque, Gameiro était aligné seul en pointe, avec Lavezzi en soutien. Douchez, Camara, Chantôme et Verratti bénéficiaient du turnover opéré par le technicien italien. Camara perçait plein axe et décalait Lavezzi sur la droite. « Papus » poursuivait son effort et reprenait le centre du « Pocho » dans la surface. Sa reprise était finalement captée par Crombez (5e). Suite à une passe en profondeur de Pastore, Lavezzi, sur la gauche de la surface, enchaînait d’un petit piqué du gauche, qui terminait dans le petit filet opposé (1-0, 7e). Côté gauche, Maxwell adressait un centre en retrait pour Matuidi. L’ancien Stéphanois doublait la mise grâce à une reprise du plat du pied gauche, qui terminait au ras du premier poteau du gardien arrageois (2-0, 11e). Sur un corner joué en deux temps, Bernard centrait au deuxième poteau. La tête de Forestier filait au-dessus de la transversale de Douchez (14e).

    Matuidi restait au sol après une semelle de Desprès. « Carletto » décidait alors de ne pas prendre de risque et de le remplacer par Bodmer. Aït-Bouhou réduisait le score pour les locaux suite à un cafouillage dans la surface parisienne. Le milieu récupérateur récupérait le ballon et fusillait Douchez (2-1, 26e). Après une erreur de relance de Bodmer, Bernard distillait un tir rasant, qui s’échouait à quelques centimètres du cadre (29e). Gameiro feintait une frappe, puis centrait en retrait pour Pastore, qui déviait sur Lavezzi. Crombez repoussait le tir de l’international albiceleste (32e). Zoumana Camara profitait d’une mauvaise prise de balle du gardien arrageois, suite à une frappe de Bodmer, pour placer une volée au fond des filets et faire le break (3-1, 41e). A droite, Lavezzi glissait le cuir à Jallet, qui centrait en cloche au second poteau. Le tir du bout de pied de Pastore était dévié in extremis par Kadour en corner (42e). Sakho reprenait un coup-franc de Maxwell de volée, mais le ballon passait au-dessus du but adverse (43e). Après s’être fait des frayeurs à la demi-heure de jeu, les joueurs du club de la capitale pouvaient rejoindre sereinement les vestiaires.

    Mano a mano

    Pour la seconde période, Ancelotti n’effectuait pas de changement. D’un double contact dans la surface, Gameiro effaçait son vis-à-vis et frappait juste à côté du poteau droit (49e). Desprès réveillait un peu le Stade de L’Epopée, en reprenant un centre venu de la gauche du plat du pied droit. Douchez touchait le ballon, mais celui-ci terminait sa course au fond des filets (3-2, 52e). Dans l’axe, Pastore piquait la sphère sur la poitrine de Lavezzi, qui glissait en profondeur pour Gameiro. La tentative de l’ancien Merlu était déviée en corner (56e). Bodmer héritait du ballon à l’entrée de la surface et adressait un missile. Crombez écartait le danger en le boxant (61e). Suite à une ouverture de Bodmer, Gameiro lobait le portier de 35 ans d’un extérieur du droit. Lavezzi poussait le ballon dans le but vide et inscrivait un doublé par la même occasion (4-2, 68e).

    Maxwell cédait alors sa place au jeune Rabiot. Celui-ci Rabiot trouvait Lavezzi, qui transmettait de l’extérieur du pied à Pastore. « El Flaco » manquait étrangement le cadre (77e). Ongenda revêtait les couleurs parisiennes pour la première fois de sa carrière avec l’équipe première, en remplaçant Lavezzi. Dans la foulée, Bernard réduisait le score. Trouvé à l’entrée de la surface, le milieu de terrain adressait une frappe puissante qui venait se loger dans la lucarne de Douchez (4-3, 83e). En fin de rencontre, les amateurs jetaient toutes leurs forces dans la bataille pour tenter d’arracher la prolongation. En vain.

    Malgré le score plus serré que prévu, Carlo Ancelotti peut être satisfait. Il a qualifié son équipe pour le tour suivant, tout en procédant à une revue d’effectif. Si les Rouge et Bleu n’ont jamais réellement tremblé lors de cette rencontre, hormis dans les dernières minutes, ils auraient néanmoins pu éviter certaines maladresses. Dès vendredi, le club de la capitale retrouvera la Ligue 1, avec la réception d’Ajaccio au Parc des Princes. Une victoire face aux Corses permettrait de consolider la place de leader du championnat. A l’occasion des 16e de finale de la Coupe de France, Paris accueillera Toulouse le mardi 22 ou le mercredi 23 janvier prochain.

    ——————————————————–

    Arras FA – Paris Saint-Germain : 3-4
    Buts : Aït-Bouhou (23e), Desprès (52e) et Bernard (83e) pour Arras – Lavezzi (6e et 68e), Matuidi (10e) et Camara (40e) pour le PSG

    L’équipe d’Arras : Crombez – Kadour, Kocieszewski, Delépine (c), De Barros – Forestier, Saint-Pol (Briand, 75e), Lamiaux (Willot, 72e), Bernard, Despres, Aït-Bouhou

    L’équipe du PSG : Douchez – Jallet (c), Camara, Sakho, Maxwell (Rabiot, 71e) – Chantôme, Verratti, Matuidi (Bodmer, 24e), Pastore – Lavezzi (Ongenda, 81e), Gameiro

    Avertissements : Lamiaux (66e, tacle illicite sur Bodmer) pour Arras

    By
    @
    OTER ?>