Restez connectés avec nous

Club

CdF : Paris se qualifie dans la douleur pour les 16e

En remportant son premier match officiel de l’année à Arras (4-3), le PSG s’est qualifié pour les 16e de finale de la Coupe de France. Malgré une entame de match manquée, les amateurs ne se sont jamais résignés.

Comme on pouvait s’y attendre, Carlo Ancelotti faisait tourner son effectif. En attaque, Gameiro était aligné seul en pointe, avec Lavezzi en soutien. Douchez, Camara, Chantôme et Verratti bénéficiaient du turnover opéré par le technicien italien. Camara perçait plein axe et décalait Lavezzi sur la droite. « Papus » poursuivait son effort et reprenait le centre du « Pocho » dans la surface. Sa reprise était finalement captée par Crombez (5e). Suite à une passe en profondeur de Pastore, Lavezzi, sur la gauche de la surface, enchaînait d’un petit piqué du gauche, qui terminait dans le petit filet opposé (1-0, 7e). Côté gauche, Maxwell adressait un centre en retrait pour Matuidi. L’ancien Stéphanois doublait la mise grâce à une reprise du plat du pied gauche, qui terminait au ras du premier poteau du gardien arrageois (2-0, 11e). Sur un corner joué en deux temps, Bernard centrait au deuxième poteau. La tête de Forestier filait au-dessus de la transversale de Douchez (14e).

Matuidi restait au sol après une semelle de Desprès. « Carletto » décidait alors de ne pas prendre de risque et de le remplacer par Bodmer. Aït-Bouhou réduisait le score pour les locaux suite à un cafouillage dans la surface parisienne. Le milieu récupérateur récupérait le ballon et fusillait Douchez (2-1, 26e). Après une erreur de relance de Bodmer, Bernard distillait un tir rasant, qui s’échouait à quelques centimètres du cadre (29e). Gameiro feintait une frappe, puis centrait en retrait pour Pastore, qui déviait sur Lavezzi. Crombez repoussait le tir de l’international albiceleste (32e). Zoumana Camara profitait d’une mauvaise prise de balle du gardien arrageois, suite à une frappe de Bodmer, pour placer une volée au fond des filets et faire le break (3-1, 41e). A droite, Lavezzi glissait le cuir à Jallet, qui centrait en cloche au second poteau. Le tir du bout de pied de Pastore était dévié in extremis par Kadour en corner (42e). Sakho reprenait un coup-franc de Maxwell de volée, mais le ballon passait au-dessus du but adverse (43e). Après s’être fait des frayeurs à la demi-heure de jeu, les joueurs du club de la capitale pouvaient rejoindre sereinement les vestiaires.

Mano a mano

Pour la seconde période, Ancelotti n’effectuait pas de changement. D’un double contact dans la surface, Gameiro effaçait son vis-à-vis et frappait juste à côté du poteau droit (49e). Desprès réveillait un peu le Stade de L’Epopée, en reprenant un centre venu de la gauche du plat du pied droit. Douchez touchait le ballon, mais celui-ci terminait sa course au fond des filets (3-2, 52e). Dans l’axe, Pastore piquait la sphère sur la poitrine de Lavezzi, qui glissait en profondeur pour Gameiro. La tentative de l’ancien Merlu était déviée en corner (56e). Bodmer héritait du ballon à l’entrée de la surface et adressait un missile. Crombez écartait le danger en le boxant (61e). Suite à une ouverture de Bodmer, Gameiro lobait le portier de 35 ans d’un extérieur du droit. Lavezzi poussait le ballon dans le but vide et inscrivait un doublé par la même occasion (4-2, 68e).

Maxwell cédait alors sa place au jeune Rabiot. Celui-ci Rabiot trouvait Lavezzi, qui transmettait de l’extérieur du pied à Pastore. « El Flaco » manquait étrangement le cadre (77e). Ongenda revêtait les couleurs parisiennes pour la première fois de sa carrière avec l’équipe première, en remplaçant Lavezzi. Dans la foulée, Bernard réduisait le score. Trouvé à l’entrée de la surface, le milieu de terrain adressait une frappe puissante qui venait se loger dans la lucarne de Douchez (4-3, 83e). En fin de rencontre, les amateurs jetaient toutes leurs forces dans la bataille pour tenter d’arracher la prolongation. En vain.

Malgré le score plus serré que prévu, Carlo Ancelotti peut être satisfait. Il a qualifié son équipe pour le tour suivant, tout en procédant à une revue d’effectif. Si les Rouge et Bleu n’ont jamais réellement tremblé lors de cette rencontre, hormis dans les dernières minutes, ils auraient néanmoins pu éviter certaines maladresses. Dès vendredi, le club de la capitale retrouvera la Ligue 1, avec la réception d’Ajaccio au Parc des Princes. Une victoire face aux Corses permettrait de consolider la place de leader du championnat. A l’occasion des 16e de finale de la Coupe de France, Paris accueillera Toulouse le mardi 22 ou le mercredi 23 janvier prochain.

——————————————————–

Arras FA – Paris Saint-Germain : 3-4
Buts : Aït-Bouhou (23e), Desprès (52e) et Bernard (83e) pour Arras – Lavezzi (6e et 68e), Matuidi (10e) et Camara (40e) pour le PSG

L’équipe d’Arras : Crombez – Kadour, Kocieszewski, Delépine (c), De Barros – Forestier, Saint-Pol (Briand, 75e), Lamiaux (Willot, 72e), Bernard, Despres, Aït-Bouhou

L’équipe du PSG : Douchez – Jallet (c), Camara, Sakho, Maxwell (Rabiot, 71e) – Chantôme, Verratti, Matuidi (Bodmer, 24e), Pastore – Lavezzi (Ongenda, 81e), Gameiro

Avertissements : Lamiaux (66e, tacle illicite sur Bodmer) pour Arras

Derniers articles

Autres articles présents dans Club