Club

Contre Ajaccio, « tout était confus » pour Riolo

PSG - Riolo "attends les premiers mouvements" et avoue être "perplexe" devant le cas Cabaye
Publie le 14/01/2013 a 10:06



  • Sur son blog, Daniel Riolo a analysé la situation du PSG après le nul concédé face à Ajaccio. Le journaliste sportif estime que le PSG n’est pas à la hauteur de son statut et qu’il n’est pas à l’abri de la concurrence.

    « Le PSG est depuis le début de la saison face à une alternative simple. Pourtant, il ne semble toujours pas l’avoir bien comprise. Se rendre le match facile, en marquant suite aux premiers coups de pression, ou faire un match sérieux, impliqué, constant. Sinon ? Sinon Paris risque de butter sans cesse sur la fougue que mettra l’adversaire à défendre son acquis initial. Le scenario vu dans le match devant Ajaccio est classique. Un match défensif plein, courageux du petit contre un PSG qui ne trouve pas la faille et qui transforme son match en galère. Certes le PSG a eu beaucoup d’occasions, mais le mouvement général de l’équipe n’était pas bon. Lucas ou Lavezzi aux côtés d’Ibra devant, quelle était la meilleure solution ? Tout était confus, les déplacements, les choix, le pressing. Si on ajoute à ça, la performance insupportable de suffisance d’Ibra, la stupidité du geste de Motta, la blessure de Silva, ça faisait trop de soucis pour un PSG aussi peu inspiré que son coach, passif devant une prestation bien peu probante. Après le mois de décembre convaincant, les commentaires absurdes ont repris le dessus. Les 10 points d’avance, les 4/0 à chaque match, le PSG sur une autre planète… Je suis content de ne n’avoir jamais suivi tous les « experts » qui nous ont vendu ce programme. Le PSG est sur terre et il est loin d’avoir éteint la concurrence », a écrit Riolo.

    Publie le 14/01/2013 a 10:06

    Contre Ajaccio, « tout était confus » pour Riolo

    Sur son blog, Daniel Riolo a analysé la situation du PSG après le nul concédé face à Ajaccio. Le journaliste sportif estime que le PSG n’est pas à la hauteur de son statut et qu’il n’est pas à l’abri de la concurrence.

    « Le PSG est depuis le début de la saison face à une alternative simple. Pourtant, il ne semble toujours pas l’avoir bien comprise. Se rendre le match facile, en marquant suite aux premiers coups de pression, ou faire un match sérieux, impliqué, constant. Sinon ? Sinon Paris risque de butter sans cesse sur la fougue que mettra l’adversaire à défendre son acquis initial. Le scenario vu dans le match devant Ajaccio est classique. Un match défensif plein, courageux du petit contre un PSG qui ne trouve pas la faille et qui transforme son match en galère. Certes le PSG a eu beaucoup d’occasions, mais le mouvement général de l’équipe n’était pas bon. Lucas ou Lavezzi aux côtés d’Ibra devant, quelle était la meilleure solution ? Tout était confus, les déplacements, les choix, le pressing. Si on ajoute à ça, la performance insupportable de suffisance d’Ibra, la stupidité du geste de Motta, la blessure de Silva, ça faisait trop de soucis pour un PSG aussi peu inspiré que son coach, passif devant une prestation bien peu probante. Après le mois de décembre convaincant, les commentaires absurdes ont repris le dessus. Les 10 points d’avance, les 4/0 à chaque match, le PSG sur une autre planète… Je suis content de ne n’avoir jamais suivi tous les « experts » qui nous ont vendu ce programme. Le PSG est sur terre et il est loin d’avoir éteint la concurrence », a écrit Riolo.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. parisien91120 on 14 janvier 2013 at 15:01 said:

      l’absence de motta et de pastore en 2e s’est beaucoup vu…c’est vrai pastore loupe bcp en 1ere, mais tout se qu’il reussi entraine direct une occase…dans un match comme ca il faut le laisser…ou rentrer verratti mais pas chantome (meme si j’aime bien se joueur)

    2. quentinpsgdu59 on 14 janvier 2013 at 12:28 said:

      Non mais je crois qu’on a pas du voir le même match!!!!

    3. magicnene on 14 janvier 2013 at 11:42 said:

      la dernière phrase en dit long sur son melon « je suis content de ne jamais avoir suivi les experts »

    4. LauPSG on 14 janvier 2013 at 11:39 said:

      le jour où on aura compris ça……………………………..

    5. Bymuss_93 on 14 janvier 2013 at 11:31 said:

      Blaise Matuidi a été l’un des joueurs Pré-QSI, à avoir compris le changement dimension de ce nouveau PSG en se mettant au diapason direct !! L’an dernier, il a été bon sans plus mais cette saison, c’est l’explosion atomique et Carlo et Maké ne doivent pas y être innocent !!! Cela ne m’étonne pas quand tu vois le mental et le professionalisme de ce joueur faisant l’unanimité dans tous les clubs où il est passé….son discours au CFC a encore prouvé tout le bien que l’on pense de lui !!!
      Ce joueur a appris à aimer le PSG (cf le but face Lyon au mois de Décembre où il vient fêter en transe son but au pied de la tribune Auteuil en embrassant l’écusson du club qui est dors-et-déjà à mes yeux un grand moment de cette saison au Parc !!!!), et au vu de ses prestatisons c’est fort propable qu’il fasse 10 ans de carrière à Paris, ce que je souhaite de tout coeur !!
      Dans un PSG d’un autre temps, il quitterait le Paris, facile pour un club comme Man U, Bayern, Réal, Juve et autre cadors européens, mais pas dans le PSG d’aujourd’hui !!! Alors bon courage aux clubs qui souhaiteraient le débaucher du PSG !!! (Si un Mahamadou Diarra a quitté lyon pour 26 M€, alors Blaise c’est pour pas moins, voir plus !!!)
      Au yeux d’Ancelotti, il est devenu incontournable, ce qui prouve que les français du PSG sont logés à la même enseigne que les stars étrangères, un tant inné soit peu qu’il montre la même détermination que « La faucheuse » !!!

      Milieux de terrain du monde entier, attention, « La faucheuse » rôde au PSG !!! Lol !!!

    6. majestik49 on 14 janvier 2013 at 10:37 said:

      « le mouvement n etait pas bon »
      Oui, ca ne sert a rien d avoir des lucas lavezzi menez ou un cr7(je l accorde lui il a une sacrée frappasse!) si le mouvement n est pas bon …. si donc nous n avons pas les joueurs pour cela au milieu de terrain!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Pauleta PSG

    PSG/Real – Pauleta « Je crois que Paris a tout pour passer »

    LDC

    Pedro Miguel Pauleta, ancien attaquant du Paris Saint-Germain (2003-2008), et 3e meilleur buteur de l’histoire du ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Contre Ajaccio, « tout était confus » pour Riolo

    PSG - Riolo "attends les premiers mouvements" et avoue être "perplexe" devant le cas Cabaye <Club , Ligue 1

    Sur son blog, Daniel Riolo a analysé la situation du PSG après le nul concédé face à Ajaccio. Le journaliste sportif estime que le PSG n’est pas à la hauteur de son statut et qu’il n’est pas à l’abri de la concurrence.

    « Le PSG est depuis le début de la saison face à une alternative simple. Pourtant, il ne semble toujours pas l’avoir bien comprise. Se rendre le match facile, en marquant suite aux premiers coups de pression, ou faire un match sérieux, impliqué, constant. Sinon ? Sinon Paris risque de butter sans cesse sur la fougue que mettra l’adversaire à défendre son acquis initial. Le scenario vu dans le match devant Ajaccio est classique. Un match défensif plein, courageux du petit contre un PSG qui ne trouve pas la faille et qui transforme son match en galère. Certes le PSG a eu beaucoup d’occasions, mais le mouvement général de l’équipe n’était pas bon. Lucas ou Lavezzi aux côtés d’Ibra devant, quelle était la meilleure solution ? Tout était confus, les déplacements, les choix, le pressing. Si on ajoute à ça, la performance insupportable de suffisance d’Ibra, la stupidité du geste de Motta, la blessure de Silva, ça faisait trop de soucis pour un PSG aussi peu inspiré que son coach, passif devant une prestation bien peu probante. Après le mois de décembre convaincant, les commentaires absurdes ont repris le dessus. Les 10 points d’avance, les 4/0 à chaque match, le PSG sur une autre planète… Je suis content de ne n’avoir jamais suivi tous les « experts » qui nous ont vendu ce programme. Le PSG est sur terre et il est loin d’avoir éteint la concurrence », a écrit Riolo.

    By
    @
    OTER ?>