Club

Coupet prend toujours du plaisir

Publie le 17/04/2011 a 15:53



  • Ne dites pas à Grégory Coupet qu’il était prévu de longue date qu’il jouerait le match retour contre Lyon. Il ne vous croirait pas… « Je ne m’y attendais pas du tout, a avoué le gardien parisien vendredi en conférence de presse. Ce n’est que du bonheur. A mon stade, je m’impose toujours une pression pour mon ego, mon orgueil personnel… Quoi qu’il arrive, dans un mois et demi, c’est fini alors je savoure. J’ouvre grand mes oreilles et mes yeux et je me mets encore plus de pression pour finir en beauté. » Longtemps doublure tandis qu’Apoula Edel jouait dans la cage parisienne, Coupet, qui avait entamé le championnat dans la peau du titulaire, est le premier surpris de ce retour au premier plan sur la fin de saison. Il faut dire qu’Edel, en passant trop souvent au travers, lui a simplifié fortement la tâche.

    «J’espère apporter une certaine autorité derrière »

    « Le scénario n’est pas du tout anticipé mais il est plutôt bénéfique pour moi. Je déguste. Je me sens bien, j’ai de bonnes sensations. Je me suis trouvé plutôt honorable et la pression n’est pas insoutenable. J’espère apporter une certaine autorité derrière. » Pour Coupet, qui vient d’enchaîner trois matchs dans la cage parisienne, ces retrouvailles avec l’OL sont presque inespérées étant donné le statut qui était le sien il y a encore un mois. Mais il n’empêche qu’elles représentent beaucoup aux yeux du joueur de 38 ans. Lui qui a tout gagné sur le plan national en onze ans et demi passés à Lyon. A la veille de retrouver l’OL avec le PSG, Coupet n’a donc pas besoin de se renseigner sur son adversaire qu’il connaît par cœur. Mais qu’il ne craint pas pour autant. « Lyon n’est pas complètement irrésistible cette saison. Il est meilleur sur le papier mais on a de quoi rivaliser collectivement et individuellement. Le principal, c’est de ne pas passer à côté du match. »

    Bien défendre pour espérer gagner ?

    Que ce soit en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (qualification 2-1 des Parisiens après prolongation) ou à Gerland en championnat à l’aller (2-2), Grégory Coupet et les Parisiens ont à chaque fois fait mieux que se défendre face aux Lyonnais. Ils savent donc qu’ils n’ont rien à envier à cette équipe qui les devance de seulement quatre points au classement. Un statut de « chasseur » qui excite beaucoup Coupet. « Être chasseur, c’est génial. Tu es traîné, tu as quelque chose en ligne de mire. » Dans son viseur, le PSG n’a d’ailleurs pas que l’OL à entendre l’ancien joueur maison. « Le scénario de la dernière journée a ramené beaucoup d’espoirs chez nous. On a la possibilité de revenir aux premières places. » Mais avant de parler éventuellement de nouveau de titre, Paris doit d’abord battre Lyon au Parc dimanche. Sans cela, Coupet verra ses anciens partenaires s’éloigner peut-être définitivement.

    Publie le 17/04/2011 a 15:53

    Coupet prend toujours du plaisir

    Ne dites pas à Grégory Coupet qu’il était prévu de longue date qu’il jouerait le match retour contre Lyon. Il ne vous croirait pas… « Je ne m’y attendais pas du tout, a avoué le gardien parisien vendredi en conférence de presse. Ce n’est que du bonheur. A mon stade, je m’impose toujours une pression pour mon ego, mon orgueil personnel… Quoi qu’il arrive, dans un mois et demi, c’est fini alors je savoure. J’ouvre grand mes oreilles et mes yeux et je me mets encore plus de pression pour finir en beauté. » Longtemps doublure tandis qu’Apoula Edel jouait dans la cage parisienne, Coupet, qui avait entamé le championnat dans la peau du titulaire, est le premier surpris de ce retour au premier plan sur la fin de saison. Il faut dire qu’Edel, en passant trop souvent au travers, lui a simplifié fortement la tâche.

    «J’espère apporter une certaine autorité derrière »

    « Le scénario n’est pas du tout anticipé mais il est plutôt bénéfique pour moi. Je déguste. Je me sens bien, j’ai de bonnes sensations. Je me suis trouvé plutôt honorable et la pression n’est pas insoutenable. J’espère apporter une certaine autorité derrière. » Pour Coupet, qui vient d’enchaîner trois matchs dans la cage parisienne, ces retrouvailles avec l’OL sont presque inespérées étant donné le statut qui était le sien il y a encore un mois. Mais il n’empêche qu’elles représentent beaucoup aux yeux du joueur de 38 ans. Lui qui a tout gagné sur le plan national en onze ans et demi passés à Lyon. A la veille de retrouver l’OL avec le PSG, Coupet n’a donc pas besoin de se renseigner sur son adversaire qu’il connaît par cœur. Mais qu’il ne craint pas pour autant. « Lyon n’est pas complètement irrésistible cette saison. Il est meilleur sur le papier mais on a de quoi rivaliser collectivement et individuellement. Le principal, c’est de ne pas passer à côté du match. »

    Bien défendre pour espérer gagner ?

    Que ce soit en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (qualification 2-1 des Parisiens après prolongation) ou à Gerland en championnat à l’aller (2-2), Grégory Coupet et les Parisiens ont à chaque fois fait mieux que se défendre face aux Lyonnais. Ils savent donc qu’ils n’ont rien à envier à cette équipe qui les devance de seulement quatre points au classement. Un statut de « chasseur » qui excite beaucoup Coupet. « Être chasseur, c’est génial. Tu es traîné, tu as quelque chose en ligne de mire. » Dans son viseur, le PSG n’a d’ailleurs pas que l’OL à entendre l’ancien joueur maison. « Le scénario de la dernière journée a ramené beaucoup d’espoirs chez nous. On a la possibilité de revenir aux premières places. » Mais avant de parler éventuellement de nouveau de titre, Paris doit d’abord battre Lyon au Parc dimanche. Sans cela, Coupet verra ses anciens partenaires s’éloigner peut-être définitivement.




  • Tags de l'article : , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    BarçaPSG - Luis Enrique J'y pense chaque nuit, à chaque instant...un match différent

    Barça/PSG – Luis Enrique « J’y pense chaque nuit, à chaque instant…un match différent »

    Adversaires

    Luis Enrique, entraîneur du FC Barcelone, était hier en conférence de presse à la veille de ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    2 hours ago
    Melvina publié un new post."Di Maria: « Le jour de mon anniversaire, c’est incroyable »"
    4 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Amandine Henry j’ai trouvé un bon compromis à Paris

    Féminines – Amandine Henry « j’ai trouvé un bon compromis à Paris »

    Actu Féminin

    Amandine Henry, milieu de 27 ans internationale française, est prêtée par Portland au Paris Saint-Germain pour ...

    Vidéos PSG

    Coupet prend toujours du plaisir

    <Club

    Ne dites pas à Grégory Coupet qu’il était prévu de longue date qu’il jouerait le match retour contre Lyon. Il ne vous croirait pas… « Je ne m’y attendais pas du tout, a avoué le gardien parisien vendredi en conférence de presse. Ce n’est que du bonheur. A mon stade, je m’impose toujours une pression pour mon ego, mon orgueil personnel… Quoi qu’il arrive, dans un mois et demi, c’est fini alors je savoure. J’ouvre grand mes oreilles et mes yeux et je me mets encore plus de pression pour finir en beauté. » Longtemps doublure tandis qu’Apoula Edel jouait dans la cage parisienne, Coupet, qui avait entamé le championnat dans la peau du titulaire, est le premier surpris de ce retour au premier plan sur la fin de saison. Il faut dire qu’Edel, en passant trop souvent au travers, lui a simplifié fortement la tâche.

    «J’espère apporter une certaine autorité derrière »

    « Le scénario n’est pas du tout anticipé mais il est plutôt bénéfique pour moi. Je déguste. Je me sens bien, j’ai de bonnes sensations. Je me suis trouvé plutôt honorable et la pression n’est pas insoutenable. J’espère apporter une certaine autorité derrière. » Pour Coupet, qui vient d’enchaîner trois matchs dans la cage parisienne, ces retrouvailles avec l’OL sont presque inespérées étant donné le statut qui était le sien il y a encore un mois. Mais il n’empêche qu’elles représentent beaucoup aux yeux du joueur de 38 ans. Lui qui a tout gagné sur le plan national en onze ans et demi passés à Lyon. A la veille de retrouver l’OL avec le PSG, Coupet n’a donc pas besoin de se renseigner sur son adversaire qu’il connaît par cœur. Mais qu’il ne craint pas pour autant. « Lyon n’est pas complètement irrésistible cette saison. Il est meilleur sur le papier mais on a de quoi rivaliser collectivement et individuellement. Le principal, c’est de ne pas passer à côté du match. »

    Bien défendre pour espérer gagner ?

    Que ce soit en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (qualification 2-1 des Parisiens après prolongation) ou à Gerland en championnat à l’aller (2-2), Grégory Coupet et les Parisiens ont à chaque fois fait mieux que se défendre face aux Lyonnais. Ils savent donc qu’ils n’ont rien à envier à cette équipe qui les devance de seulement quatre points au classement. Un statut de « chasseur » qui excite beaucoup Coupet. « Être chasseur, c’est génial. Tu es traîné, tu as quelque chose en ligne de mire. » Dans son viseur, le PSG n’a d’ailleurs pas que l’OL à entendre l’ancien joueur maison. « Le scénario de la dernière journée a ramené beaucoup d’espoirs chez nous. On a la possibilité de revenir aux premières places. » Mais avant de parler éventuellement de nouveau de titre, Paris doit d’abord battre Lyon au Parc dimanche. Sans cela, Coupet verra ses anciens partenaires s’éloigner peut-être définitivement.

    By
    @
    OTER ?>