Restez connectés avec nous

Club

Courtet et Rouyer critiquent Van der Wiel

Il est certainement encore trop tôt pour parler de flop, mais Gregory van der Wiel ne cesse de décevoir depuis son arrivée à Paris. Aligné lors des deux derniers matches du PSG, le défenseur néerlandais n’a pas su saisir sa chance pour prétendre à une place de titulaire au poste de latéral droit.

Pour de nombreux acteurs et observateurs de la Ligue 1, Christophe Jallet n’a rien à envier au finaliste de la Coupe du Monde 2010. C’est notamment l’avis des Marseillais Jérémy Morel et José Anigo. « On sent qu’il a une grosse qualité technique, qu’il est intelligent dans ses déplacements, présent tout de suite sur son adversaire mais honnêtement ce n’est pas un joueur qui m’a impressionné. Il aime surtout monter et à tendance à oublier son rôle défensif. Ce n’est pas un pur défenseur dans l’âme », analyse Gaëtan Courtet dans les colonnes du 10 Sport. L’attaquant de Reims avait croisé la route de « VdW » le 20 octobre dernier au Parc des Princes (1-0, 9e journée de Ligue 1).

Débauché pour six millions d’euros à l’Ajax d’Amsterdam à la fin du mercato estival, Van der Wiel est pourtant arrivé dans la capitale avec une réputation flatteuse. « Un joueur que tu achètes ce prix là doit être titulaire indiscutable et l’être pour très longtemps. Il doit s’imposer directement, être au-dessus du lot et être meilleur que celui qui est déjà en place. Or, ce n’est pas le cas », constate le consultant de Canal+ Olivier Rouyer. Mardi, à l’occasion des 8e de finale de la Coupe de la Ligue, Ancelotti devrait lui préférer Jallet.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club