Restez connectés avec nous
Da Fonseca "Marquinhos et Silva sont très forts", mais que pour une équipe qui a le ballon

Autour du PSG

Da Fonseca déçu par le trio magique

Omar Da Fonseca, consultant sur Canal+, a livré son analyse sur les difficultés rencontrées actuellement par le Paris Saint-Germain. L’ancien joueur du club estime lui aussi que les trois joueurs offensifs que sont Pastore, Ménez et Nenê ne font pas le nécessaire pour fluidifier la construction des actions.

« Je trouve que Pastore, Nenê et Ménez déjouent. Ils ne jouent pas ensemble. Entre eux, ils ne font pas d’efforts pour favoriser les faux appels et les fausses pistes. Du coup, on voit trois excellents joueurs, qui peuvent évoluer dans n’importe qu’elle équipe, faire leurs trucs de leur côté, courir en défense, se retrouver dans la zone des milieux récupérateurs, etc. En plus, ils ne commencent à jouer que quand ils ont la balle au pied. Jusque-là, le Messi du PSG, si l’on peut oser une comparaison, c’était Nenê. C’était lui le mec qui faisait la différence lors de moments clés, etc. Mais Messi, à Barcelone, lui, il ne court pas. Il marche. On l’utilise comme il faut. Il ne viendra pas faire un pressing. Messi, on le protège, on le valorise, on le met dans la zone qui lui convient, on essaye de l’assister et de lui donner des balles. C’est ce qu’ils ne savent pas faire à Paris, a observé le spécialiste du football argentin dans Métro, avant de défendre Pastore, souvent critiqué pour ne pas être assez combatif. Je ne trouve pas. Il faut savoir que ce n’est pas un joueur qui va aller au contact. Ce n’est pas un mec qui va tacler. Ce n’est pas un chiffonnier, comme on dit. Aujourd’hui, il est un peu moins présent, moins déstabilisateur, moins percutant et même moins concret. C’est vrai qu’il a loupé certaines prises de balles, certains contrôles et certaines passes qu’habituellement il réussit sans problème. Mais je pense que Pastore a besoin d’avoir autour de lui des joueurs complices qui aient la même conception du football. Avec Nenê et Ménez, ils n’arrivent pas à être complémentaires. Pourtant, ils s’entendent bien dans la vie. Mais ils sont trop dans le même profil, avec cette technicité d’évoluer en meneurs de jeu. Du coup, par moments, ils se marchent sur les pieds. Qui est le meneur de jeu ? Moi, j’enlèverais un des trois pour les bousculer un peu… mais bon, je ne vais pas remplacer Ancelotti ! (Rires)  »

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG