Club

Damiano décrypte les recrues stars du PSG

Zlatan Ibrahimovic n'était pas la priorité de Leonardo, mais Gonzalo Higuain
Publie le 20/07/2012 a 18:37



  • A 62 ans,  Christian Damiano connaît parfaitement le Championnat italien. Et pour cause, au cours de sa carrière, le Français a successivement été adjoint de Claudio Ranieri à Parme (janvier-juin 2007), à la Juventus Turin (2007-2009), à l’AS Rome (2009-2011) et à l’Inter Milan (septembre 2011-mars 2012).

    Cet ancien joueur de l’OGC Nice (1964-1974) se trouve donc particulièrement bien placé pour juger le mercato francilien, sachant que les recrues parisiennes les plus importantes ont été débauchées en Serie A cet été. Concernant Ibrahimovic, il estime qu’il s’agit simplement de « ce qu’il se fait de mieux ».

    Ibra « domine les autres »
    « C’est un géant dans le monde des adultes. Il domine les autres. Il est exceptionnel. À part cette saison, il a toujours gagné des titres avec son club. C’est un vrai joueur de club car, en sélection, je crois qu’il a plus de mal. Il peut faire basculer les matches. Tout le monde le voudrait dans son équipe. Il est à part. Il est grand, il est fort, il est agressif, il fait aussi mal qu’un défenseur, il est méchant. Il n’a peur de personne. Quelle corpulence, quelle aisance ! J’aime son état d’esprit, c’est un gagneur. Il est doué techniquement, physiquement, mais aussi mentalement. C’est vrai qu’il brille un peu moins en Ligue des champions mais, de lui, on attend toujours l’exploit, le but décisif. Il a une pression permanente. On parle aussi beaucoup de ses réactions parfois excessives mais, sur le terrain, elles interviennent toujours après une série de fautes non sifflées sur lui ou de mauvaises décisions arbitrales. Il faut bien comprendre que c’est l’un des meilleurs joueurs du monde », assure-t-il au sujet du géant scandinave, qui a toujours marqué au moins 14 buts par saison en Championnat, depuis la saison 2006-2007.

    Thiago Silva, « le meilleur défenseur du monde »
    Après tant d’éloges, Damiano ne s’ârrête pas en si bon chemin et innonde Thiago Silva de compliments. « C’est aujourd’hui le meilleur défenseur du monde. Vous allez voir, c’est impressionnant : il est intelligent, élégant, technique dans la relance. Il gère son attaquant, il le contrôle, il le pousse à la faute, le tout, en finesse. Et techniquement, j’insiste, c’est quelque chose de le voir ressortir le ballon proprement, sans paniquer. Il joue juste, et ce que j’aime aussi, c’est sa faculté à rester debout », explique-t-il à propos du joueur le plus cher de l’histoire de la Ligue 1.

    El Pocho, « un bon comédien »
    Enfin, concernant Lavezzi, Damiano n’hésite pas à oser une comparaison avec l’actuel meilleur joueur de la planète. « C’est certainement le moins connu des trois, mais c’est un joueur imprévisible. Il a du Messi dans les jambes et possède une incroyable faculté pour éliminer l’adversaire. C’est aussi un très bon comédien. C’est une très grosse pointure, il était dans un grand club (Naples) qui n’a pas pu briller dans le Championnat cette saison car l’effectif était trop léger. Mais Lavezzi, sur un côté, il est très bon. Il va vite, il provoque sans cesse. Il est vraiment spectaculaire. Son corps est presque toujours en déséquilibre. C’est un fantaisiste, très dur à prendre. Il jouait souvent à gauche à Naples, mais on peut le considérer comme un vrai meneur de jeu avec une belle qualité de dernière passe… », conclut-il, estimant que les recruteurs franciliens n’ont pas commis la moindre « faute de goût ».

    Publie le 20/07/2012 a 18:37

    Damiano décrypte les recrues stars du PSG

    A 62 ans,  Christian Damiano connaît parfaitement le Championnat italien. Et pour cause, au cours de sa carrière, le Français a successivement été adjoint de Claudio Ranieri à Parme (janvier-juin 2007), à la Juventus Turin (2007-2009), à l’AS Rome (2009-2011) et à l’Inter Milan (septembre 2011-mars 2012).

    Cet ancien joueur de l’OGC Nice (1964-1974) se trouve donc particulièrement bien placé pour juger le mercato francilien, sachant que les recrues parisiennes les plus importantes ont été débauchées en Serie A cet été. Concernant Ibrahimovic, il estime qu’il s’agit simplement de « ce qu’il se fait de mieux ».

    Ibra « domine les autres »
    « C’est un géant dans le monde des adultes. Il domine les autres. Il est exceptionnel. À part cette saison, il a toujours gagné des titres avec son club. C’est un vrai joueur de club car, en sélection, je crois qu’il a plus de mal. Il peut faire basculer les matches. Tout le monde le voudrait dans son équipe. Il est à part. Il est grand, il est fort, il est agressif, il fait aussi mal qu’un défenseur, il est méchant. Il n’a peur de personne. Quelle corpulence, quelle aisance ! J’aime son état d’esprit, c’est un gagneur. Il est doué techniquement, physiquement, mais aussi mentalement. C’est vrai qu’il brille un peu moins en Ligue des champions mais, de lui, on attend toujours l’exploit, le but décisif. Il a une pression permanente. On parle aussi beaucoup de ses réactions parfois excessives mais, sur le terrain, elles interviennent toujours après une série de fautes non sifflées sur lui ou de mauvaises décisions arbitrales. Il faut bien comprendre que c’est l’un des meilleurs joueurs du monde », assure-t-il au sujet du géant scandinave, qui a toujours marqué au moins 14 buts par saison en Championnat, depuis la saison 2006-2007.

    Thiago Silva, « le meilleur défenseur du monde »
    Après tant d’éloges, Damiano ne s’ârrête pas en si bon chemin et innonde Thiago Silva de compliments. « C’est aujourd’hui le meilleur défenseur du monde. Vous allez voir, c’est impressionnant : il est intelligent, élégant, technique dans la relance. Il gère son attaquant, il le contrôle, il le pousse à la faute, le tout, en finesse. Et techniquement, j’insiste, c’est quelque chose de le voir ressortir le ballon proprement, sans paniquer. Il joue juste, et ce que j’aime aussi, c’est sa faculté à rester debout », explique-t-il à propos du joueur le plus cher de l’histoire de la Ligue 1.

    El Pocho, « un bon comédien »
    Enfin, concernant Lavezzi, Damiano n’hésite pas à oser une comparaison avec l’actuel meilleur joueur de la planète. « C’est certainement le moins connu des trois, mais c’est un joueur imprévisible. Il a du Messi dans les jambes et possède une incroyable faculté pour éliminer l’adversaire. C’est aussi un très bon comédien. C’est une très grosse pointure, il était dans un grand club (Naples) qui n’a pas pu briller dans le Championnat cette saison car l’effectif était trop léger. Mais Lavezzi, sur un côté, il est très bon. Il va vite, il provoque sans cesse. Il est vraiment spectaculaire. Son corps est presque toujours en déséquilibre. C’est un fantaisiste, très dur à prendre. Il jouait souvent à gauche à Naples, mais on peut le considérer comme un vrai meneur de jeu avec une belle qualité de dernière passe… », conclut-il, estimant que les recruteurs franciliens n’ont pas commis la moindre « faute de goût ».




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Jeje1705

      Très bonne description de nos 3 joueurs,what else?^^

    • majestik49

      oh la la que cest beau , on est pas au bout de nos joies!! et cest a paris que ca se passe!!!!!!!!!!!!! Enormissimmmmeeeeee et quand ils vont rentrer sur la pelouse du parc ca va bouillir!!!!!!!!!!!

    • Houria93100

      cazorla et a vendre il veut quitté malage je le vois bien a  paname

    • Houria93100

      cazorla et a vendre il veut quitté malage je le vois bien a  paname

      • Zawi82

        Lui veut partir mais le club (détenu par les Qataris) ne veut pas le lâcher (c’est le joueur le plus cher de l’histoire du club) et Madrid est dessus surtout si ils ont pas Modric…

        • vincedem vince

          tu parles de l atlético car j ai vue une offre !!!mais je comprend pas ce club qui est endetté et de plus a meme pas finit de payer le transfert de falcao et cherche a recruté bruno aussi !!!!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Bruno Salomon "Cavani a entièrement raison""
    18 minutes ago
    NicolasBa publié un new post."Le PSG disputera le Trophée Ooredoo des Champions contre le Club Africain de Tunis le 4 janvier"
    14 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Damiano décrypte les recrues stars du PSG

    Zlatan Ibrahimovic n'était pas la priorité de Leonardo, mais Gonzalo Higuain <Club , Mercato

    A 62 ans,  Christian Damiano connaît parfaitement le Championnat italien. Et pour cause, au cours de sa carrière, le Français a successivement été adjoint de Claudio Ranieri à Parme (janvier-juin 2007), à la Juventus Turin (2007-2009), à l’AS Rome (2009-2011) et à l’Inter Milan (septembre 2011-mars 2012).

    Cet ancien joueur de l’OGC Nice (1964-1974) se trouve donc particulièrement bien placé pour juger le mercato francilien, sachant que les recrues parisiennes les plus importantes ont été débauchées en Serie A cet été. Concernant Ibrahimovic, il estime qu’il s’agit simplement de « ce qu’il se fait de mieux ».

    Ibra « domine les autres »
    « C’est un géant dans le monde des adultes. Il domine les autres. Il est exceptionnel. À part cette saison, il a toujours gagné des titres avec son club. C’est un vrai joueur de club car, en sélection, je crois qu’il a plus de mal. Il peut faire basculer les matches. Tout le monde le voudrait dans son équipe. Il est à part. Il est grand, il est fort, il est agressif, il fait aussi mal qu’un défenseur, il est méchant. Il n’a peur de personne. Quelle corpulence, quelle aisance ! J’aime son état d’esprit, c’est un gagneur. Il est doué techniquement, physiquement, mais aussi mentalement. C’est vrai qu’il brille un peu moins en Ligue des champions mais, de lui, on attend toujours l’exploit, le but décisif. Il a une pression permanente. On parle aussi beaucoup de ses réactions parfois excessives mais, sur le terrain, elles interviennent toujours après une série de fautes non sifflées sur lui ou de mauvaises décisions arbitrales. Il faut bien comprendre que c’est l’un des meilleurs joueurs du monde », assure-t-il au sujet du géant scandinave, qui a toujours marqué au moins 14 buts par saison en Championnat, depuis la saison 2006-2007.

    Thiago Silva, « le meilleur défenseur du monde »
    Après tant d’éloges, Damiano ne s’ârrête pas en si bon chemin et innonde Thiago Silva de compliments. « C’est aujourd’hui le meilleur défenseur du monde. Vous allez voir, c’est impressionnant : il est intelligent, élégant, technique dans la relance. Il gère son attaquant, il le contrôle, il le pousse à la faute, le tout, en finesse. Et techniquement, j’insiste, c’est quelque chose de le voir ressortir le ballon proprement, sans paniquer. Il joue juste, et ce que j’aime aussi, c’est sa faculté à rester debout », explique-t-il à propos du joueur le plus cher de l’histoire de la Ligue 1.

    El Pocho, « un bon comédien »
    Enfin, concernant Lavezzi, Damiano n’hésite pas à oser une comparaison avec l’actuel meilleur joueur de la planète. « C’est certainement le moins connu des trois, mais c’est un joueur imprévisible. Il a du Messi dans les jambes et possède une incroyable faculté pour éliminer l’adversaire. C’est aussi un très bon comédien. C’est une très grosse pointure, il était dans un grand club (Naples) qui n’a pas pu briller dans le Championnat cette saison car l’effectif était trop léger. Mais Lavezzi, sur un côté, il est très bon. Il va vite, il provoque sans cesse. Il est vraiment spectaculaire. Son corps est presque toujours en déséquilibre. C’est un fantaisiste, très dur à prendre. Il jouait souvent à gauche à Naples, mais on peut le considérer comme un vrai meneur de jeu avec une belle qualité de dernière passe… », conclut-il, estimant que les recruteurs franciliens n’ont pas commis la moindre « faute de goût ».

    By
    @
    OTER ?>