Club

Douchez : « Jamais songé à partir »

Publie le 29/09/2011 a 09:31



  • Cantonné à un rôle de doublure depuis l’arrivée de Salvatore Sirigu, le gardien parisien dispose de très peu de temps de jeu. Une situation pas forcément évidente, que ce soit sur ou en dehors du terrain. « La principale difficulté est de pouvoir rester concentré tout le match. Ce n’est pas l’effort physique qui va me fatiguer, mais la capacité à répondre présent à n’importe quel moment. Avec l’expérience, on se rend compte que le poste de gardien, c’est aussi être décisif au moment où l’équipe en a besoin. »

    Mais à ce sujet, l’ancien Rennais refuse de se dire qu’il n’est que le gardien N°2 du PSG. « Pour les médias et pas mal d’observateurs, je suis cantonné au rôle de doublure. Mais, moi, je ne me considère pas comme tel. Aujourd’hui, je suis remplaçant, mais mon ambition est de redevenir titulaire. Quand on accepte le statut de doublure, généralement on le reste.»

    Le joueur de 31 ans prend donc les choses du bon côté, surtout qu’il a déjà connu des moments plus difficiles dans sa carrière. « Pour les gens qui me connaissent, j’ai déjà vécu des choses plus compliquées et plus dures que ça. Là, c’est une déception, mais je vis ça comme une épreuve et un défi. Quand on prend la chronologie de ma carrière, je n’ai jamais fait des choix pour le confort. Même si je ne joue pas aujourd’hui, ça ne met pas un terme à ma carrière alors que, plus jeune, ça aurait pu s’arrêter là. Aujourd’hui, ce n’est pas simple mais pas insurmontable.»

    Aujourd’hui, même s’il n’est pas dans la position qu’il souhaitait lorsqu’il a signé à Paris, Nicolas Douchez n’a jamais pensé à quitter le club et compte tout faire pour retrouver sa place de N°1. « Je vais être très clair et très franc. A aucun moment, je n’ai jamais songé à partir. Ça ne m’a même pas effleuré l’esprit. La saison est longue, et j’ai envie de récupérer ma place. Après, si je vis mal la situation et si ça devient invivable pour tout le monde — ce qui m’étonnerait —, on songera peut-être à quelque chose comme ça. Mais, aujourd’hui, c’est loin d’être le cas.»

    Et enfin, sélectionné à plusieurs reprises en équipe de France, le portier parisien espère y retourner, même s’il sait que cela sera très compliqué. « Je l’ai toujours dans la tête. Je n’étais pas loin des Bleus ces derniers temps et je sais que mes qualités ne sont pas parties du jour au lendemain. Mais, pour espérer retourner un jour jouer avec l’équipe nationale, il faut que je redevienne titulaire dans mon club.»

    Publie le 29/09/2011 a 09:31

    Douchez : « Jamais songé à partir »

    Cantonné à un rôle de doublure depuis l’arrivée de Salvatore Sirigu, le gardien parisien dispose de très peu de temps de jeu. Une situation pas forcément évidente, que ce soit sur ou en dehors du terrain. « La principale difficulté est de pouvoir rester concentré tout le match. Ce n’est pas l’effort physique qui va me fatiguer, mais la capacité à répondre présent à n’importe quel moment. Avec l’expérience, on se rend compte que le poste de gardien, c’est aussi être décisif au moment où l’équipe en a besoin. »

    Mais à ce sujet, l’ancien Rennais refuse de se dire qu’il n’est que le gardien N°2 du PSG. « Pour les médias et pas mal d’observateurs, je suis cantonné au rôle de doublure. Mais, moi, je ne me considère pas comme tel. Aujourd’hui, je suis remplaçant, mais mon ambition est de redevenir titulaire. Quand on accepte le statut de doublure, généralement on le reste.»

    Le joueur de 31 ans prend donc les choses du bon côté, surtout qu’il a déjà connu des moments plus difficiles dans sa carrière. « Pour les gens qui me connaissent, j’ai déjà vécu des choses plus compliquées et plus dures que ça. Là, c’est une déception, mais je vis ça comme une épreuve et un défi. Quand on prend la chronologie de ma carrière, je n’ai jamais fait des choix pour le confort. Même si je ne joue pas aujourd’hui, ça ne met pas un terme à ma carrière alors que, plus jeune, ça aurait pu s’arrêter là. Aujourd’hui, ce n’est pas simple mais pas insurmontable.»

    Aujourd’hui, même s’il n’est pas dans la position qu’il souhaitait lorsqu’il a signé à Paris, Nicolas Douchez n’a jamais pensé à quitter le club et compte tout faire pour retrouver sa place de N°1. « Je vais être très clair et très franc. A aucun moment, je n’ai jamais songé à partir. Ça ne m’a même pas effleuré l’esprit. La saison est longue, et j’ai envie de récupérer ma place. Après, si je vis mal la situation et si ça devient invivable pour tout le monde — ce qui m’étonnerait —, on songera peut-être à quelque chose comme ça. Mais, aujourd’hui, c’est loin d’être le cas.»

    Et enfin, sélectionné à plusieurs reprises en équipe de France, le portier parisien espère y retourner, même s’il sait que cela sera très compliqué. « Je l’ai toujours dans la tête. Je n’étais pas loin des Bleus ces derniers temps et je sais que mes qualités ne sont pas parties du jour au lendemain. Mais, pour espérer retourner un jour jouer avec l’équipe nationale, il faut que je redevienne titulaire dans mon club.»




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. lutecia on 29 septembre 2011 at 12:23 said:

      Sirigu est fort, tres fort même, mais ce qui me gonfle, c’est qu’il est au club depuis 2mois seulement, il aura forcement des bas cette saison, comme n’importe quel joueur… et tout l’monde l’élève au rang de top 5 mondiale limite, faut arrêter, c’est sur la durée que l’on juge un joueur, tout comme pastore.Pour moi il est aussi bon que douchez, ce dernier a eu la malchance de se blesser, de surcroit, au mauvais moment, c’est tout, c’est la vie.Faut pas oublier qu’il était le gardien de la plus mauvaise défense de sérieA l’an passé, donc acte.

      • Inaya60 on 29 septembre 2011 at 12:57 said:

        totalement d’accord avec toi sauf  que tu le dis toi même, il avait la plus mauvaise défense de série A, pas évident non? à sa gouverne il est quand même appelé en équipe d’italie, c’est qu’il devait vraiment sortir du lot de son équipe!!! lol

        • FiFa971 on 29 septembre 2011 at 16:01 said:

          c sur! palermo n’etait pas une equipe qui defendait rien que leur coter gauche avec balzaretti( qui est bon par moment) c’etait deja chaud.

    2. joli coup de leonardo et AK qui savait deja que sirigu serait plus bon mai il nous en fallai deux !!

    3. joli coup de leonardo et AK qui savait deja que sirigu serait plus bon mai il nous en fallai deux !!

    4. Okocha on 29 septembre 2011 at 09:27 said:

      Jamais songé à partir? ..Ca viendra… vers fin décembre pour être exact (je suis méchant, désolé Nico, mais la faute à pas de chance, sans ta blessure tu serais probablement titulaire. Et puis Sirigu est impossible à enlever maintenant). 

    5. Okocha on 29 septembre 2011 at 09:27 said:

      Jamais songé à partir? ..Ca viendra… vers fin décembre pour être exact (je suis méchant, désolé Nico, mais la faute à pas de chance, sans ta blessure tu serais probablement titulaire. Et puis Sirigu est impossible à enlever maintenant). 

      • Mahmoudou60 on 29 septembre 2011 at 09:42 said:

        oui tout à fait et en plus Sirigu à 24 ans donc il va encore progresser

      • Mahmoudou60 on 29 septembre 2011 at 09:42 said:

        oui tout à fait et en plus Sirigu à 24 ans donc il va encore progresser

        • Inaya60 on 29 septembre 2011 at 09:52 said:

          vous savez tout va vite en football, il se peut aussi que sirigu se blesse et que douchez lui pique sa place, comme ça c passé pour Douchez, on voit bien que Sirigu est un bon gardien, bien meilleur que douchez , mais il faut pas grand chose pr être déloger, selon les résultats et/ou l’enchainement d matchs, il se peut aussi que Sirigu connaisse une baisse de régime j’en sais rien ce genre de truc, ou tu fais une boulette ds un match qui te suit encore d matchs après dont tu as du mal à te remettre lool, en gros rien n’est définitif surtout à ce poste…

          • Mahmoudou60 on 29 septembre 2011 at 09:56 said:

            oui tout à fait à ce poste là rien est acquis tant que le gardien ne fait pas de boulette et à pas de blessure  

          • Mahmoudou60 on 29 septembre 2011 at 09:56 said:

            oui tout à fait à ce poste là rien est acquis tant que le gardien ne fait pas de boulette et à pas de blessure  

        • Inaya60 on 29 septembre 2011 at 09:52 said:

          vous savez tout va vite en football, il se peut aussi que sirigu se blesse et que douchez lui pique sa place, comme ça c passé pour Douchez, on voit bien que Sirigu est un bon gardien, bien meilleur que douchez , mais il faut pas grand chose pr être déloger, selon les résultats et/ou l’enchainement d matchs, il se peut aussi que Sirigu connaisse une baisse de régime j’en sais rien ce genre de truc, ou tu fais une boulette ds un match qui te suit encore d matchs après dont tu as du mal à te remettre lool, en gros rien n’est définitif surtout à ce poste…

      • FiFa971 on 29 septembre 2011 at 16:04 said:

        Faut que t’apprenne a controler ton coter demoniaque lool mmmmmHAHAHAHAH

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Le retrait du carton jaune d'Adrien Rabiot finalement jugé mercredi, indique L'Equipe

    LDC – Le retrait du carton jaune d’Adrien Rabiot finalement jugé mercredi, indique L’Equipe

    Autour du PSG

    Parmi les grosses erreurs d’arbitrage durant le 8e de finale aller de Ligue des Champions entre ...

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG conforte sa 2e place avec son succès à Albi

    Féminines – Le PSG conforte sa 2e place avec son succès à Albi

    Actu Féminin

    Ce dimanche, l’équipe féminines du Paris Saint-Germain était en déplacement à Albi. Un voyage très bien ...

    Vidéos PSG

    Douchez : « Jamais songé à partir »

    <Club , Interviews , Une

    Cantonné à un rôle de doublure depuis l’arrivée de Salvatore Sirigu, le gardien parisien dispose de très peu de temps de jeu. Une situation pas forcément évidente, que ce soit sur ou en dehors du terrain. « La principale difficulté est de pouvoir rester concentré tout le match. Ce n’est pas l’effort physique qui va me fatiguer, mais la capacité à répondre présent à n’importe quel moment. Avec l’expérience, on se rend compte que le poste de gardien, c’est aussi être décisif au moment où l’équipe en a besoin. »

    Mais à ce sujet, l’ancien Rennais refuse de se dire qu’il n’est que le gardien N°2 du PSG. « Pour les médias et pas mal d’observateurs, je suis cantonné au rôle de doublure. Mais, moi, je ne me considère pas comme tel. Aujourd’hui, je suis remplaçant, mais mon ambition est de redevenir titulaire. Quand on accepte le statut de doublure, généralement on le reste.»

    Le joueur de 31 ans prend donc les choses du bon côté, surtout qu’il a déjà connu des moments plus difficiles dans sa carrière. « Pour les gens qui me connaissent, j’ai déjà vécu des choses plus compliquées et plus dures que ça. Là, c’est une déception, mais je vis ça comme une épreuve et un défi. Quand on prend la chronologie de ma carrière, je n’ai jamais fait des choix pour le confort. Même si je ne joue pas aujourd’hui, ça ne met pas un terme à ma carrière alors que, plus jeune, ça aurait pu s’arrêter là. Aujourd’hui, ce n’est pas simple mais pas insurmontable.»

    Aujourd’hui, même s’il n’est pas dans la position qu’il souhaitait lorsqu’il a signé à Paris, Nicolas Douchez n’a jamais pensé à quitter le club et compte tout faire pour retrouver sa place de N°1. « Je vais être très clair et très franc. A aucun moment, je n’ai jamais songé à partir. Ça ne m’a même pas effleuré l’esprit. La saison est longue, et j’ai envie de récupérer ma place. Après, si je vis mal la situation et si ça devient invivable pour tout le monde — ce qui m’étonnerait —, on songera peut-être à quelque chose comme ça. Mais, aujourd’hui, c’est loin d’être le cas.»

    Et enfin, sélectionné à plusieurs reprises en équipe de France, le portier parisien espère y retourner, même s’il sait que cela sera très compliqué. « Je l’ai toujours dans la tête. Je n’étais pas loin des Bleus ces derniers temps et je sais que mes qualités ne sont pas parties du jour au lendemain. Mais, pour espérer retourner un jour jouer avec l’équipe nationale, il faut que je redevienne titulaire dans mon club.»

    By
    @
    OTER ?>