Restez connectés avec nous

Adversaires

Evian : une gorgée facile à avaler ?

Ce samedi, le PSG accueille Evian TG à 19h, lors de la 22e journée de Ligue 1. Thiago Motta sera lancé dans le grand bain à cette occasion.

C’est le principal enseignement de la conférence de presse que Carlo Ancelotti a donnée vendredi. Seulement quatre jours après son transfert à Paris en provenance de l’Inter Milan, l’Italo-brésilien va être titularisé par le technicien italien. Cette fois, l’ancien coach de Chelsea et du Milan AC n’a pas dévoilé l’intégralité de son onze de départ, comme il avait pu le faire à la veille des rencontres précédentes. « Au milieu, ce sera Motta dans l’axe, Sissoko à droite et Bodmer à gauche. Et devant, Ménez, Nene et Gameiro », a-t-il prévenu. En raison de l’absence d’une recrue offensive au mois de janvier et de l’indisponibilité de Javier Pastore, le numéro 19 francilien se voit offrir une nouvelle opportunité de se mettre en valeur. A lui d’en tirer profit car cela pourrait ne pas durer s’il continue à se montrer trop maladroit face au but adverse.

Incertitudes en défense

C’est donc dans le secteur défensif que des points d’interrogation subsistent. Très efficace au poste de latéral droit, Milan Bisevac pourrait débuter le match face aux Hauts-Savoyards sur le banc des remplaçants. « Il a eu quelques problèmes cette semaine mais il s’est entraîné aujourd’hui (vendredi) et il sera à disposition pour disputer la rencontre. Tous les joueurs sont dans de bonnes conditions même Alex qui a ressenti un peu de fatigue après la séance de mercredi car il n’a pas joué pendant deux mois », précise Ancelotti. Si le Serbe n’entame pas le match, Christophe Jallet lui sera alors substitué. Le onze de départ devrait être le suivant : Sirigu – Bisevac (ou Jallet), Lugano, Sakho, Maxwell – Moh. Sissoko, Motta, Bodmer – Ménez, Nene – Gameiro.

« Ça va partir dans tous les sens »

Dans le camp adverse, on recense les retours de Cédric Barbosa et d’Olivier Sorlin, ainsi que celui de Christian Poulsen. L’entraîneur parisien a admis se méfier de ce dernier, qui possède une « fantastique expérience ». Les hommes de Pablo Correa vont probablement se regrouper très bas pour attendre les Parisiens et tenter de les prendre en contre. « Avec leur système ce sera assez compliqué. Ils jouent en sapin de Noël donc il faudra s’adapter. Ca peut partir un peu de partout. S’il n’y avait qu’un seul joueur à bloquer, ce serait facile mais là il y en a sept ou huit. Ça va partir dans tous les sens. A nous d’être vigilants », estime le défenseur Guillaume Rippert. Douzièmes du championnat, les Roses et Blancs possèdent quatre points d’avance sur le premier relégable (Auxerre, Ndlr) et se contenteraient sûrement du point du match nul.

Statistiques et pronostics

Carlo Ancelotti peut déjà entrer dans l’histoire du PSG ce soir. Depuis son intronisation au poste d’entraîneur, il a enchaîné quatre victoires consécutives en matches officiels, une performance que le seul Gérard Houllier est parvenu à réaliser en 1985, lors de sa prise de fonction. Sans surprise, Paris est donné nettement favori par les différents sites de paris sportifs (cotes : 1,33 pour une victoire francilienne, 4,25 le nul et 8 pour un succès d’Evian). Les joueurs franciliens ont remporté huit de leurs dix derniers matchs de Ligue 1 au Parc des Princes, tandis que l’hôte de ce samedi reste sur quatre revers en autant de déplacements. Nous vous conseillons de combiner une victoire des Rouges et Bleus avec un but de Kevin Gameiro.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires