Restez connectés avec nous
Féminines - Selon la défenseur parisienne Erika "certaines filles ont laissé tomber parce qu’elles voulaient renverser Benstiti"

Actu Féminin

Féminines – Selon la défenseur parisienne Erika “certaines filles ont laissé tomber parce qu’elles voulaient renverser Benstiti”

Que penser de la saison du Paris Saint Germain féminin ? Beaucoup s’accorderont pour dire qu’elle fut médiocre compte tenu des investissements proposés et des joueuses qui composaient cette équipe. D’autres seront moins catégoriques et estimeront qu’une nouvelle qualification en Ligue des Champions a sauvé les apparences. Dans tous les cas, Farid Benstiti semble être la victime expiatoire, celui qui fut à l’origine de tous les maux de la section féminine. 

Ce propos doit être absolument nuancé. En effet, dans une interview accordée au journal brésilien GloboEsporte, la défenseure du PSG Erika Dos Santos pointe l’attitude détestable de certaines joueuses de l’équipe. Ces dernières ne pouvant plus supporter Benstiti, se sont abstenues de jouer correctement face à l’Olympique lyonnais.

“Il me reste encore une année de contrat au PSG mais je peux résilier quand je le souhaite. Je peux partir à tout moment parce que nous avons mis des conditions. L’entraîneur a aussi déjà un accord pour quitter le club. S’il était resté, je ne sais pas ce que les filles auraient fait. La commission a donc décidé de s’en séparer parce que ça faisait quatre ans qu’il était déjà là-bas. Certaines filles ne voulaient pas rester.”

On se souvient que les parisiennes se sont lourdement inclinées, une premier fois face à Lyon en championnat sur le score de 5-0, puis toujours contre le même adversaire, en demi-finale aller de Ligue des Champions, 7-0.

“Nous avons constaté que sur les 7-0 et le 5-0 contre Lyon, certaines filles étaient déjà perdantes d’avance. Nous étions en colère à ce sujet. Beaucoup ont laissé tomber parce qu’elles voulaient renverser le technicien et sa tactique d’une manière assez laide.”

Si cette sortie médiatique fera assurément parler, elle n’est pour le moins pas surprenante. En effet, de nombreuses joueuses parisiennes avaient émis le souhait de quitter précipitamment le club et de rejoindre l’équipe rhodanienne.

Finalement, cette interview vient rompre l’opacité qui régnait sur la section féminine et vient décrire l’ambiance nauséabonde qui y régnait. Une fin de règne catastrophique pour Benstiti et une sortie sans gloire pour certaines joueuses qui ne supportaient apparemment plus le diktat de l’entraîneur. Gageons que Patrice Lair puisse insuffler un semblant d’harmonie dans cette équipe et permettre de récréer une dynamique positive.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Actu Féminin