Autour du PSG

Féry et l’UCPF font « confiance » au PSG

Publie le 12/10/2012 a 14:04



  • Membre de l’UCPF depuis le 12 septembre dernier, Nasser Al-Khelaïfi semble être soutenu dans son projet lancé au PSG par ses collègues du syndicat des clubs, ainsi que par les autres acteurs du football français.

    Jean-Pierre Louvel, le président de l’UCPF et du club du Havre, n’a par exemple aucun souci par rapport à la puissance financière du club de la capitale, bien au contraire. « Le PSG ne pose pas de difficulté. Il n’y a pas de garde-fou à poser. C’est, au contraire, une stimulation pour trouver des moyens supplémentaires. On travaille sur les stades, l’image…Demain, il y aura peut-être d’autres investisseurs qui viendront. L’objectif, à terme, est d’avoir cinq ou six clubs de haut niveau pour nous rapprocher du modèle allemand. Mais on n’y parviendra pas avec une taxation à 75% sur les salaires, parce que là, on aura du mal à faire venir des joueurs », a-t-il expliqué à L’Equipe, un peu inquiété par la loi en préparation au sein du gouvernement de François Hollande.

    De son côté, Loïc Féry, le président du FC Lorient, ne s’inquiète pas pour le PSG, qui devra faire face aux nouvelles réformes mises en place par l’UEFA. En revanche, il se pose plus de questions sur les avantages dont profite l’AS Monaco. « Je fais confiance au PSG pour respecter le fair-play financier, mais le régime fiscal avantageux de Monaco pose un vrai problème d’équité. Les clubs doivent être tous soumis aux mêmes contraintes sociales et fiscales », a demandé le dirigeant breton, inquiet de voir les joueurs préférer rejoindre en masse la Principauté en raison de son régime fiscal avantageux.

    A noter que Frédéric Thiriez, qui devrait être réélu aujourd’hui au poste de président de la LFP, a tenu à féliciter Nasser Al-Khelaïfi, qui a finalement renoncé à prendre place au conseil d’administration de la Ligue. « Nasser a pris une décision qui l’honore. Il n’y avait pas d’obstacle juridique à sa présence au conseil d’administration s’il ne participait pas aux décisions sur les dossier audiovisuels, mais cela pouvait provoquer d’inutiles polémiques », a-t-il confié au sujet du patron de BeIn Sport.

    Publie le 12/10/2012 a 14:04

    Féry et l’UCPF font « confiance » au PSG

    Membre de l’UCPF depuis le 12 septembre dernier, Nasser Al-Khelaïfi semble être soutenu dans son projet lancé au PSG par ses collègues du syndicat des clubs, ainsi que par les autres acteurs du football français.

    Jean-Pierre Louvel, le président de l’UCPF et du club du Havre, n’a par exemple aucun souci par rapport à la puissance financière du club de la capitale, bien au contraire. « Le PSG ne pose pas de difficulté. Il n’y a pas de garde-fou à poser. C’est, au contraire, une stimulation pour trouver des moyens supplémentaires. On travaille sur les stades, l’image…Demain, il y aura peut-être d’autres investisseurs qui viendront. L’objectif, à terme, est d’avoir cinq ou six clubs de haut niveau pour nous rapprocher du modèle allemand. Mais on n’y parviendra pas avec une taxation à 75% sur les salaires, parce que là, on aura du mal à faire venir des joueurs », a-t-il expliqué à L’Equipe, un peu inquiété par la loi en préparation au sein du gouvernement de François Hollande.

    De son côté, Loïc Féry, le président du FC Lorient, ne s’inquiète pas pour le PSG, qui devra faire face aux nouvelles réformes mises en place par l’UEFA. En revanche, il se pose plus de questions sur les avantages dont profite l’AS Monaco. « Je fais confiance au PSG pour respecter le fair-play financier, mais le régime fiscal avantageux de Monaco pose un vrai problème d’équité. Les clubs doivent être tous soumis aux mêmes contraintes sociales et fiscales », a demandé le dirigeant breton, inquiet de voir les joueurs préférer rejoindre en masse la Principauté en raison de son régime fiscal avantageux.

    A noter que Frédéric Thiriez, qui devrait être réélu aujourd’hui au poste de président de la LFP, a tenu à féliciter Nasser Al-Khelaïfi, qui a finalement renoncé à prendre place au conseil d’administration de la Ligue. « Nasser a pris une décision qui l’honore. Il n’y avait pas d’obstacle juridique à sa présence au conseil d’administration s’il ne participait pas aux décisions sur les dossier audiovisuels, mais cela pouvait provoquer d’inutiles polémiques », a-t-il confié au sujet du patron de BeIn Sport.




  • Tags de l'article : , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Barcelone/PSG: La Remontada utilisée pour le trailer de PES 2018

    Barcelone/PSG: La Remontada utilisée pour le trailer de PES 2018

    Jeux

    La remontada subie par le Paris Saint-Germain au Camp Nou en mars dernier est utilisée aujourd’hui ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Zlatan Ibrahimovic pourrait finalement quitter Manchester United"
    19 days ago
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Hatem Ben Arfa priorité de Galatasaray"
    20 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Vero Boquete non sélectionnée par Espagne pour l'Euro 2017, Paredes si.jpg

    Féminines – Vero Boquete non sélectionnée par Espagne pour l’Euro 2017, Paredes si

    Actu Féminin

    Ce mardi a été présentée la liste de l’équipe féminine d’Espagne pour l’Euro 2017. Veronica Boquete, ...

    Vidéos PSG

    Féry et l’UCPF font « confiance » au PSG

    <Autour du PSG , Club , Interviews , Ligue 1

    Membre de l’UCPF depuis le 12 septembre dernier, Nasser Al-Khelaïfi semble être soutenu dans son projet lancé au PSG par ses collègues du syndicat des clubs, ainsi que par les autres acteurs du football français.

    Jean-Pierre Louvel, le président de l’UCPF et du club du Havre, n’a par exemple aucun souci par rapport à la puissance financière du club de la capitale, bien au contraire. « Le PSG ne pose pas de difficulté. Il n’y a pas de garde-fou à poser. C’est, au contraire, une stimulation pour trouver des moyens supplémentaires. On travaille sur les stades, l’image…Demain, il y aura peut-être d’autres investisseurs qui viendront. L’objectif, à terme, est d’avoir cinq ou six clubs de haut niveau pour nous rapprocher du modèle allemand. Mais on n’y parviendra pas avec une taxation à 75% sur les salaires, parce que là, on aura du mal à faire venir des joueurs », a-t-il expliqué à L’Equipe, un peu inquiété par la loi en préparation au sein du gouvernement de François Hollande.

    De son côté, Loïc Féry, le président du FC Lorient, ne s’inquiète pas pour le PSG, qui devra faire face aux nouvelles réformes mises en place par l’UEFA. En revanche, il se pose plus de questions sur les avantages dont profite l’AS Monaco. « Je fais confiance au PSG pour respecter le fair-play financier, mais le régime fiscal avantageux de Monaco pose un vrai problème d’équité. Les clubs doivent être tous soumis aux mêmes contraintes sociales et fiscales », a demandé le dirigeant breton, inquiet de voir les joueurs préférer rejoindre en masse la Principauté en raison de son régime fiscal avantageux.

    A noter que Frédéric Thiriez, qui devrait être réélu aujourd’hui au poste de président de la LFP, a tenu à féliciter Nasser Al-Khelaïfi, qui a finalement renoncé à prendre place au conseil d’administration de la Ligue. « Nasser a pris une décision qui l’honore. Il n’y avait pas d’obstacle juridique à sa présence au conseil d’administration s’il ne participait pas aux décisions sur les dossier audiovisuels, mais cela pouvait provoquer d’inutiles polémiques », a-t-il confié au sujet du patron de BeIn Sport.

    By
    @
    OTER ?>