Restez connectés avec nous
Football Leaks - Médiapart et ses révélation sur le transfert de Neymar au PSG

Club

Football Leaks – Médiapart et ses révélation sur le transfert de Neymar au PSG

À l’été 2017, le Paris Saint-Germain a réalisé l’énorme coup Neymar Jr en l’arrachant des griffes du FC Barcelone en faisant sauter sa clause libératoire de 222 millions d’euros. Une opération extrêmement coûteuse et ambitieuse sur le papier, mais une opération dantesque qui a fait entrer le PSG dans une nouvelle sphère économique. Et dans le cadre des Football LeaksMédiapart a publié des informations sur ce dossier. 

Ainsi, le média nous plonge dans les méandres des négociations qui ont eu lieu pour le transfert du siècle, et notamment au niveau des intermédiaires qui ont œuvré dans ce transfert qui avait pour nom de code Gold.

Pini Zahavi et Neymar Sr, des intercesseurs à contenter.

Médiapart nous explique que l’influant agent israélien et le père du prodige auriverde sont très gourmands et également durs en affaire, ce qui n’a pas vraiment aidé le club de la capitale, loin de là. Ils auraient, chacun, touché 10,5 millions d’euros dans la transaction, pour leur participation active à la venue de Neymar en terre parisienne.

« Un duo qui donne des sueurs froides fiscales au club parisien le club est pénalement responsable s’il ne règle pas au fisc français un prélèvement à la source sur les commissions versées aux deux intermédiaires ou s’il ne peut apporter la preuve que ceux-ci paient eux-mêmes un impôt dans leur pays de résidence fiscale. Or les agents traînent des pieds pour fournir des attestations de résidence fiscale. Zahavi voulait être payé via une société à Malte puis à Chypre, mais le PSG a peur de paiements trop exotiques (Malte) puis d’une double résidence fiscale inextricable (Israël et Chypre), et menace de ne pas lui verser un tiers de l’argent, soit l’équivalent du prélèvement à la source. Neymar Sr voulait aussi faire supprimer cette clause fiscale. Le premier fournit finalement une attestation de résident fiscal en Israël, le second choisit de déduire de sa com le montant du paiement à la source par le PSG, »

Les chiffres sont aussi explicités : Neymar touche bien un salaire net de 30 millions d’euros par an, dont 4,5 millions de prime d’éthique. Une simple confirmation, cela ayant déjà été affirmé un peu partout dans les médias.

Ensuite, Médiapart se penche plus à propos sur le contrat de Neymar et sur ses droits à l’image « le club n’a aucun droit de sponsoring sur son image individuelle, même lorsque le joueur porte le maillot du club.”  Cette information est loin d’être une nouveauté made in Médiapart car cet élément du contrat avait déjà été communiqué par la presse quelque temps après la signature du Brésilien dans la capitale française. On en a néanmoins ici la confirmation.

Médiapart rebondit également sur le cas plus spécifique des revenus : non content d’avoir attiré Neymar dans ces filets, le board parisien s’est, la même année, attaché les services de la nouvelle pépite montante du football français, Kylian Mbappé, en provenance de l’AS Monaco. Et là aussi, pour un prix record : 180 millions d’euros. Selon les Football Leaks, le club de la capitale doit augmenter ses revenus de 160 millions d’euros suite à ces deux achats faramineux.

Médiapart à d’ailleurs donné la parole à Jean-Claude Blanc, directeur général délégué francilien, afin qu’il expose la situation financière du club vis-à-vis de l’amortissement de ces 160 millions en question. Comme à son habitude, Jean-Claude Blanc s’est montré droit dans ses bottes et a simplement expliqué :

« On va augmenter les ventes de billets, le sponsoring, le merchandising, on va renégocier le contrat Nike, on va renégocier le contrat maillot […] La courbe de revenus monte progressivement. Les droits télé vont augmenter dans deux ans . »

Rien de nouveau sous le soleil des Football Leaks. 

Une fois de plus, les Football Leaks se penchent sur le cas du Paris Saint-Germain, et nul doute que cela ne sera pas la dernière. Ici, on a donc droit à énormément de détails, notamment au niveau des négociations avec Pini Eahavi et Neymar Sr. Ça, on s’en doutait : ce transfert, surnommé « Le transfert du siècle » a fait circuler énormément d’argents et dans cette situation, tout le monde essaye de croquer sa part du gâteau. Néanmoins, toutes ces précisions n’apportent, au final, pas grand chose sachant qu’une grande partie était déjà, au moins, partiellement connue.

Le reste était également, peu ou prou, déjà connu ou fortement soupçonné. On a donc ici, rien de vraiment neuf, beaucoup de réchauffé et finalement pas grand-chose de renversant.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club