Autour du PSG

Roux : « Pas de limite avec les Qataris »

Publie le 30/07/2012 a 14:02



  • C’est en 1961 que Guy Roux a entamé sa carrière d’entraîneur (terminée en 2007). Au fil des années, l’ancien coach d’Auxerre a eu l’occasion d’observer l’évolution des différentes manières de diriger un club de football.

    « Dans le football, il y a toujours eu des injustices. Monaco a longtemps bénéficié de son régime particulier, puisque les étrangers n’y payaient pas d’impôt. A Sochaux, il y avait Peugeot. A Marseille, il y a eu Bernard Tapie, qui avait beaucoup d’argent pour bâtir son équipe, puis Robert Louis-Dreyfus, qui fut aussi un grand mécène. Mais pour chacun d’eux, on sentait qu’il y avait quand même des limites. Là, avec les Qataris, il n’y en a pas dans la mesure où leur caisse est alimentée chaque seconde par la production de gaz, et donc d’argent. Leur caisse étant insondable, si je puis dire, cela génère forcement une inégalité absolue », analyse-t-il dans les colonnes de France Football.

    Toutefois, Guy Roux n’est pas persuadé que le club de la capitale domine outrageusement les 19 autres formations de Ligue 1 cette saison. « Le football, fort heureusement, n’est pas seulement un jeu de Monopoly. C’est aussi trente-huit matches à disputer. Des clubs qui paraissent moins armés qu’avant, comme Lyon, Marseille ou Bordeaux, peuvent surprendre. Lille a toujours su se reconstruire après la perte de joueurs importants. Montpellier ne réussira peut-être pas une saison aussi accomplie que la précédente, mais il sera sûrement difficile à jouer. Pour lui, tout dépend de la qualité des recrues. Tout ça pour dire que je ne vois pas le PSG traverser le championnat sans perdre un match, comme la Juventus de la saison passée. D’ailleurs, si je me souviens bien, il s’était déjà renforcé l’hiver dernier, et ça ne l’avait pas empêché de faire moins bien lors de la seconde partie de la saison que durant la première », poursuit « l’homme au bonnet », qui officie toujours en tant que consultant pour Canal+ et Europe 1.

    A l’instar de nombreux dirigeants et entraîneurs français, Guy Roux perçoit les investissements de QSI d’un bon œil. « L’arrivée des Qataris est vraiment une bouffée d’oxygène pour le foot. Ça veut dire que les gens qui ont de l’argent préfèrent encore l’investir dans ce sport plutôt que dans le bilboquet. Et puis, je trouve le comportement de Carlo Ancelotti et des dirigeants parisiens très fair-play. Quand on leur a appris qu’ils risquaient de payer plus d’impôts, ils ont répondu qu’ils se conformeraient à ces nouvelles obligations. C’est une bonne attitude, très civique », conclut celui qui commence d’ailleurs à regarder du côté d’investisseurs extérieurs pour Auxerre.

    Publie le 30/07/2012 a 14:02

    Roux : « Pas de limite avec les Qataris »

    C’est en 1961 que Guy Roux a entamé sa carrière d’entraîneur (terminée en 2007). Au fil des années, l’ancien coach d’Auxerre a eu l’occasion d’observer l’évolution des différentes manières de diriger un club de football.

    « Dans le football, il y a toujours eu des injustices. Monaco a longtemps bénéficié de son régime particulier, puisque les étrangers n’y payaient pas d’impôt. A Sochaux, il y avait Peugeot. A Marseille, il y a eu Bernard Tapie, qui avait beaucoup d’argent pour bâtir son équipe, puis Robert Louis-Dreyfus, qui fut aussi un grand mécène. Mais pour chacun d’eux, on sentait qu’il y avait quand même des limites. Là, avec les Qataris, il n’y en a pas dans la mesure où leur caisse est alimentée chaque seconde par la production de gaz, et donc d’argent. Leur caisse étant insondable, si je puis dire, cela génère forcement une inégalité absolue », analyse-t-il dans les colonnes de France Football.

    Toutefois, Guy Roux n’est pas persuadé que le club de la capitale domine outrageusement les 19 autres formations de Ligue 1 cette saison. « Le football, fort heureusement, n’est pas seulement un jeu de Monopoly. C’est aussi trente-huit matches à disputer. Des clubs qui paraissent moins armés qu’avant, comme Lyon, Marseille ou Bordeaux, peuvent surprendre. Lille a toujours su se reconstruire après la perte de joueurs importants. Montpellier ne réussira peut-être pas une saison aussi accomplie que la précédente, mais il sera sûrement difficile à jouer. Pour lui, tout dépend de la qualité des recrues. Tout ça pour dire que je ne vois pas le PSG traverser le championnat sans perdre un match, comme la Juventus de la saison passée. D’ailleurs, si je me souviens bien, il s’était déjà renforcé l’hiver dernier, et ça ne l’avait pas empêché de faire moins bien lors de la seconde partie de la saison que durant la première », poursuit « l’homme au bonnet », qui officie toujours en tant que consultant pour Canal+ et Europe 1.

    A l’instar de nombreux dirigeants et entraîneurs français, Guy Roux perçoit les investissements de QSI d’un bon œil. « L’arrivée des Qataris est vraiment une bouffée d’oxygène pour le foot. Ça veut dire que les gens qui ont de l’argent préfèrent encore l’investir dans ce sport plutôt que dans le bilboquet. Et puis, je trouve le comportement de Carlo Ancelotti et des dirigeants parisiens très fair-play. Quand on leur a appris qu’ils risquaient de payer plus d’impôts, ils ont répondu qu’ils se conformeraient à ces nouvelles obligations. C’est une bonne attitude, très civique », conclut celui qui commence d’ailleurs à regarder du côté d’investisseurs extérieurs pour Auxerre.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Iceleurch

      Moi j’adore notre ramasseur de ballon !
      Souvenez vous ! Cocard ! Cocard ! Cocard !
      Pauvre Stéphane..kess kil est devenu ???

    • et pdt ce temps la… le prix du gaz va monter lol 

    • BOURN

      tant qu on fera a manger et on se rechauffera dans le monde le psg sera en haut de l affiche c est a dire toujour!merci qsi

    • rudyazoulay

      Lui qui l’année dernière avait pronostiqué Sochaux sur le podium devrait rester discret sur le championnat à venir..

    • majestik49

      Est ce que je suis un footix , cest la question que je me pose tous les matins en me rasant! ba oui , mon amour pour le psg coincide avec l arrivée de canal ….alors que 2 ans avant waddle etait mon idole. jimagine que les anciens de l epoque devaient ns prendre pr des footix!! humour, boycotons ces mots qui ne veulent rien dire , qui cataloguent alors que ces personnes ne viennent pas sur les forums , ou st tres jeunes et donc excusable. ce nest pas eux qui vont avoir des arguments alors arretez de vous battre contre du vent. on a limpression qu au parc yavait jamais 45000 personnes depuis 20 ans..et seulment 1000 vrais supporters… pour revenir au sujet, guy roux nest pas si aigri, ca me plait de voir que le plus radin de france ne soit pas contre les qataris…

    • ALX932

      Je ne crois pas que la deuxième parti de saison à été moins bonne que la première…si je me souvient bien c’est 40 points pour les deux …?

      • maxwell17

        39 en deuxième parti je crois 

      • majestik49

        40 puis 39, un des specialistes de canal faisait dailleurs remarquer qu on ne marque rarement plus de points au retour qu a l aller en particulier au psg!

      • Tuzac

        c’était 40 contre 39 étant donné qu’on a fini à 79 pts je crois. 

      • Aurel

         40pts en 1ere partie et 39pts en 2eme partie , juste 1 pts de moins ^^ mais bon le jeu etait plus beau a voir sous l’ere ancellotti surtout en fin de saison

      • Mathouston19

        Ben non rappel toi.40poonts avec AK et 39 points avec CA.

        • ALX932

          Ouai bon c’est la même quoi…Surtout que d’habitude on prenais 5-6 pts en moins sur la deuxième parti de saison

      • anti marseillais

        Surtt qu avec 79pts en general et sur les dernieres annees on aurait du etre champion facile! Mais evidement tjr la poisse sur ns

        • ALX932

          Bah ouai mais bon Montpellier à fait un beau parcours aussi tu peux pas leur enlever, ils ont su gagner les matchs qu’il fallait gagner 1-0

      • Nenez

        Non 40 puis 39 lol

    • Ba oui Guy bien sur que Carlo il a la classe, c’est pas René Girard… 

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    Roux : « Pas de limite avec les Qataris »

    <Autour du PSG , Club

    C’est en 1961 que Guy Roux a entamé sa carrière d’entraîneur (terminée en 2007). Au fil des années, l’ancien coach d’Auxerre a eu l’occasion d’observer l’évolution des différentes manières de diriger un club de football.

    « Dans le football, il y a toujours eu des injustices. Monaco a longtemps bénéficié de son régime particulier, puisque les étrangers n’y payaient pas d’impôt. A Sochaux, il y avait Peugeot. A Marseille, il y a eu Bernard Tapie, qui avait beaucoup d’argent pour bâtir son équipe, puis Robert Louis-Dreyfus, qui fut aussi un grand mécène. Mais pour chacun d’eux, on sentait qu’il y avait quand même des limites. Là, avec les Qataris, il n’y en a pas dans la mesure où leur caisse est alimentée chaque seconde par la production de gaz, et donc d’argent. Leur caisse étant insondable, si je puis dire, cela génère forcement une inégalité absolue », analyse-t-il dans les colonnes de France Football.

    Toutefois, Guy Roux n’est pas persuadé que le club de la capitale domine outrageusement les 19 autres formations de Ligue 1 cette saison. « Le football, fort heureusement, n’est pas seulement un jeu de Monopoly. C’est aussi trente-huit matches à disputer. Des clubs qui paraissent moins armés qu’avant, comme Lyon, Marseille ou Bordeaux, peuvent surprendre. Lille a toujours su se reconstruire après la perte de joueurs importants. Montpellier ne réussira peut-être pas une saison aussi accomplie que la précédente, mais il sera sûrement difficile à jouer. Pour lui, tout dépend de la qualité des recrues. Tout ça pour dire que je ne vois pas le PSG traverser le championnat sans perdre un match, comme la Juventus de la saison passée. D’ailleurs, si je me souviens bien, il s’était déjà renforcé l’hiver dernier, et ça ne l’avait pas empêché de faire moins bien lors de la seconde partie de la saison que durant la première », poursuit « l’homme au bonnet », qui officie toujours en tant que consultant pour Canal+ et Europe 1.

    A l’instar de nombreux dirigeants et entraîneurs français, Guy Roux perçoit les investissements de QSI d’un bon œil. « L’arrivée des Qataris est vraiment une bouffée d’oxygène pour le foot. Ça veut dire que les gens qui ont de l’argent préfèrent encore l’investir dans ce sport plutôt que dans le bilboquet. Et puis, je trouve le comportement de Carlo Ancelotti et des dirigeants parisiens très fair-play. Quand on leur a appris qu’ils risquaient de payer plus d’impôts, ils ont répondu qu’ils se conformeraient à ces nouvelles obligations. C’est une bonne attitude, très civique », conclut celui qui commence d’ailleurs à regarder du côté d’investisseurs extérieurs pour Auxerre.

    By
    @
    OTER ?>