Autour du PSG

Gentil : « Le taekwondo a donné le coup d’œil à Ibra »

Publie le 23/11/2012 a 18:05



  • Depuis l’âge de 17 ans, Zlatan Ibrahimovic est ceinture noire de taekwondo. Pour Pascal Gentil, ancien taekwondoïste français, la façon de jouer au football du Suédois est directement inspirée de cet art martial.

    « Dans sa façon d’anticiper les duels et de jauger ses adversaires, on sent qu’il a pratiqué le sport de combat. C’est un joueur qui se sert énormément des feintes de corps pour obliger ses adversaires directs à déclencher. Cela signifie qu’il va les obliger à porter une attaque riposte. C’est de l’anticipation. Une façon aussi de savoir si ses adversaires sont plutôt réactifs, agressifs ou attentistes. Le taekwondo lui a donné le coup d’œil. Prendre la décision et choisir le bon geste en une fraction de seconde. Action, réaction. Un centre lui arrive un peu en arrière, bing ! Il déclenche un ciseau retourné », a déclaré le triple champion du Monde (2000, 2001, 2002) et d’Europe (1994, 1998, 2005), dans les colonnes de France Football.

    L’arrogance du géant scandinave viendrait également du taekwondo. « C’est l’esprit à la coréenne, très dur, où il n’y a pas de place pour l’échec. Et puis il y a l’intimidation, chez Ibra, tout est dans la posture, le regard. C’est de là aussi que proviennent sa puissance dans les jambes, sa souplesse et son explosivité. Quand il est en équilibre sur une jambe, il sait comment maîtriser son autre jambe dans l’air », analyse Gentil, qui avait mis un terme à sa carrière en 2009, avant de renouer avec les tatamis l’année suivante.

    Quant sa nonchalance sur le terrain, elle proviendrait encore de l’art martial coréen. « Tout est fondé sur l’explosivité, la vitesse d’exécution, la soudaineté d’un geste. Or pour porter un coup fatal et imprévisible, on a besoin d’être relâché. Ibra ne se désintéresse jamais du jeu. Il endort juste ses adversaires pour mieux les punir », conclut le double médaillé olympique. Il y a deux ans, une délégation de l’équipe nationale italienne de taekwondo était venue au centre Milanello pour rencontrer Zlatan Ibrahimovic.

    Publie le 23/11/2012 a 18:05

    Gentil : « Le taekwondo a donné le coup d’œil à Ibra »

    Depuis l’âge de 17 ans, Zlatan Ibrahimovic est ceinture noire de taekwondo. Pour Pascal Gentil, ancien taekwondoïste français, la façon de jouer au football du Suédois est directement inspirée de cet art martial.

    « Dans sa façon d’anticiper les duels et de jauger ses adversaires, on sent qu’il a pratiqué le sport de combat. C’est un joueur qui se sert énormément des feintes de corps pour obliger ses adversaires directs à déclencher. Cela signifie qu’il va les obliger à porter une attaque riposte. C’est de l’anticipation. Une façon aussi de savoir si ses adversaires sont plutôt réactifs, agressifs ou attentistes. Le taekwondo lui a donné le coup d’œil. Prendre la décision et choisir le bon geste en une fraction de seconde. Action, réaction. Un centre lui arrive un peu en arrière, bing ! Il déclenche un ciseau retourné », a déclaré le triple champion du Monde (2000, 2001, 2002) et d’Europe (1994, 1998, 2005), dans les colonnes de France Football.

    L’arrogance du géant scandinave viendrait également du taekwondo. « C’est l’esprit à la coréenne, très dur, où il n’y a pas de place pour l’échec. Et puis il y a l’intimidation, chez Ibra, tout est dans la posture, le regard. C’est de là aussi que proviennent sa puissance dans les jambes, sa souplesse et son explosivité. Quand il est en équilibre sur une jambe, il sait comment maîtriser son autre jambe dans l’air », analyse Gentil, qui avait mis un terme à sa carrière en 2009, avant de renouer avec les tatamis l’année suivante.

    Quant sa nonchalance sur le terrain, elle proviendrait encore de l’art martial coréen. « Tout est fondé sur l’explosivité, la vitesse d’exécution, la soudaineté d’un geste. Or pour porter un coup fatal et imprévisible, on a besoin d’être relâché. Ibra ne se désintéresse jamais du jeu. Il endort juste ses adversaires pour mieux les punir », conclut le double médaillé olympique. Il y a deux ans, une délégation de l’équipe nationale italienne de taekwondo était venue au centre Milanello pour rencontrer Zlatan Ibrahimovic.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Jag ar Zlatan

      On croirait entendre maitre Miyagi mdrrr

    • MYSA92

      baratin

    • d1tm4r

      « Il endort juste ses adversaires pour mieux les punir » mais MDR!!!!!!

    • ROI-IBRA (Ex MenezPastoreNene)

      Il est gentil pascal iiiiiiiih !!! ok je sort !!!!

    • Weird1

      Toute discipline, tout sport, apportera toujours à un autre, c’est normal.

    • Il est sympa Pascal!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Sergio Busquets devrait finalement être disponible pour affronter le PSG

    LDC – Sergio Busquets devrait finalement être disponible pour affronter le PSG

    Adversaires

    Lors de la victoire du FC Barcelone contre Eibar dimanche (0-4, 19e journée de Liga), le ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Coralie Owczaruka mis à jour un post"FC Nantes/PSG - "Draxler, juste un coup" selon Unai Emery"
    3 days ago
    Coralie Owczaruka mis à jour un post"FC Nantes/PSG - "Draxler, juste un coup" selon Unai Emery"
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair Il va falloir continuer à y croire et réagir

    Féminines – Lair « Il va falloir continuer à y croire et réagir »

    Actu Féminin

    Ce weekend, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a concédé sa première défaite en championnat en s’inclinant ...

    Vidéos PSG

    Gentil : « Le taekwondo a donné le coup d’œil à Ibra »

    <Autour du PSG , Club

    Depuis l’âge de 17 ans, Zlatan Ibrahimovic est ceinture noire de taekwondo. Pour Pascal Gentil, ancien taekwondoïste français, la façon de jouer au football du Suédois est directement inspirée de cet art martial.

    « Dans sa façon d’anticiper les duels et de jauger ses adversaires, on sent qu’il a pratiqué le sport de combat. C’est un joueur qui se sert énormément des feintes de corps pour obliger ses adversaires directs à déclencher. Cela signifie qu’il va les obliger à porter une attaque riposte. C’est de l’anticipation. Une façon aussi de savoir si ses adversaires sont plutôt réactifs, agressifs ou attentistes. Le taekwondo lui a donné le coup d’œil. Prendre la décision et choisir le bon geste en une fraction de seconde. Action, réaction. Un centre lui arrive un peu en arrière, bing ! Il déclenche un ciseau retourné », a déclaré le triple champion du Monde (2000, 2001, 2002) et d’Europe (1994, 1998, 2005), dans les colonnes de France Football.

    L’arrogance du géant scandinave viendrait également du taekwondo. « C’est l’esprit à la coréenne, très dur, où il n’y a pas de place pour l’échec. Et puis il y a l’intimidation, chez Ibra, tout est dans la posture, le regard. C’est de là aussi que proviennent sa puissance dans les jambes, sa souplesse et son explosivité. Quand il est en équilibre sur une jambe, il sait comment maîtriser son autre jambe dans l’air », analyse Gentil, qui avait mis un terme à sa carrière en 2009, avant de renouer avec les tatamis l’année suivante.

    Quant sa nonchalance sur le terrain, elle proviendrait encore de l’art martial coréen. « Tout est fondé sur l’explosivité, la vitesse d’exécution, la soudaineté d’un geste. Or pour porter un coup fatal et imprévisible, on a besoin d’être relâché. Ibra ne se désintéresse jamais du jeu. Il endort juste ses adversaires pour mieux les punir », conclut le double médaillé olympique. Il y a deux ans, une délégation de l’équipe nationale italienne de taekwondo était venue au centre Milanello pour rencontrer Zlatan Ibrahimovic.

    By
    @
    OTER ?>