Restez connectés avec nous
Lustyk "Ginola est dans le coma. Il a fait un arrêt cardiaque sur le terrain"

Anciens

Ginola : « Ibra vole la vedette à tout le monde »

La semaine passée, David Ginola s’est retrouvé assez sollicité par la presse, afin d’évoquer les confrontations historiques entre l’OM et le PSG, au cours des années 90.

Dimanche, « El Magnifico »  s’est délecté de la prestation d’Ibrahimovic. « On ne peut qu’être impressionné. Il fait la différence. Le PSG ramène le point du nul grâce à lui. Mais ça fait plusieurs années que je suis ébloui par Ibrahimovic. Ce n’est pas seulement ce soir. Heureusement qu’il y a encore des Ibrahimovic. C’est un grand, un grand homme du football. Je suis assis dans mon canapé et je me dis que le gars est très, très fort. C’est un grand joueur et des grands joueurs, il n’y en a pas beaucoup. Dans le foot moderne, des joueurs comme ça, ça n’a pas de prix car la rareté, ça vaut de l’argent. Il répond aux attentes semaine après semaine. A Lille, c’était un test, il avait mis deux buts. Ce dimanche, pareil », constate dans France Football celui qui fut élu meilleur joueur de Premier League en 1999.

Les 8e et 9e réalisations du géant suédois en Ligue 1 sont particulièrement singulières. « Son premier but est fabuleux. Il a cette faculté de marquer dans des positions improbables. Il tente des gestes que d’autres n’oseraient pas. Et son geste était intentionnel. Son deuxième but sur coup franc prouve qu’il est en confiance, qu’il ne doute de rien. Il est très grand, puissant, technique, mais je pense que sa plus grande force est psychologique, il est au dessus des autres. Il a pris le ballon, tiré et marqué, et donné l’impression d’être un peu tout seul. D’une certaine manière, il y a Zlatan et les autres. C’est lui qui tire l’équipe vers le haut car, sans Ibra, le jeu du PSG est quand même très léger », poursuit Ginola, estimant que le talent de l’ancien Milanais étouffe les qualités de ses coéquipiers.

« Ibrahimovic a un tel rayonnement sur le terrain que les autres joueurs sont comme annihilées. Il marque 90% des buts de son équipe. Il vole la vedette à tout le monde. En première période, Pastore a perdu deux ballons sur trois, ce qui n’est pas digne de son rang, Ibra est devant, mais il faudrait quelqu’un au milieu pour accélérer le jeu. C’est presque une lapalissade de dire qu’Ibrahimovic est largement au dessus du lot », termine-t-il. La semaine passée, Ginola avouait qu’il aurait pu poursuivre sa carrière « deux, trois ou quatre ans de plus », étant donné qu’il n’avait pas eu de problèmes sérieux sur le plan physique au cours de celle-ci.

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens