Restez connectés avec nous

Adversaires

H. Fournier : « On a lâché en seconde période »

Si le Stade de Reims était rentré au vestiaire avec un avantage au tableau d’affichage à la pause, il n’y aurait pas eu à crier au scandale.

En deuxième mi-temps, les Champenois ont dû contenir les assauts répétés des Parisiens, jusqu’à ce qu’ils ne craquent avec l’ouverture du score par Gameiro (66e minute). « Je suis déçu d’avoir perdu, pas de la prestation. On a un peu lâché en seconde période, on leur a laissé des opportunités et ce qui devait arriver arriva. Dans les temps forts, on aurait dû capitaliser. Après, on n’est jamais à l’abri face à l’armada offensive de Paris. C’est à travers des matches comme ça qu’on apprend. Face à ces grandes écuries et des joueurs de niveau international, on est puni rapidement », a réagi l’entraîneur rémois, Hubert Fournier, en conférence de presse d’après-match.

L’entrée en jeu de Jérémy Ménez pour la seconde période, à la place de Nene, a permis de dynamiter le jeu francilien. « J’ai bien aimé l’emprise qu’on avait. On était rigoureux, discipliné. Tout n’était pas parfait mais il y a eu des choses intéressantes sur lesquelles on va s’appuyer. Mais il faut prendre conscience qu’il faut éviter de subir en seconde période. Ménez nous a fait mal en jouant dans le dos de notre milieu de terrain », a reconnu Fournier. Même s’il a manqué des occasions en or en fin de rencontre, l’ancien Romain a été le symbole de la révolte parisienne ce soir.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires