Restez connectés avec nous

Anciens

Hoarau : « J’attends ma petite réplique du trophée »

S’il n’est plus un joueur du Paris Saint-Germain, Guillaume Hoarau est tout de même devenu champion de France dimanche soir. L’ancien attaquant parisien a regardé le match face à Lyon en intégralité et aurait évidemment aimé fêter le titre avec ses amis du PSG.

« Il y avait un peu de tout. Beaucoup de joie, une grande fierté et énormément d’amertume car je n’étais pas avec les potes pour fêter ce titre. Aujourd’hui, je suis en Chine, je ne fais plus parti du PSG et ça peut paraître difficile, sous prétexte que j’ai disputé quelques matches, de s’attribuer une partie du gâteau. Mais il y a un ressenti avec mes anciens coéquipiers qui fait que j’étais heureux comme si j’étais à Gerland. Ils m’ont transmis les vidéos, les photos, nous nous sommes appelés. Il y a la spéciale dédicace de Nicolas Douchez… Du coup, ce titre, je le prends un peu pour moi. Et tant pis pour ceux qui ne sont pas contents. (rires) J’attends ma petite réplique du trophée. (rires) Si j’ai regardé le match du titre à Lyon ? Jusqu’au bout ! Ça tombait bien car nous n’avions pas entraînement dimanche. J’ai pu récupérer. J’étais loin, mais j’ai biffé comme un petit marmaille. Être champion dans une carrière de footballeur, c’est rare. Il faut savourer et c’est dommage que les commentateurs ne l’ont pas compris. Eux, ce qui les intéressait, c’était de savoir si Ancelotti ou Leonardo allaient rester au PSG, a regretté le joueur du Dalian Aerbin FC sur Clicanoo.re,, avant de s’exprimer sur son expérience en Chine et le fait qu’il ne regrettait pas son choix d’être parti en Asie. L’idée de parcourir le monde pour le petit Réunionnais que je suis, m’a toujours attiré. Et puis, tout le monde sait que c’est le contrat financier qui m’a conduit ici. Personne n’est dupe. J’essaie de me mettre dans les bonnes conditions, faire tout mon possible pour être heureux. C’est le cas actuellement. Demain quand j’arrêterai le foot, je serai fier d’avoir tout tenté, d’avoir pris des risques durant ma carrière. Mais aussi d’avoir pris le temps de m’amuser sur un terrain. De jouir pleinement de ma passion. Le footballeur est dans un monde à part. Le fait de partir en Chine, m’a ouvert les yeux sur plein de choses. Je continue à apprendre. »

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens