Restez connectés avec nous

Anciens

Houllier est fan du PSG version qatarie

Gérard Houllier a toujours été lié au Paris-Saint-Germain. C’est sous son ère que le club de la capitale a remporté le premier titre de championnat de sa jeune histoire en 1986. Il semble que le technicien français soit aujourd’hui encore attaché à Paris et à son actuel président quatari, comme il l’a livré dans un entretien accordé au Figaro

« Je trouve que le PSG a du relief, que c’est un club classe. Il est classe, à l’image du président Al-Khelaïfi. Évidemment, on entend les critiques sur le projet mais c’est très français de critiquer et de mettre en avant ce qui ne va pas. On ne peut être que fier de cette très belle équipe, le Parc des Princes est rempli et le problème des supporteurs violents a été résolu. Croyez-moi, ce n’est pas rien. A mon époque, il faut se souvenir qu’à chaque déplacement, il y avait des dégradations dans les installations des clubs qui nous recevaient…« 

En effet, le PSG a bien changé depuis le passage de l’entraîneur français sur le banc du club. Si il ne faut pas oublier son passé glorieux, notamment dans les années 90, il faut dire que l’arrivée des qataris à marquer le renouveau de Paris, qui n’était vraiment performant que sur les Coupes nationales et qui a longtemps évoluer dans l’ombre de l’Olympique lyonnais.

Le plan de supporters, initié par Leproux et renforcé sous l’ère Al-Khelaïfi, a complètement changé le visage du Parc des Princes. Néanmoins, en termes de performances, le PSG est en train de tout rafler sur le plan national et part à la conquête de l’Europe. Même si le jeu est un peu moins impressionnant ses derniers temps, les capacités techniques des joueurs parisiens assure en général un spectacle à la hauteur du projet.

Le projet, à la base était représenté par Zlatan Ibrahimovic, si c’est moins vrai désormais, le géant suédois reste toutefois une tête de gondole du « rêvons plus grand ». Gérard Houllier est revenu sur ce joueur hors norme qui évolue dans les rangs du club de la capitale : « On ne peut pas gérer les grandes stars comme les autres joueurs, dans un groupe c’est impossible. Il faut donc être indulgentes avec elles car l’attente et la pression sont énormes. J’aurais beaucoup aimé avoir à gérer un garçon comme Ibrahimovic et son caractère (sourire). Entendre dire qu’il est nocif dans un collectif, c’est n’importe quoi. C’est un joueur d’exception qui apporte aussi énormément dans le jeu » . 

Si Ibra semblait auparavant un peu trop énervé sur le terrain (notamment après ses partenaires), il a su apprendre à gérer un peu plus ses émotions et réguler ses attitudes. En ce qui concerne son apport dans le jeu, on l’a encore vu ce soir, Ibra est capable de fulgurances et son instinct de buteur demeure intact. Quoiqu’on puisse en dire, le PSG aura encore besoin de son attaquant vedette pour gagner des matchs.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens