Restez connectés avec nous

Clasico

Ibra : « Nkoulou ? C’est qui ? »

Star du mercato estival et de ce début de saison en Ligue 1, Zlatan Ibrahimovic a accordé un entretien fleuve à Téléfoot. Sans langue de bois, le géant scandinave n’a pas hésité à aborder une multitude de sujets.

Arrivé en rock star dans la capitale, l’ancien Milanais se souviendra longtemps de l’accueil réservé par les supporters. « C’était magnifique. C’est une ambiance vraiment très bonne. On voit qu’ils sont fans de foot. Ils attendent beaucoup cette saison. C’est normal vu tout l’argent investi par le club. On travaille tous les jours pour faire de grandes choses. On ne peut pas travailler plus que ce que l’on fait aujourd’hui. On doit continuer comme çà et rester concentrés pour faire les meilleures choses possibles », a-t-il indiqué. A l’heure actuelle, Zlatan poursuit son intégration à sa nouvelle équipe. « Tous les jours, je dois apprendre à connaître mes partenaires. Je ne les connaissais pas tous avant, mais c’est normal. A chaque fois que tu changes de club, tu dois découvrir tes nouveaux coéquipiers, sur et en dehors du terrain. Tu dois rendre les choses faciles pour jouer afin de t’adapter au mieux dans le jeu. Je veux connaître tout le monde d’abord. Ce qui se passe hors du terrain est une chose. Ce qui se passe sur le terrain en est une autre. Mais sur le terrain je pense que je m’entends avec tout le monde, car nous sommes 25 joueurs dans l’effectif. Nous devons nous connaître tous. Si tu ne connais qu’un ou deux joueurs, ça peut fonctionner, mais tu dépendras de tout le monde. Le groupe t’aide et je ne peux pas bien jouer sans avoir son soutien. Donc, mieux tu connais tes partenaires, plus ce sera facile », poursuit Ibra, qui n’hésite pas à aller vers ses coéquipiers afin de mieux les connaître.

Après un début de saison complexe (trois matches nuls consécutifs en Ligue 1), le PSG s’est rapidement retrouvé sous le feu des critiques. « Nous avons eu du mal au début, mais avant çà, nous ne nous  connaissions que depuis 2-3 semaines. Ça prend du temps pour construire une équipe et d’y intégrer de nouveaux joueurs, pour jouer comme l’entraîneur le souhaite. Et pour moi, tout était nouveau. Ce n’était pas inquiétant. Il valait mieux que ça se passe comme cela au début qu’à la fin, car maintenant, nous avons le temps d’améliorer les choses et de progresser. Aujourd’hui, on gagne et on espère que nous allons continuer sur cette lancée et satisfaire tout le monde », indique le natif de Malmö. Dans une semaine, la prestation de celui-ci sera décortiquée face à l’OM, au Stade Vélodrome.

« Si je ne connais pas, je le dis. Désolé »

« Je connais l’importance de ce match, assure-t-il. Les supporters en parlent beaucoup. Ça devrait être un gros match, mais nous n’y sommes pas encore. Nous avons un autre match à jouer, puis nous irons à Marseille pour jouer contre cette équipe. » Lors du Clasico, Ibrahimovic se retrouvera probablement dans la zone de Nicolas Nkoulou, auteur d’un excellent début de saison avec Marseille. « Nkoulou ? C’est qui ?, interroge le Sudéois. Je ne connais pas. Je ne regarde pas le football en général. Je joue au football et je m’entraîne tous les jours. J’essaie de me changer les idées quand j’ai du temps de libre et de récupérer. Attention ce n’est pas du tout un manque de respect ou autre car je respecte tous les joueurs. Mais si je ne connais pas, je le dis. Désolé. » Avant le Clasico, les Rouge et Bleu auront affronté le FC Porto, au Stade du Dragon, quatre jours plus tôt. Une compétition qu’Ibrahimovic n’a encore jamais remportée.

« Tout le monde parle de nous, du PSG et tout le monde veut nous battre. Ce n’est pas facile pour nous car nous devons être prêts à 200%. A chaque fois, le match contre nous est le match de l’année. Ça n’est jamais une partie de plaisir et c’est pour ça que gagner le premier match face à Kiev était important. Nous avons pu prendre confiance pour toutes les compétitions. La gagner ? On l’espère… Nous voulons gagner. Je suis ici pour gagner. Je suis venu à Paris pour gagner. C’est pour ça que l’on s’entraîne tous les jours. Pour que ce rêve devienne réalité. Aujourd’hui, ce n’est que le début. Déjà parler de ce qui se passera en mai ou en juin, c’est trop tôt. Pour l’instant, ce qui est important, c’est d’accumuler les points dont nous avons besoin. L’important, c’est que nous soyons prêts pour la fin de saison, car c’est à ce moment-là que les matches deviendront plus importants. En ce moment, on peut se permettre de perdre des points mais pas à la fin », souligne Ibrahimovic, qui souhaiterait affronter le Real Madrid ou le FC Barcelone en finale. « Même Milan ! », précise-t-il.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Clasico