Restez connectés avec nous

Club

Ibrahimovic et la Ligue des Champions (1/3)

Dans sa carrière, Zlatan Ibrahimovic a remporté énormément de trophées mais la Ligue des Champions manque à son tableau de chasse. Dans un long entretien accordé à L’Equipe, l’attaquant suédois fait part de sa confiance concernant le potentiel du PSG et sa capacité à gagner la plus prestigieuse des Coupes d’Europe dans le futur.

« Aujourd’hui, nous ne sommes pas encore la Juventus, l’Inter Milan ou Barcelone. Mais il y a ici un gros potentiel pour atteindre un jour leur dimension. Il y a de la qualité dans notre équipe. Ce qui manque à Paris, c’est cette habitude de remporter des titres importants. Mes précédents clubs sont des équipes qui gagnent. Le PSG, lui, n’a pas gagné un titre de champion depuis très longtemps (1994). Il faut d’abord commencer par gagner un tel trophée, comme Manchester City vient d’y parvenir cette année. Il y a trois ans, City c’était quoi ? Rien. Personne ne s’intéressait à eux. Maintenant, ils se sont mis à gagner et ils font parler d’eux. Paris doit suivre le même chemin. Les gros clubs ont pour devoir de gagner. C’est ce que les gens attendent d’eux. Mais la victoire ne vient pas d’un coup de baguette magique. Cet été, Thiago Silva, Lavezzi, Verratti et moi, on a signé ici. Or, nous sommes quatre joueurs appelés à jouer régulièrement dans cette équipe. Ce n’est pas rien, quatre joueurs sur onze. Car une équipe, c’est comme une machine avec des rouages. Quand vous changez plusieurs pièces, il faut un peu de temps pour que la machine se mette à bien tourner », a prévenu le buteur parisien, qui sait que cette équipe du PSG ne sera pas ultra-compétitive dans l’immédiat.

Et si la Ligue de Champions est l’un de ses objectifs, Zlatan préfère rappeler que le championnat et la priorité. « À mes yeux, il ne faut pas forcément se focaliser sur la Ligue des champions. Le plus important, ce qui est capital même, c’est de remporter le Championnat de France. Quand vous asseyez votre domination dans votre propre pays, après vous pouvez penser à l’exporter en Europe. Cette saison, on fera de notre mieux en C1. Mais il ne faut pas oublier qu’on a de bons adversaires dans notre groupe, à commencer par le Dynamo Kiev, qu’on reçoit cette semaine. Et nous avons aussi plusieurs joueurs, dans notre effectif, qui n’ont jamais disputé le moindre match de Ligue des champions. Pour eux, comme pour l’ensemble du club, cette C1 va apporter une grosse expérience. Quand vous n’avez pas joué la “Champions’” depuis huit ans, ça ne peut pas être facile, ça ne peut pas se faire d’un claquement de doigts. Chaque joueur devra hausser son niveau, a demandé l’ancien joueur du Milan AC, qui fait preuve de prudence tout en étant très ambitieux. Attention, attention, je veux gagner la Ligue des champions ! Mais prenons les choses match après match, étape après étape. Quand City a été sorti au premier tour l’année dernière, ça ne voulait pas dire que ce n’était pas une bonne équipe. Il leur manquait simplement l’expérience de cette compétition. Je ne dirais pas qu’il leur a manqué de la chance parce que, pour moi, la chance n’existe pas : ou tu es bon ou tu n’es pas bon. Ce manque d’expérience touche aussi le PSG, mais ça ne nous empêche pas de croire en nous. (…) J’ai gagné tous les titres possibles, sauf celui-là. Je me dis que si je le remporte un jour, tant mieux. Mais si je n’y parviens pas, cela ne voudra pas dire que j’ai raté ma carrière. D’ailleurs, il y a un phénomène dans le football, “O Fenomeno”, qui ne l’a jamais gagné. Il est brésilien et s’appelle Ronaldo. Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’il a foiré sa carrière… Moi, je me dis que si je le gagne, ce ne sera pas parce que Zlatan aura été le meilleur, mais parce que mon équipe aura été la meilleure. C’est ça, la Ligue des champions. »

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club