Restez connectés avec nous

Club

Jallet : « C’est notre dernière chance »

Décidément très sollicité par les médias depuis le début de saison, Christophe Jallet a donné son sentiment sur la fin de saison après la séance d’entraînement de ce mardi. Le latéral parisien retrouvera dimanche le FC Lorient, son ancien club, et demander à son équipe de tout donner pour finir la saison en beauté.

« J’ai de très bons souvenirs de mon passage là-bas (de 2006 à 2009). J’y ai passé trois belles années. C’est toujours un plaisir d’y retourner, d’autant plus que nous jouons encore le titre, même si nous n’avons pas notre destin entre nos mains. Ce sera en tout cas un match particulier parce qu’on joue le titre, et eux le maintien. J’espère que les deux équipes auront le sourire à la fin du match, a confié Jallet au site officiel du PSG, qui a prévu de parler avec ses anciens coéquipiers avant la rencontre. J’appellerai Fabien Audard, même s’il est actuellement blessé. Après, il n’y a plus beaucoup de joueurs par rapport à l’époque où j’y jouais. Ca a pas mal bougé là-bas ! Mais j’ai souvent Fabien au téléphone et je lui passerai un petit coup de fil, pour savoir comment il va. »

Mais sur le terrain synthétique du Moustoir, Jallet n’aura pas de pitié pour ses amis et se donnera à 100%, afin de ne pas avoir de regrets si jamais Montpellier venait à s’incliner à Auxerre. « On ne peut pas perdre de place, c’est la bonne nouvelle ! A nous de faire le travail et, on ne sait jamais, peut-être qu’il y aura une bonne surprise du côté d’Auxerre. Il faut jouer le coup à fond, comme on l’a fait lors des trois derniers matches. On est derrière Montpellier et il suffit d’un faux pas de leur part pour que l’on passe devant. C’est notre dernière chance. C’est le moment de faire le boulot pour ne pas avoir de regret. »

Pourtant excellent tout au long de la saison avec le PSG, le défenseur parisien n’aura pas la chance de participer à l’Euro avec l’équipe de France. Interrogé avant de connaître la liste de Laurent Blanc, il ne se fait pas de bile pour autant. « Je ne me prends vraiment pas la tête. Si jamais je suis dans les trente, je serai le plus heureux des hommes et des joueurs de foot. Maintenant, cela fait deux ans que Laurent Blanc construit un groupe, et je n’en ai jamais fait partie. Pouvoir mettre un pied en Equipe de France serait quelque chose de beau. Mais je ne me fais pas trop d’illusions. Le sélectionneur a déjà ses idées dans la tête depuis un petit moment et je ne pense pas forcément en faire partie. Mais cela n’empêche rien pour l’avenir, a indiqué Jallet, évidemment très heureux d’avoir appris qu’il était considéré comme le meilleur latéral droit de France par Carlo Ancelotti. J’en ai entendu parler ! Cela me fait très plaisir. Ca me touche et c’est un très beau compliment. J’espère pouvoir le lui prouver lors des saisons prochaines. Je suis en tout cas content qu’il soit mon entraîneur, et s’il m’apprécie en tant que joueur, c’est parfait ! »

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club